fbpx

Conception graphique - Logo

Notre newsletter

Spectacle culturel aborigène dans le Queensland en Australie

Didgeridoo : explications et conseils d’achat

Views 299

Le didgeridoo (ou didjeridu) fait partie des achats préférés des visiteurs internationaux et a trouvé sa place comme instrument de musique dans des groupes du monde entier. L’orthographe « didjeridu » est acceptée, mais en Australie, on lui préfère « didgeridoo ». Ce nom a été inventé par les explorateurs et fait référence au son produit par l’instrument ! Avant l’arrivée des Européens en Australie, le didjeridoo n’était répandu que dans le Nord et le Nord-Ouest de l’Australie : dans le Top End (nord du Territoire du Nord) et la région des Kimberley.

Comment est fabriqué le didgeridoo ? 

En effet, pour faire un didgeridoo, on doit disposer de deux choses : des arbres (surtout des eucalyptus) et des termites qui creusent le tronc de ces arbres. Or c’est dans la partie Nord et Nord Ouest que l’on trouve les étendues de bush les plus propices. La Terre d’Arnhem est réputée pour l’excellence de ses didgeridoos, que l’on appelle ici yidaki, un mot de la tribu Yolngu. C’est d’ailleurs une groupe de rock Aborigène Yolngu, Yothu Yindi, créé en 1986 qui a contribué à populariser le didgeridoo dans le monde entier.

Didgeridoo dans la forêt

Dans le Top End, les fabricants de didgeridoos passent des heures dans le bush, à repérer les arbres dont le tronc a été creusé par les termites. En tapotant les troncs, les spécialistes en apprécient le son et la résonance et font leur choix. L’arbre est coupé et commence alors la phase délicate de nettoyage et de mise en forme de l’instrument. Après leur fabrication, les didgeridoos sont souvent peints ou gravés de motifs traditionnels.

L’apprentissage du didgeridoo

Traditionnellement, uniquement les hommes pratiquent le didgeridoo lors des cérémonies. En général, des percussions des « clapsticks », des bâtons de bois entrechoqués et de chants accompagnent le son lancinant du didgeridoo. Sa fabrication est longue et nécessite de l’expérience. Par ailleurs, apprendre à jouer du didgeridoo nécessite du temps et de la patience. La respiration circulaire qu’exige cet instrument s’apprend mais reste difficile à maîtriser. Les maîtres du didgeridoo ont des dizaines d’années d’apprentissage quotidien à leur actif ! Le meilleur moyen de s’y initier est de suivre des cours, proposés par de nombreuses boutiques en Australie.

Didgeridoo

Le didgeridoo, une tradition ancestrale au grand pouvoir spirituel

Acheter un didgeridoo : nos conseils

Si vous tenez à ramener un didgeridoo d’Australie, sachez que le marché comporte du très bon comme du très mauvais… Par ailleurs, un bon didgeridoo de qualité, fabriqué par les aborigène eux-mêmes, coûte toujours cher ! Des didgeridoos de mauvaise qualité ou des didgeridoos miniatures, parfois fabriqués en Asie d’ailleurs, remplissent les boutiques. Si vous voulez éviter d’encourager la vente de cet « artisanat », abstenez-vous ! Sachez que les meilleurs didgeridoos sont vendus dans le Territoire du Nord, notamment à Darwin, mais on trouve aussi de très bons instruments venus de Terre d’Arnhem dans les galeries de Sydney ou de Melbourne. Dans tous les cas, un certificat d’authenticité mentionnant la provenance et le nom de l’artiste est une garantie de qualité. Le marché attend toujours un label de qualité officiel et on ne peut qu’espérer que celui-ci voie le jour rapidement.