fbpx

Conception graphique - Logo

Notre newsletter

Lémuriens - Primate

Le cinéma à Tana

Views 33

Il fut un temps où le cinéma était célèbre à Tana, chaque mercredi, jeudi et les week-end, les tananariviens se ruaient dans les salles de cinéma. Les temps étaient durs à cette époque là et les malgaches ne pouvaient encore s’offrir le luxe d’avoir une télévision dans chaque maison alors le cinéma allait bon train. Pour ceux qui avaient la télévision, c’étaient les programmations de film qui se étaient limitée, aussi, les curieux n’étaient jamais satisfaits. Évidemment, les adolescents y allaient pour sortir avec des amis et souvent avec des « petits amis ». Le cinéma était très tendance ! Les malgaches regardaient dans le temps des films français et américains diffusés dans les seules salles de cinéma de la ville : le cinéma REX, le Ritz et Roxy. Depuis un certain temps pourtant, les salles de cinéma ont du fermer leurs portes et étaient devenues des salles de spectacle tant personne n’y allait. Seul, à quelques occasions pendant les festivals descannes et les festivals des films américains, les salles accueillaient les spectateurs tananariviens.

Aujourd’hui cela semble avoir bien changé pourtant, si le festival de Cannes n’est plus célébré à Tana, cela n’empêche pourtant pas que les salles soient tout le temps bondées chaque week-end et même pendant les jours ouvrables. La cause : les malgaches d’aujourd’hui ne se contentent plus de regarder des films, ils en produisent également. Effectivement, depuis quelques années paraît-il, les malgaches se sont lancés dans le show-biz du cinéma. Aussi bien que toutes les semaines, des films malgaches sortent et sont diffusés en salle. L’affaire a l’air de bien marcher puisqu’on peut acheter des films malgaches dans presque tous les magasins et sur toutes les ruelles, les piratages et les copies règnent en maître dans le pays. Souvent on peut apercevoir des films à peine sortis vendus à 10 000 fmg équivalent à moins de 1 euro, si ce n’est pas scandaleux ! Fort heureusement, nous ne sommes pas de ceux qui achètent ceux-là, si la tentation est trop forte, mieux vaut aller au cinéma ! Pour ce qui est des films, il ne faut pas s’attendre à de grandes œuvres d’art aussi bien sur le plan de la réalisation que sur le jeu des acteurs. Il ne faut surtout pas oublier que les malgaches ne sont que des débutants, ils ne sont pas nés acteurs et par ailleurs les écoles de théâtres n’existent pas encore sur l’île. Et malgré cela pourtant, ils jouent très bien leur rôle et force est d’admettre qu’ils sont plutôt doués pour des simples apprentis. Ce sont les scénari qui sont les plus étonnants, il y en a de toutes sortes : traditionnels, historiques, dramatiques, horreurs et frissons, aventures, comédies … et sont faits avec une imagination débordante et admirable.

Les scènes rocambolesques sont nombreuses et toujours innovantes, ne manquant jamais de vous faire rire même si le langage est incompréhensible. Les scènes de drames sont des plus émouvantes, vous arrachant quelque fois des larmes et les scènes d’horreurs peuvent vous filer la frousse pendant un moment. Ce qui est intéressant, c’est de pouvoir retirer dans chaque film une culture, une légende malgache. Les scénari sont effectivement presque toujours basés sur une histoire vraie, une tradition ou un mythe malgache.