fbpx

Conception graphique - Logo

Notre newsletter

Tourisme de guerre en Syrie

Faire du tourisme de guerre en Syrie

Views 250

Considéré comme le berceau de l’humanité, le Moyen-Orient fut, par le passé, une des régions du monde les plus avancées. Les plus riches d’un point de vue architectural et culturel. Si de récents conflits armés ont mis la Syrie à feu et à sang, détruits une partie de ces trésors, pourtant classés au Patrimoine mondial de l’UNESCO, Palmyre, Alep, Bosra, Damas, recèlent encore quelques vestiges incontournables.

Alors que la guerre civile et les soubresauts de l’Organisation de l’État Islamique, qui conserve encore quelques bastions dans le nord est du pays, continuent de placer la Syrie en « zone totalement déconseillée aux touristes » par les ambassades du monde entier, le charme de la Terre d’Aram reste éternel. On vous dit tout sur le tourisme de guerre en Syrie.

Quand partir sur la destination et les modalités d’entrées ?

Accueillant plus de huit millions de touristes par an jusqu’en 2011, le sens de l’accueil des Syriens était unanimement salué par ces touristes venus du monde entier. Obtenir un visa pour la Syrie, à titre individuel, est aujourd’hui impossible. Quelques agences spécialisées proposent des voyages organisés en Syrie et ce sont elles, qui gèrent les formalités administratives. Les vols directs entre Paris et Damas étant, eux aussi, suspendus, la plupart de ces agences transitent par Beyrouth avant d’assurer la liaison par voie terrestre en groupe.

Les organisateurs de ces voyages pas comme les autres ont l’obligation de se signaler aux autorités syriennes. En effet, le gouvernement syrien tient à assurer l’accueil des touristes dans les meilleures conditions de sécurité. Chaque groupe, durant l’ensemble de son séjour, fait l’objet d’une escorte et d’une garde policière rapprochée. Côté formalités, avant d’entamer votre voyage, vous devez vous assurer d’être en possession d’un passeport valable au moins 6 mois après votre date prévue de retour. Ce passeport doit avoir encore trois pages vierges (dont 2 pages face à face) sans tampon ou visa d’Israël. Les visas pour le Liban et pour la Syrie seront apposés à l’aéroport de Beyrouth puis au passage de la frontière libano syrienne

Alep en Syrie

Que voir et que faire en Syrie ?

Bien que les dégâts causés par les récents conflits soient innombrables et surtout aient détruit de véritables trésors architecturaux et historiques, il ne faut jamais perdre de vue que la Syrie est le berceau de l’écriture, du commerce et de l’agriculture. Les pays offre aussi des paysages et des couchers de soleil parmi les plus beaux du monde. Passer du désert à des sommets de prés de 3 000 mètres. Longer le rivage méditerranéen sur près de 200 kilomètres. Marcher sur les traces des babyloniens, des Perses, des grecs, des Romains, des Arabes, des Musulmans ou des premiers chrétiens a quelque chose de fascinant.
Voyager en Syrie est à nouveau possible.

C’est même une aubaine pour les milliers de syriens qui, durant la seconde partie du XXème siècle ont vécu de manière descente grâce au tourisme. Les médias du monde entier se sont fait les relais de la destruction du berceau de l’humanité pendant près de dix ans. Ils n’ont pas manqué de s’émouvoir des ravages et des pillages opérés sur des sites inestimables tels que le Tetrapyle, l’Arc de Triomphe ou le temple de Baalshamin à Palmyre. Cependant, si ces sites remarquables ne sont plus aujourd’hui que de lointains souvenirs, la structure même de la ville continuer de refléter son ancienne gloire. Ainsi conserve encore tous ses intérêts historiques.

Sans oublier 

D’autres hauts lieux touristiques n’ont que peu ou pas soufferts de ces heures noires. Ils demeurent intacts permettent de prendre conscience de toute la grandeur de ce pays si convoité depuis la nuit des temps.
Tous les amoureux de ce Moyen-Orient si riche pourront aussi se délecter des mets les plus fins. Découvrir ce patrimoine immatériel qui se transmet depuis des millénaires. Des kebabs aux griottes aux feuilles de vigne farcies, en passant par les courgettes, les plaisirs de la table sauront enchanter les européens. Avec des températures négatives en hiver et des secteurs où les 50°C sont régulièrement dépassés en été, l’automne et le printemps demeurent les saisons les plus propices pour voyager en Syrie.

Tetrapyle en Syrie

Les dangers d’un voyage en Syrie

Il ne faut jamais perdre de vue que la Syrie vit toujours au rythme d’une guerre civile particulièrement meurtrière. Certaines zones du Nord Est du pays sont toujours aux mains de l’EI. Les menaces sont permanentes, bien que le gouvernement veille à la sécurité des touristes. Les actes terroristes restent encore monnaie courante dans l’ensemble du Moyen Orient

Les vestiges du passé à voir sur la destination

Entre la frontière jordanienne et Damas, les sites de Bosra, de Suweida, de Qanawat et de Shabba ne sont qu’une succession de merveilles dont certaines, comme le cirque romain de Bosra sont classées au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ces visites sont juste incontournables. Damas n’a que peu subi les affres des combats et conserve intacts de nombreux vestiges. Notamment dans sa partie ancienne, sans compter le musée Archéologique à nouveau ouvert à la visite. Aujourd’hui encore, Damas conserve de somptueux Palais, un art de vivre et une culture uniques au monde. Prendre le temps de découvrir la ville aux roses est un luxe incontournable.

Au nord de la capitale, le village chrétien de Maaloula, dernier bastion de la langue araméenne, recèle un monastère byzantin exceptionnel. Le monastère Mar Sakis. À quelques encablures de là, et bien qu’elle demeure très endommagée, Palmyre demeurera toujours incontournable. Elle se visite à nouveau.
Aucun périple en Syrie ne peut se conclure sans un détour par le Château de Saône. Cette somptueuse forteresse croisée byzantine, le Port de Lattaqieh et enfin le Crac des Chevaliers. Ces joyaux de l’art militaire aux accents d’art roman et d’art gothique sont classés, eux aussi, au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Ce furent des hauts lieux des croisées.

Maaloula Syrie