fbpx

logo-trvlr-media-voyage

Notre newsletter

Image Alt

Voyager en Italie que voir et que faire ?

Notre guide de voyage pour la destination de l'Italie

Ah ! L’Italie La Dolce Vita ! Quel autre pays pourrait se targuer de réunir autant de joie de vivre, de monuments antiques, de beautés de la Renaissance, de paysages grandioses, et de cheveux gominés ? Ma que bella ! Les italiens, avec leur langue si chantante, leurs mains qui s’agitent au rythme de leurs paroles et leur goût du contact humain (attention mesdemoiselles, sang chaud bouillant !!), sauront vous charmer avec leur sens de l’extravagance et de l’hyperbole, sans jamais se prendre au sérieux. C’est parti pour un tour de la péninsule à la découverte de ses nombreux trésors !

Que voir et que faire en Italie ?

Bien qu’elle ne soit pas un grand pays au sens dimensionnel du terme, l’Italie est un pays aux rayonnements historiques et culturels incontestables. Tous les ans, elle attire en moyenne 95 millions de visiteurs venus du monde entier. Elle est la seconde destination touristique au monde après les États Unis et l’Espagne.

Cette petite péninsule située au sud est de l’Europe offre deux larges façades maritimes, à l’ouest sur la mer Méditerranée et à l’ouest sur la mer Adriatique. De la Toscane à la Sardaigne, l’Italie offre de nombreux paysages d’une variété incroyable et une large mosaïque culturelle. De la Toscane à la Sardaigne, des villages accrochés à flanc de montagne, de l’incroyable région des Pouilles à celle de Naples la bouillonnante, Venise ne laissera personne indifférent pas plus que Trieste, Florence, Padoue, Gêne ou Milan. L’Italie est probablement le pays d’Europe qui concentre le plus de richesses sur un même territoire.

Les incontournables de l’Italie et de Rome :

Nul n’est sans savoir que tous les chemins mènent à Rome. Ces chemins ce sont ceux des amateurs d’art, des passionnés d’histoire, des plus fervents chrétiens, mais aussi des fêtards noctambules, des romantiques…La capitale de l’Italie, surnommée la ville éternelle est sans doute la capitale européenne la plus riche et la plus variée. De son emblématique Colisée, en passant par la délicieuse Fontaine de Trévi aux accents de Dolce Vita, du Vatican à la Basilique Saint Pierre, des jardins de la villa Borghèse au Mont Palatin et aux Studios de la Cinecita, Rome mérite à elle seule plusieurs séjours tant elle recèle de trésors.

A savoir avant votre voyage en Italie

  • Langue officielle : En Italie la langue officielle est l’italien mais le français, l’allemand et l’anglais sont régulièrement utilisés dans la vie quotidienne de certaines régions comme le val d’Aoste et le Piémont
  • Monnaie : La monnaie officielle en vigueur en Italie est l’euro depuis le 1er mars 2002. Au paravent et depuis 1861, la monnaie italienne était la Lire Italienne.
  • Population : L’Italie compte actuellement 60,3 millions d’habitants pour une densité de population de 200 habitants par km². Cependant la population n’est répartie de manière homogène sur son territoire. Elle se répartit essentiellement au nord du pays très industrialisé et le long de la côte méditerranéenne.
  • Fête nationale : Depuis 1948, la Fête Nationale en Italie est le 2 Juin. Tous les 2 juins, les italiens fêtent la naissance de la République italienne le 2 juin 1946.

Que voir en Italie entre gastronomie et citybreak :

Destinations, activités et excursions

Que voir et que faire en Italie – les incontournables :

Nos guides de voyage pour la destination de l’Italie et de ses régions

Que voir et que faire à Venise ?

S’il est une ville qui fait rêver à sa moindre évocation, c’est bien Venise. Venise fait tellement parler d’elle qu’on ne sait plus trop démêler le vrai du faux, le fantasme du réel et trouver l’âme de la ville au-delà des mythes et des hordes de touristes. Pour commencer : l’inévitable balade en gondole (bateaux, embarcations et autres gondoles) sur le grand canal de Venise, bordé de palais enchanteurs (le grand canal) et enjambé de ponts magnifiques. Certes, vous ne vous sentirez pas très original, mais vous serez ébahis par la beauté qui vous entoure. Toujours dans la série « grands classiques », la place saint Marc concentre les plus beaux monuments de la ville (la palais des doges, la basilique, le pont des soupirs, le campanile, les procuraties, l’embarcadère) et d’innombrables pigeons.

L’artisanat de Venise et des environs est tout aussi riche que les édifices qui vous entourent. La fabrication des fameux masques par exemple, obéit à des règles bien précises (fabrication des masques de Venise). Prenez le vaporetto jusqu’à l’île de Murano et le soufflage et le façonnage du verre n’auront plus de secrets pour vous.

Venise accueille des événements mondialement connus : le carnaval bien sûr (le carnaval de Venise), mais aussi l’une des plus grandes expositions d’art contemporain au monde (la biennale de Venise). Le pont du Rialto, la place saint Marc, les gondoles, les palais, le carnaval sont bien sûr incontournables. Mais il serait dommage de quitter la Sérénissime sans avoir découvert l’envers du décor. Sortez des sentiers battus pour découvrir la face cachée de Venise (les faces cachées de Venise) : ses balcons fleuris, ses marchés nocturnes (Venise la nuit) et son linge qui pend aux fenêtres. Autre plan « fuyons la foule » : l’île de Burano, mondialement célèbre pour sa dentelle (le musée de la dentelle à Burano) : vous y découvrirez un petit village de pêcheurs, et les façades aux couleurs vives qui se reflètent dans les canaux Magique !

Que voir et que faire à Milan ?

Si Rome est la capitale culturelle et administrative, Milan est incontestablement le centre de la vie économique de la péninsule. Que de contrastes entre cette ville du nord et l’image méditerranéenne et latine des autres métropoles du pays ! Et pourtant, Milan regorge d’atouts, et pour n’en citer qu’un son rayonnement international dans le domaine de la mode et du design. A Milan, le bon goût et le raffinement sont partout et notamment dans vos assiettes : la gastronomie lombarde est une des plus réputée du pays.

Une promenade à Milan (Une promenade de la porta tricinese au château sforzesco) vous fera découvrir toutes les strates historiques accumulées au fil des siècles : ruines romaines (colonnes de San Lorenzo), centre médiéval, œuvres de la renaissance (c’est ici que la fameuse Cène de Léonard de Vinci se cache, dans l’église santa maria delle grazie), splendeurs gothiques (la cathédrale de Milan), jusqu’aux monuments ultra modernes du centre financier. Vous l’avez compris Milan est une ville de contrastes où cohabitent harmonieusement tradition et modernité. La présence du magnifique château des sforza (le castello soforzesco) au plein cœur de la ville est à cet égard exemplaire.

Comme partout en Italie, l’extravagance et le tape à l’oeil règnent : un tour à l’étonnant cimetière de Milan vous en fournira la preuve monumentale ! (le cimetière monumental). Après tout, vous êtes dans la ville d’Armani, Prada, Gucci, Versace, pour n’en citer que quelques uns (la ville de la mode) Alors fashion attitude oblige, mettez vous à la mode milanaise, avant d’aller écouter un opéra à la fameuse Scala ou de boire un aperitivo dans le quartier branché de San lorenzo, autour de la place du Dôme. Tout un art de vivre !

Que voir et que faire en Toscane : Florence & Pise ?

Nous vous invitons ensuite à découvrir l’une des plus belles villes de Toscane : Florence. En plein cœur de la ville, le dôme et le baptistère (le dôme de Florence) témoignent de la grandeur de l’ancienne république florentine dominée par les Médicis. Les façades de marbre blanc, vert et rouge créent une harmonie de couleurs fascinante. Florence est avant tout « la » ville de la renaissance qui entraîna toute l’Europe dans son sillage, autour du renouveau des lettres, des sciences et des arts à la sortie de l’obscurantisme (itinéraires florentins 2). De nombreux bâtiments témoignent de cette splendeur passée (l’église Santa Maria Novella, la palazzo vecchio (place de la seigneurie et palazzo vecchio), le dôme, les offices, Santa Croce, etc.). Mais les vestiges de l’époque médiévale sont également visibles dans la ville. Promenez vous le long du fleuve Arno : le ponte vecchio, le plus célèbre de Florence, impressionne par sa beauté et l’harmonie avec les façades ocres, roses et jaunes environnantes (Ponte Vecchio).

Vous êtes ici sur les terres de Michel-Ange, comme en témoignent les chefs d’œuvre disséminés dans la ville (David). Dante, Galilée ou encore Machiavel sont d’autres illustres habitants florentins. Plus récemment, la ville a vu naître deux couturiers parmi les plus célèbres au monde : Gucci et Ferragamo. Pas étonnant que la ville soit aussi un temple de la mode (le quartier de la mode). Le quartier le plus animé de Florence est celui de San Lorenzo, avec son marché coloré et ses nombreux restaurants (San Lorenzo). Situé juste à côté de la place du dôme, ce quartier abrite également les belles chapelles médicéennes et l’église San Lorenzo. Avec un peu de chance, vous assisterez même au cortège de jonglage de drapeaux sur l’une des places de la ville (sbandieratori) ! Sur les collines environnantes, le palais Pitti et ses jardins de Boboli permettent de bénéficier de panoramas grandioses sur la ville.

Florence a beau regorger de trésors architecturaux et artistiques, elle n’en est pas moins une ville italienne typique (ça bavarde : galerie de photos) qui a su rester simple et authentique.

Ancienne rivale de Florence, Pise a bien plus à offrir que sa célebrissime tour penchée. Cette dernière défie les lois de la gravitation de manière impressionnante et fait partie d’un très bel ensemble architectural du douzième siècle (Pise : le champ des miracles et sa tour penchée). Après la visite du site du champ des miracles, éloignez-vous de la foule pour un itinéraire le long des rives de l’Arno. Vous découvrirez une paisible ville toscane aux façades colorées et au métissage architectural fascinant (Pise : itinéraire alternatif). Nous vous recommandons ensuite de prendre le train direction Lucques : le trajet en lui-même est un enchantement. Les paysages qui font la renommée de la Toscane défilent sous vos yeux émerveillés : vignobles, collines, villages Coup de cœur azureva.com en Toscane, Lucques est une ancienne colonie romaine entourée d’un mur d’enceinte dont les palais, jardins, églises et maisons rivalisent de beauté (LucquesLucques : un petit bijou toscan). Un véritable chef d’œuvre à ne pas manquer !

Que voir et que faire à Rome et le Vatican ?

C’est bien connu, tous les chemins mènent à Rome ! Celui que nous vous recommandons vous fera découvrir les légendes ignorées de la capitale (la bouche de la vérité : une légende romaine), les vestiges de l’antiquité (le cirque de Maxime, le Colisée, le forum, le capitole (capitole et piazza venezia), le panthéon), et bien sûr les 1001 facettes d’une capitale dynamique et festive ! Alors, amis gaulois, partez à l’assaut de la ville éternelle !

Forum, vue d’ensembleRome est connue pour ses places, ses chats (Chats, maîtres de Rome) et ses fontaines (fontaines romaines), dont la plus célèbre, la fontaine de Trevi (la fontaine de Trevi), où se déroula la fameuse scène d’amour du film de Fellini la Dolce vita. Pour déguster une bonne glace, on vous conseille le quartier du Panthéon, autre vestige de la Rome impériale, qui vous demandera moins d’efforts d’imagination que la visite du forum. Autre merveille de l’antiquité : les thermes de Caracala vous attendent dans un parc silencieux, chargé d’Histoire (thermes de Caracalla). Complétez votre visite par une balade dans le quartier juif de Rome (le quartier juif et sa cuisine typique), où vos papilles se délecteront de mets typiques (ça change des pizzas et des glaces !).

Rome n’est malheureusement pas célèbre que pour son rayonnement lors de l’antiquité. Une autre période plus sombre, l’époque fasciste, a également marqué Rome de son emprunte: on découvre les ambitieux projets urbanistes de Mussolini dans le quartier de l’Eur (L’EUR, une autre Rome)

Après la visite des sites incontournables, laissez vous aller à la dolce vita romaine. Il faut s’imprégner de cette atmosphère unique et bavarde (passe-temps romains) : les vespa, les cafés en terrasse, les discussions endiablées Un match de foot AS Roma vs Lazio est un poste d’observation idéal de l’animation romaine. Prenez le temps de vous promener dans les quartiers de la piazza Navona (piazza navona, le cœur de Rome) et du parione : spectacles de rue, jeux d’échecs et bars animés vous y attendent. Cœur de la vie romaine, le campo dei fiori vous séduira par son atmosphère trépidante : marché, antiquités et bouquinistes la journée, bière et pizza la nuit (Campo dei fiori et ses soirées) ! Pour les fêtards, le quartier de Trastevere est le plus renommé de la capitale pour ses pubs, salles de concerts et restaurants (Trastevere : la poésie des bars). Plus au calme, le mont Gianicolo offre l’une des plus belles promenades de Rome et des vues imprenables sur Saint Pierre (Le Gianicolo).

Juste à côté de Rome, le plus petit Etat du monde, le Vatican, regorge de trésors. Le Vatican, c’est d’abord un parc et des jardins exceptionnels en plein cœur de la jungle urbaine (les jardins secrets du pape : un trésor vert). Ensuite, le Vatican est un centre artistique et culturel important, où vous pourrez admirer les œuvres de Michel Ange sur la voûte de la chapelle Sixtine (les musées du Vatican et la chapelle sixtine). Mais le Vatican, c’est avant tout la capitale du catholicisme, soumise aux jeux d’influence de divers ordres religieux (Ordres religieux) et symbolisée par l’immense basilique Saint pierre, la plus grande église au monde (Saint Pierre et les appartements du pape).

Que voir et que faire à Naples et en Campanie ?

Impossible de prétendre connaître l’Italie sans avoir posé le pied à Naples, véritable ville du sud, cœur de l’âme latine et temple des arts et de la culture dans un foisonnement désordonné (Naples, un délicieux chaos). Naples a tout à offrir au visiteur : la gastronomie savoureuse (les inventeurs de la pizza, c’est ici !) (la cuisine de Naples), une foison d’églises gothiques et baroques (les églises napolitaines), un quartier historique magnifique (de la piazza Dante à la porta Capuana) où il fait bon déambuler au gré des fameuses ruelles (la ruelle napolitaine : un univers en soi). Nous vous proposons plusieurs itinéraires qui vous porteront de place en place à la découverte de cette ville de caractère et de ses quartiers, des plus populaires au plus huppés (Piazza dei plebiscito : la Naples bourgeoise). Naples est une ville de coutumes et de mythes : religiosité partout présente avec les petites chapelles incrustées dans les façades, intimité du quotidien entrevue dans l’étroitesse des ruelles et son linge exposé, conversations animées sur le marché hebdomadaire sans oublier la fameuse mafia (la Camorra : la mythique mafia napolitaine). A quelques dizaines de kilomètres de Naples, la cité ensevelie de Pompei vous invite à une promenade dans le temps : ce site exceptionnel a conservé intact un authentique village romain au pied du Vésuve. La visite de Pompei est complétée par celle du musée archéologique de Naples, qui expose les principales mosaïques découvertes sur le site (deux musées de Naples).

Que voir et que faire en Sicile ?

En Sicile, vous êtes sur les terres mythiques du parrain : vous reconnaîtrez certains lieux de tournages de la trilogie à Palerme (le théâtre massimo). Promenez vous dans les petites ruelles de Palerme : petite églises (deux églises à Palerme), cours, placettes, palmiers ou palais rivalisent de beauté à chacun de vos pas. Palerme a subi les influences de ses multiples envahisseurs, comme en témoigne son extraordinaire cathédrale, qui fut successivement une basilique romaine, une mosquée et une cathédrale normande (cathédrale de Palerme) ! Le palais royal nous raconte la même histoire : demeure des émirs arabes, puis des normands et des rois espagnols, c’est aujourd’hui le siège du parlement : autant vous dire que ses mosaïques, voûtes et façades s’assemblent de manière étonnante (les palais normands et la chapelle palatine à Palerme). Dans les environs de Palerme, on vous conseille d’aller visiter la ville de Montreale pour son dôme et sa vue surplombante sur la mer, et la villa Panagonia près de Cefalu (dans les environs de Palerme 1). Laissez vous tenter par un bain dans les eaux turquoise des plages de Palerme et Cefalu (dans les environs de Palerme 2), malheureusement bondées dès le mois d’avril.

Amateurs de vieilles pierres, voici votre paradis ! La Sicile regorge de site archéologiques exceptionnels dans des paysages grandioses : la vallée des temples autour d’Agrigente abrite les vestiges d’une ancienne cité grecque (Agrigente, la vallée des temples) et la parc archéologique de Néapolis le théatre grec le plus grand de l’île, face à la mer (Neapolis, théatre et oreille de Denys). A l’est de Palerme, à Segesta, les vestiges d’une ancienne ville pré hellénique (dont un temple et un théâtre) ont été exhumés sur les pentes du mont Barbaro. Du haut de la colline, la vue est exceptionnelle sur les montagnes et champs environnants (Segesta). Le théatre grec de Taormine (Taormine, le Saint-Tropez sicilien) s’ouvre sur un panorama magnifique sur la mer et l’Etna.

Au sud-est de la Sicile, la ville de Noto vous séduira par son architecture baroque tout de calcaire jaune et ses superbes églises et couvent (Noto). Partez à la découverte de Catane, la ville de l’Etna, de la presqu’île de Ortygie (Ortygie), et bien sûr de l’incontournable Syracuse, patrie d’Archimède (Syracuse).