fbpx

Conception graphique - Logo

Notre newsletter

Vue aérienne du péniche sur la Seine à Paris

Le Da Vinci Code, à Paris

Views 233

Amateurs de symboles et d’énigmes, férus de cryptologie, pros des anagrammes et autres jeux de mots, suivez les pas de Robert Langdon et Sophie Neveu, les héros du Da Vinci Code… Vous avez suivi notre épisode du Da Vinci Code à Londres ? Découvrez maintenant celui de Paris

Le musée du Louvre

Tout commence dans la grande galerie du musée du Louvre où se déroule la scène du meurtre de Jacques Saunière… Outre l’architecture du lieu, on peut y admirer plusieurs tableaux évoqués dans le livre de Dan Brown : la Joconde, la Vierge aux Rochers, et les œuvres de Caravage. Tentez de percer les secrets cachés derrière le sourire mystérieux de la Joconde. Selon Robert Langdon, Mona Lisa est l’anagramme de Amon l’Isa, les dieux égyptiens de la fertilité masculine et féminine.

La pyramide du musée du Louvre

La pyramide du musée du Louvre

 » Il n’y a pas que le visage de la Joconde qui soit androgyne. Son nom est un anagramme de l’union divine entre l’homme et la femme. Il est là, le petit secret de Leonardo Da Vinci. Et c’est pour ça que son modèle arbore ce curieux sourire entendu…  » Si vous voulez vraiment vous plonger dans l’atmosphère du roman, sachez qu’il y a des nocturnes le mercredi et le vendredi. Autre précision : la pyramide du Louvre ne comporte pas 666 losanges de verres comme l’énonce Dan Brown, mais 698!

L’église Saint-Sulpice

Puis, pour poursuivre votre pèlerinage ésotérique, rendez vous à l’église Saint-Sulpice dans le 6ᵉ arrondissement. Le curé de l’église a affiché des panneaux explicatifs relatifs aux assertions de Dan Brown sur les symboles cachés de l’église. On y apprend que les lettres PS enchevêtrées dans le vitrail de l’aile gauche ne renvoient pas au Prieuré de Sion, mais à Saint Pierre et Saint-Sulpice, les deux patrons de l’église. Quant à  » la rose ligne  » censée renfermer la  » clé de voûte « , elle ne serait qu’une partie du gnomon astronomique et n’aurait jamais été appelée ainsi. De quoi alimenter la vive controverse qu’a suscité le succès du roman… Pour une découverte plus approfondie, des visites gratuites de l’église sont proposées à des dates variables indiquées sur la porte d’entrée.

Eglise Saint-Sulpice à Paris

L’Église Saint-Sulpice, à Paris

Enfin, comme le héros du livre, vous pouvez séjourner à l’hôtel le Ritz place Vendôme. Sachez cependant qu’il vous en coûtera 600 euros au bas mot pour une nuit… Plus économique, parcourez les autres lieux parisiens évoqués dans le livre : le gare saint Lazare, la rue de Rivoli, le Sacré Cœur, l’Arc de triomphe sur la place de l’étoile, la rue la Bruyère, l’avenue Wagram ou l’île Saint Louis. Quant à la tour Eiffel, Langdon l’admire scintiller dans la nuit, mais il ne peut s’empêcher une fois de plus d’y décoder un symbole :

 » Les spécialistes des symboles avaient souvent fait la remarque que la France – pays de machos coureurs de jupons et de souverains aussi impérieux que bas sur pattes, de Pépin le Bref à Napoléon – n’aurait pas pu choisir d’emblème plus approprié que ce phallus de trois cents mètres.  » No comment… Si vous souhaitez suivre nos héros à la trace, c’est à Londres et Édimbourg qu’il faudra vous rendre ensuite !
Bonne chasse aux trésors !