fbpx

Conception graphique - Logo

Notre newsletter

Aéroport de Dubrovnik - Diviser

Dubrovnik

Views 39

L’arpenter sous le soleil

La « perle de l’Adriatique », comme on l’appelle à juste titre, on la sent arriver lorsque l’on descend la côte sud de la Croatie.

Après un périple sur la nationale surplombant les falaises, et un mini détour par la Bosnie, on aperçoit Dubrovnik de loin et déjà on ressent toutes ses splendeurs.

Les alentours

A 5 minutes du centre ville, on peut se reposer agréablement sur les rochers ou plonger dans la chaude adriatique

Dubrovnik est très contrastée. 

Ville moderne, comme en atteste son port et ses clubs, mais aussi médiévale (c’est une ville entourée de remparts) ; ville très touristique ;

des audioguides aux restaurants, du camping « industriel » aux nightclubs ouverts toute la semaine, peuplée en outre de 50.000 habitants mais qui a su rester sauvage (on s’éloigne à peine du centre que l’on peut déjà goûter aux délices des plongeons le long des rochers)…

A moins que vous vouliez absolument éviter la foule, rester en dehors de la vieille ville n’est pas très intéressant, la plupart des choses à voir étant bien entendu situées à l’intérieur des remparts.

Précisons au passage que tout le centre de Dubrovnik est piétonnier, c’est une joie de s’y promener mais, si vous êtes en voiture, il faut un peu de chance pour trouver une place de parking assez proche (de plus il y a beaucoup d’emplacements payants pas très économiques). Pensez au taxi et au bus.

Voir aussi notre activité : Visite d’une journée à Mostar de Dubrovnik.

La vieille ville

 on se confond entre esprit slave et splendeur vénitienne

Nous y voilà. Il y a de nombreuses entrées, donc n’hésitez pas à vous perdre dans les petites rues avant de vous ruer sur les traditionnelles adresses culturelles.

C’est la stupéfaction. Tout est propre, beau, étincelant, calme ! Il y a beaucoup de choses à voir.

En vrac : la pharmacie (la plus vieille d’Europe), la balade sur les remparts (très agréable), l’église St Blaise et le Palais Sponza (l’un en face de l’autre sur la place principale), etc.

N’hésitez pas à vous renseigner auprès des nombreux offices, souvent ouverts jusque 22h (il y en a un dans l’artère commerçante).

 une beauté intimeOn vous laisse le plaisir d’arpenter le reste des ruelles car, comme en atteste cette photo, on va de découverte en découverte :

des petites boutiques sympas, des restos pas chers, des habitations à l’architecture étrange, des autochtones typiques, des musiciens locaux…

Une dernière chose : en été se tient un magnifique festival à Dubrovnik (de mi-juillet à fin août), et la ville entière s’anime plus encore (spectacles et manifestations en plein air sous des températures plus qu’agréables).

Informations pratiques

Le camping est vraiment sans âme mais ça peut être utile en cas de besoin (ne pas y rester). Comme dit plus haut, faire attention à l’accès au centre.

Adresses utiles :

Office du tourisme de Dubrovnik
Trouver facilement un logement à Dubrovnik
Portail de la ville

Pour en savoir plus, consultez aussi le guide de voyage sur Dubrovnik de Visoterra.

Hadrien Diez © Azurever.com