fbpx

Conception graphique - Logo

Notre newsletter

Caldeira de Santorin - Mykonos

Le théâtre d’Hérode Atticus :

Views 94

Civilisation maya - Site du patrimoine mondial

Le théâtre d’Hérode Atticus, aussi appelé odéon d’Hérode Atticus, a été construit en 161 après JC au pied de l’Acropole, sur sa pente sud, par Hérode Atticus lui-même (il était issu d’une riche famille et a consacré une grande partie de sa fortune à la construction de bâtiments), en mémoire de sa femme morte peu de temps auparavant.

Dès le début, la fonction principale de ce théâtre fut d’être le lieu de représentations de pièces de théâtre et d’œuvres musicales.

Le théâtre pouvait accueillir jusqu’à 5000 personnes, ce qui était peu finalement à l’époque comparé à la population d’Athènes qui se chiffrait à 290 000 habitants environ.

Cependant ses excellentes capacités acoustiques faisaient de lui un lieu de représentations exceptionnel. Par ailleurs, la scène, en marbre blanc, était très large (35 mètres de diamètre) donc visible par chacun.

theatre2_large

Malheureusement, le théâtre est tombé en ruines après la mort d’Hérode, car plus personne ne s’en est occupé.

Seul le grand mur de pierres qui supportait la partie arrière des gradins est resté intact.

Par la suite, la scène et l’amphithéâtre ont été rénovés (en marbre afin de reconstruire à l’identique).

De nos jours, le théâtre d’Hérode Atticus est utilisé pour différents spectacles : opéras, danses, pièces de théâtre, tragédies…

Il est surtout le lieu principal du festival d’Athènes qui se déroule chaque année entre mai et septembre. C’est en grande partie grâce à ce festival que le théâtre a acquis une renommée mondiale.

Si vous souhaitez voir le théâtre (en dehors du festival d’Athènes), sa visite est incluse dans le celle du Parthénon (un seul ticket pour tout qui s’achète à l’entrée du site).

Le théâtre de Dionysos :

Odéon d'Hérode Atticus - Acropole d'Athènes

C’est le plus important des théâtres de la Grèce antique ! Situé au sud de l’Acropole, il est considéré comme le berceau de la tragédie (et du théâtre en général).

Il a été nommé « théâtre de Dionysos » car c’était là que chaque année on fêtait le Dieu, par des chants, des danses, des pièces de théâtre et des sacrifices.

C’est également ici que furent jouées par la suite les grandes tragédies d’Eschyle, de Sophocle et d’Euripide.

Construit au Vème siècle avant JC, le théâtre ne comportait au début qu’une « orchestra » en terre battue (là où l’on trouve le chœur, les danseurs et les musiciens) et une scène en bois.

Les spectateurs (le théâtre pouvait accueillir jusqu’à 17 000 personnes) s’asseyaient donc à même le sol, sur la pente naturelle du lieu. Les gradins en bois furent construit bien plus tard, remplacés ensuite par de la pierre. La scène et l’orchestra furent également reconstruits, en marbre cette fois.

Séverine Mael © Azurever.com