logo-trvlr-media-voyage

Notre newsletter

Victoria Fall

Se baigner dans la piscine du diable à Victoria Fall

Son nom en fera trembler certains, en surexcitera d’autres mais quoiqu’il en soit, il ne laissera personne indifférent ! Une expérience indescriptible au sommet des plus hautes chutes d’eau du monde, ça vous tente ? Si vous êtes prêts à plonger dans les eaux bouillantes du Zambèze pour vivre un moment unique, voici nos quelques conseils pour vous baigner dans la piscine du Diable à Victoria Fall. Départ imminent pour les majestueuses chutes de Victoria Fall.

Située à la frontière du Zimbabwe et de la Zambie en Afrique Australe, le site de Victoria Fall est une merveille de la nature. Sur 1700 mètres de long, vous admirerez les eaux du fleuve Zambèze se déverser dans les gorges de Batoka, à 108 mètres de hauteur. Une vision vertigineuse, qui offre toute sa richesse et sa beauté au gré des saisons.

Bien que le site ne fasse plus parti des Sept merveilles du monde depuis 2011, il a été déclaré patrimoine mondial de l’Unesco. La région profite ainsi d’un haut niveau de protection de son patrimoine, de sa faune et de sa flore.

Surnommée « la piscine la plus dangereuse au monde », « the devil’s pool » ou encore « Mosi Oa Tunya » soit « la fumée qui gronde » de son nom local, le petit bassin contribue très largement à la notoriété des chutes Victoria en attirant des passionnés de sensations fortes. Car bien que de plus en plus tentée mais aussi encadrée, l’expérience reste dangereuse à bien des niveaux et il sera nécessaire de bien préparer votre expédition.

La saison

Vous l’aurez compris, les chutes de Victoria Fall se divisent entre le Zimbabwe, qui compte environ 75% du site et la Zambie qui en détient 25%. Bien que l’expérience soit tout aussi impressionnante dans un pays que dans l’autre, on trouve toutefois quelques différences et particularités chez chacun.

Côté Zimbabwe, vous aurez l’occasion d’observer les chutes avec une vue panoramique et sous tous ses angles. Un chemin de randonnée vous permettra de profiter pleinement du site et de sa majesté. À noter néanmoins que durant la période « humide », de février à juillet, l’observation des chutes sera plus difficile à cause de l’énorme quantité d’eau s’écoulant de Zambèze. À cette période jusqu’à cinq millions de mètres cube d’eau à la minute franchissent les chutes, créant une brume environnante pouvant masquer la vue des chutes.

Côté Zambie, vous pourrez également évoluer à travers un sentier balisé et ainsi observer les chutes et le gouffre s’ouvrant sur la vallée. C’est également en Zambie que vous trouverez de nombreuses activités à sensations telles que du saut à l’élastique, du rafting et la célèbre piscine du diable ! Point non négligeable, la baignade dans la piscine naturelle n’est accessible que durant la saison sèche, de septembre à janvier. Mais c’est également durant cette période que l’on assiste parfois à un assèchement des chutes de Victoria Fall du côté zambien.

Notre conseil : Si vous souhaitez absolument vous rendre dans la piscine du diable, vous n’aurez d’autre choix que de vous y rendre entre les mois de septembre et de janvier. Une fois vous aurez savouré la petite trempette la plus dangereuse du monde, il est plus que probable que vous souhaitiez profiter de la magnifique vue des chutes. Pour éviter toutes frustrations si elles se trouvaient asséchées en Zambie à cette période, nous vous recommandons d’opter à votre arrivée à l’aéroport de votre choix, pour un UniVisa à 50US$ qui vous permettra de passer la frontière entre la Zambie et le Zimbabwe à votre guise pendant 30 jours. Vous pourrez ainsi profiter de la beauté des paysages entourant le fleuve Zambèze et de toutes les activités qu’il offre.

Victoria Fall

L’accès à la piscine du Diable

La piscine du diable est accessible uniquement en groupe encadré par des guides locaux. L’organisation de votre excursion pourra se faire très facilement par l’intermédiaire de votre hôtel mais devra se réserver dès votre arrivée car les places sont restreintes !

Si vous avez atterris au Livingstone Airport en Zambie, vous opterez certainement pour un séjour dans la ville de Livingstone ou dans une lodge bordant les rives calmes du Zambèze. Située dans un rayon de 10km des chutes, il vous faudra payer un visa de 20$ la journée pour accéder au site des chutes. Vous emprunterez alors un bateau à moteur qui vous mènera sur l’île Livingstone, du nom de l’explorateur qui découvrit les chutes Victoria en 1855. Entourés par une végétation luxuriante et certainement quelques animaux sauvages tels que des crocodiles ou des hippopotames, vous traverserez la petite île avant de vous glisser dans l’eau tiède et nager entre 200 et 500 mètres pour atteindre le bassin naturel.

Si vous avez fait le choix de séjourner dans la ville de Victoria Falls au Zimbabwe, aucun souci si vous avez opté pour l’UniVisa vous permettant de passer en Zambie. De là vous pourrez atteindre l’île de Livingstone en vous rendant d’abord en Zambie pour emprunter le bateau ou, si les conditions le permettent, embarquer au Zimbabwe et traverser la frontière sur le fleuve Zambèze. Une fois sur place, vous n’aurez plus qu’à profiter !

Notre conseil : Même si l’accès reste plus rapide depuis la Zambie, le principal est de bien vous renseigner lors de la réservation de votre excursion sur les déplacements et l’ensemble des coûts à prévoir. Par exemple, lors de votre arrivée à l’aéroport de votre choix, ayez en poche de la monnaie pour régler votre visa. Attention, les billets doivent être en bon état sinon ils ne seront pas acceptés !

LivingstoneLa sécurité

Pour vous rendre à la piscine du Diable, vous devrez donc partir en expédition en groupe encadré. Composé de 16 personnes maximum, vous serez accompagnés par des guides locaux, connaissant parfaitement les environs ainsi que les risques de la baignade à la Devil’s pool. Il vous sera néanmoins demandé de signer une décharge avant le départ, en cas d’accidents ou de casse de votre matériel photos et vidéos.

Sur place, respectez bien les consignes de vos guides car celles-ci peuvent varier en fonction de la saison mais aussi des conditions. En effet, même en période sèche le courant peut être très fort et même si le bassin est constitué d’un rocher bloquant la chute dans le vide, un changement de courant peut vous être fatal. Bien que vos guides soient habitués à cette baignade hors du commun et que vous serez presque constamment retenus par l’un d’eux, vous ne devez pas négliger votre sécurité et celle de votre groupe. Malgré la mise en place de dispositifs, on compte chaque année plusieurs incidents sur le site.

Notre conseil : Mettez un point d’honneur à respecter les consignes de sécurité indiquées par vos guides. Elles permettront d’assurer d’une part le bon déroulé de votre expédition qui vous offrira ainsi des souvenirs merveilleux et veilleront également à préserver la fragile beauté de ce lieu unique au monde.

Maintenant que vous savez tout, êtes vous prêt à vous baigner dans la piscine du diable à Victoria Fall ?

Poster un message d'amour <3 / avis / commentaire / complément d'information :