fbpx

Conception graphique - Logo

Notre newsletter

Ancienne cathédrale, Linz - Cathédrale de Salamanque

La tour du diable

Views 32

Un panorama époustouflant

Entre la rue de Tostado et le boulevard du Recteur Esperabé, dans une petite venelle perpendiculaire à la rue de San Pablo se dresse la tour du marquis de Villena, construite sur l’antique muraille de la ville.

Au premier étage, on peut voir exposées (mais peu mises en valeur) quelques vieilles pierres, sans explication, dont des chapiteaux de colonne et de volumineuses pierres de taille. On toise depuis les hauteurs de ce nid si haut perché, l’étendue ocre et rougeâtre des tuiles recouvrant les édifices du centre ville, dont la vue, de nuit, est particulièrement belle, irradiant de leur splendeur plateresque le Couvent San Esteban et la Cathédrale.

Tache de bois - Façade

Légende satanique…

La légende (qui était encore il y a peu, inscrite le long des murs et que l’on pouvait déchiffrer au fil de son ascension dans la tour) rapporte que Satan, incarné en sacristain, a ici dispensé ses enseignements de sciences occultes, d’art de la divination, d’astrologie et de magie pendant sept ans à sept apprentis. A l’un d’entre eux, le Marquis de Villena, incomba la tâche de rester à vie dans la tour et à veiller sur elle et ses secrets. D’aucun disent qu’il réussit à tromper le diable pour gagner sa liberté, d’autres affirment qu’il aurait vendu son âme à Belzébuth pour s’affranchir de son devoir.

Site archéologique - Sculpture sur pierre

Il est indiqué sur le panneau que la porte ferme (et donc que les les visites s’arrêtent) à 22h00, mais parfois, elle reste entrouverte plus longtemps ; vous serez dès lors seul(e), très seul(e) … Tenterez-vous le diable en vous faufilant dans l’embrasure ?

Architecture médiévale - Façade

Informations pratiques

Office du tourisme de Castille et Leon : http://www.turismocastillayleon.com

Article de la Tour sur le Wiki de Salamanque : Torre del Marques (en espagnol)

Jean-Baptiste Gibily