fbpx

Conception graphique - Logo

Notre newsletter

Thessalonique - Cathédrale Saint-Paul

Delphes

Views 1.41k

Le plus grand sanctuaire de Grèce Antique

Delphes

Delphes fait partie de ces endroits de Grèce dont le nom devrait évoquer quelque chose à toute personne ayant effectué un passage dans le système scolaire français.

Pour les plus courageux qui avaient levé la main sans comprendre encore aujourd’hui totalement pourquoi au moment de la désignation pour les options "latin" ou "grec", un certains nombre de récits mythologiques, dont les professeurs sont toujours friands, devraient refaire surface : Pythie, Apollon, Parnasse, Dionysos, oracle, mélangez ces mots dans une phrase de votre choix, vous aurez beaucoup de chance d’avoir juste (la mythologie reste relativement flexible).

Le site semble stratégiquement positionné au milieu de nulle part, ce qui était possiblement déjà voulu à l’époque. Il est posé sur la pente d’une vallée, qu’il surplombe, et que l’on voit s’étendre à perte de vue.

Une fois en haut, il est difficile de douter du chemin qui nous y a mené. Le sommet qui se trouve en haut de la pente n’est autre que le mont Parnasse.

La ville de Delphes

La ville en elle même ressemble à un petit village de montagne, qui ferait une haie d’honneur à la rue unique, remplie d’hôtels et de restaurants.

Mais là n’est pas l’intérêt, même si ceci pourra accessoirement vous permettre d’y passer une nuit ou de faire un arrêt repas.

Delphes doit son nom au fait qu’Apollon, cherchant un lieu particulier d’où il pourrait annoncer l’avenir aux hommes, s’y serait rendu à dos de dauphin (dans un jour de grande forme). 

Le site archéologique de Delphes

Le site archéologique, en toute logique sur la même route, mais quelques centaines de mètres plus loin, est le plus grand sanctuaire panhellénique de la Grèce d’aujourd’hui.

Panhellénique signifie que le sanctuaire était un sanctuaire commun à toutes les cités qui composaient la Grèce antique, qui avaient entre autres la particularité de compter parmi leurs dieux Apollon, à qui le sanctuaire est dédié.

Il est également connu pour avoir hébergé la Pythie (de Delphes, pour ceux qui ont suivi), oracle célèbre, généralement dépeinte sous les traits d’une vierge positionnée sur un trépied.

Delphes, considéré par les anciens comme le centre du monde, était également le lieu où l’on anticipe l’avenir : si tant est qu’il ait eut des sanctuaires majeurs, Delphes en fut indéniablement.

Le site archéologique de Delphes

Le site est très étendu, de part et d’autre de la route. Il contient notamment le temple d’Apollon (dont il reste quelques colonnes), le temple d’Athéna, protectrice du sanctuaire, un théâtre en très bon état, un autel pour les sacrifices, ainsi que les éléments plus classiques de la Grèce antique : stade, hippodrome et gymnase.

Le site vaut clairement le détour. Delphes se situe au sud de la partie continentale de la Grèce, à environ 170km d’Athènes.

Il est également possible d’y arriver depuis le Péloponnèse, notamment depuis qu’un pont, achevé en 2004, le relie au continent au niveau de Patras, ce qui vous évitera un nombre non déterminé d’heures pour effectuer le transfert en bateau (si certains en avaient fait l’expérience).

Jean Rodriguez © Azurever.com