fbpx

logo-trvlr-media-voyage

Notre newsletter

Itinéraire et Road Trip en Jordanie

Perles architecturales, sites légendaires, décors éclectiques mais toujours fantastiques, cuisine savoureuse aux accents tantôt libanais, égyptiens, turques ou encore irakiens, hospitalité sans égal pour couronner le tout ; vous ne connaissez pas encore la Jordanie mais rêvez de vous y aventurer ? Quelques bons et précieux conseils pour préparer un voyage en Jordanie et road trip d’anthologie dans ce sublime joyau d’Orient…

Les sites incontournables de Jordanie

Entrons directement dans le vif du sujet ! Après tout, définir les points d’intérêt que vous souhaitez visiter constitue le premier pas de l’organisation d’un road trip. Parmi les immanquables bien sûr, la célébrissime cité antique de Pétra, blottie entre les canyons érodés des vallées du sud. Créée vers la fin du VIIIe siècle avant J.-C., elle a été découverte par le monde occidental en 1812 grâce à l’explorateur suisse Jean-Louis Burckhardt, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1985, puis popularisée en 1989 par Steven Spielberg, qui en a fait le décor d’un de ses Indiana Jones. Fascinante et mystérieuse, on estime aujourd’hui que les archéologues n’en auraient fouillé qu’un dixième ! Ses époustouflantes façades taillées dans le grès resteront forcément gravées dans vos mémoires.

Autre site d’exception : le désert de Wadi Rum. Réserve protégée de 720 km2, pour autant très fréquenté des touristes – autant le savoir ! –, il subjugue par son atmosphère si singulière et par la noblesse de ses paysages. Si vous êtes un tantinet aventurier, prenez le temps d’y passer une nuit : la faune qui y vit est une faune nocturne, et qui sait ? Peut-être aurez-vous la chance d’entrevoir loups, chacals, renards ou chats des sables… Les Bédouins quant à eux, trouveront certainement l’occasion de vous raconter l’histoire de leurs plantes médicinales.

Toute proche sur la route des Rois, entre la route du Désert et la mer Morte, se dévoile la vallée du Wadi Mujib et sa remarquable gorge creusée par l’érosion. Certains la surnomment, un peu abusivement peut-être, « le Grand Canyon du Moyen-Orient » ; si la comparaison est audacieuse, le site n’en demeure pas moins superbe ! La mer Morte, à ce stade, n’est plus bien loin : faites le crochet pour vous offrir une expérience de baignade hors du commun, voire une plongée bouteilles ! La ville d’Aqaba accueille de nombreux clubs qui pourront organiser votre sortie ou vous louer l’équipement.

Le reste des découvertes se fera au centre du Pays, du côté de Shobak et Dana, respectivement à 30 et 60 minutes en voiture de Pétra, et au nord, qui concentre lui aussi de beaux trésors du patrimoine jordanien : Kérak et sa légendaire forteresse croisée bâtie sur les contreforts de la colline ; Madaba et ses magnifiques pavements en mosaïque byzantine ; le Mont Nebo, à 8 km de là, et son superbe panorama sur la vallée du Jourdain et la mer Morte ; Béthanie, établie à la frontière de la Cisjordanie ; Salt et ses terres fertiles ; ou encore Jérash, où vous pourrez admirer les ruines remarquablement conservées de l’ancienne cité romaine Gerasa.

Itinéraire et Road Trip en Jordanie, combien de temps ?

Vous l’aurez compris, les points d’intérêt ne manquent pas en Jordanie, et la durée de votre séjour sera déterminante pour articuler les différentes étapes de votre road trip. Maintenant que vous avez une vue d’ensemble sur les principaux sites que vous souhaitez arpenter, vos dates de séjour constitueront nécessairement les fondations de votre voyage. De combien de temps disposez-vous et combien de jours souhaitez-vous rester sur place ? La bonne nouvelle, c’est que la Jordanie offre un territoire relativement petit (89 342 km2, soit à peu près la superficie du Portugal), et qu’il est donc plutôt commode d’en faire le tour.

Ainsi, 7 jours suffiront pour découvrir Jérash (excursion d’une journée depuis la capitale Amman), la route des Rois avec Madaba, Béthanie et Kérak (deuxième intense journée de visite) ; comptez ensuite minimum un jour pour Pétra et deux pour Wadi Rum et Wadi Mujib (avec nuit à la belle étoile), et vous aurez même le temps pour une virée plongée ou farniente sur la mer Rouge avant de rentrer ! Faisable donc, mais un peu sport tout de même : plus de temps (10 jours, voire deux semaines) vous permettront de laisser place à l’imprévu, aux rencontres fortuites – souvent les meilleures ! –, aux invitations inattendues peut-être, et laisseront même aux plus ambitieux une marge de manœuvre suffisante pour ajouter quelques étapes ou randonnées supplémentaires.

Un road trip en autonomie, est-ce possible ?

La destination grimpant en flèche, les agences de voyages et tours opérateurs sont aujourd’hui nombreux à proposer la Jordanie à leur catalogue de destinations culturelles. Si vous êtes adepte d’un voyage « aux petits oignons sur un plateau », vous n’aurez que l’embarras du choix pour trouver votre prestataire !

Si vous êtes de ceux au contraire, qui préfèrent tout gérer, il est tout à fait dans vos cordes d’organiser seul votre road trip. Première étape : le billet d’avion ! Rien de bien sorcier – vous avez l’habitude ; pour connaître les aéroports de départ en France (pour l’arrivée, ce sera Amman) et dénicher les meilleurs tarifs, rendez-vous sur un site comparateurs. Deuxième étape, pour le moins fondamentale quand on organise un road trip, c’est la voiture ! Le réseau routier étant de bonne qualité en Jordanie, et le désert de toutes façons interdit en autonomie, une voiture classique de catégorie économique fera parfaitement l’affaire. Les agences se situent au sein de l’aéroport international ou légèrement en retrait ; dans ce cas de figure, on viendra vous chercher. Ne tournez pas le dos aux petites structures locales, elles tiennent généralement bien la route (sans mauvais jeu de mot !) : votre guide de voyage préféré vous donnera certainement de bons tuyaux sur cette question. Ah ! Et avant de démarrer, pensez à vérifier le niveau d’essence : le plein à la location n’est pas un automatisme ici.

Côté visites et excursions, certaines étapes phares telles que le désert de Wadi Rum, d’autant plus si vous y bivouaquez, ne peuvent s’envisager sans l’accompagnement d’un chauffeur-guide certifié et d’un bon 4X4. Pour éviter les mauvaises surprises, mieux vaut le réserver à l’avance ; si vous êtes décidément du genre téméraire, vous pourrez toujours improviser et en dénicher un sur place, mais il y a toujours un risque d’imprévu. Quant aux dodos, à part à Pétra où il vous faudra absolument être prévoyant (vous vous doutez bien que vous ne serez pas les seuls sur cette étape !), vous pourrez faire place à l’improvisation.

Quel budget pour un road trip en Jordanie ?

La Jordanie n’est pas une destination très coûteuse. Bien sûr, si vous réservez par le biais d’un voyagiste et que vous souhaitez vous offrir des prestations ++, le budget grimpera en conséquence, mais un road trip bien ficelé peut s’avérer un voyage économique. Dans les faits, comptez environ 350 € l’aller-retour pour le vol international, autour de 200-250 € pour la location de voiture sur une dizaine de jours, et une centaine d’euros pour le carburant (un plein d’essence suffira certainement). Niveau hébergement, la Jordanie s’ouvrant de plus en plus à l’économie du tourisme, la gamme proposée s’avère relativement vaste, si bien que du B&B un peu « routs » à l’hôtel 5-étoiles, vous trouverez forcément chaussure à votre pied.

Bon plan enfin pour faire le plein de visites culturelles à moindre coût : le Jordan Pass ! Proposé à 100 USD, il comprend votre visa d’entrée (payant sinon), ainsi que de la gratuité d’accès à 43 sites touristiques, à condition de séjourner 3 nuits au minimum en Jordanie. Renseignez-vous sur www.jordanpass.jo.

Entrée en Jordanie, quelles formalités ?

Outre votre passeport en cours de validité, vous devrez pour voyager en Jordanie obtenir un visa d’entrée, simple (40 JOD, soit environ 56 USD ou 50 EUR) ou multiple (120 JOD, soit environ 170 USD ou 150 EUR) selon vos projets. Pour ce faire, rendez-vous à l’ambassade jordanienne en France, ou directement à votre arrivée à l’aéroport Queen Alia International Airport d’Amman.

En termes de formalités sanitaires, aucun vaccin n’est obligatoire mais certains peuvent être recommandés ; assurez-vous d’être à jour dans vos vaccinations habituelles et consultez éventuellement votre médecin si vous souhaitez être rassuré avant de partir.

Comme souvent lors d’un voyage à l’étranger, disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir les frais médicaux et de rapatriement sanitaire est chaudement recommandé. Dans le cas contraire, vous pourriez vous voir refuser l’accès aux soins, y compris en cas d’urgence vitale.

Enfin, à votre retour en France, ne manquez pas de partager votre expérience de voyage autour de vous : handicapé par un contexte géopolitique délicat, la Jordanie n’a pas encore tout à fait le vent en poupe. Pourtant, cette terre de contrastes aux richesses à la fois naturelles, architecturales, culinaires, humaines et religieuses, a déjà attiré avant nous bien des civilisations, et force est de constater que les grecs, les romains, les byzantins et les nabatéens ne s’y étaient pas trompés.

Poster un message d'amour <3 / avis / commentaire / complément d'information :