fbpx

Conception graphique - Logo

Notre newsletter

Marché flottant, Thaïlande

Les 10 immanquables lors d’un séjour en Thaïlande

Elle ne cesse de nous appeler, avec ses plages de rêve, ses somptueux paysages montagneux, ses rizières en terrasses dignes des plus belles toiles, et ses fonds marins tout aussi colorés… La Thaïlande, perle d’Asie aux mille attraits, se classe ainsi chaque année parmi les destinations long-courrier favorites des français. Il faut dire qu’au-delà de ses paysages éclectiques, propices à la pratique d’une multitude d’activités, le pays s’enorgueillit aussi d’une cuisine des plus savoureuses, d’un patrimoine extrêmement riche, et d’un accueil absolument remarquable. Bref, que voir et que faire en Thaïlande ? S’il peut être difficile de choisir face à un tel panel d’options, voici selon nous les 10 immanquables lors de votre prochain voyage !

1. Un bon Pad Thaï dans un restaurant bondé de thaïlandais !

En bons français, c’est à table que l’on débute ce classement ! Après tout, il est on-ne-peut plus justifié de se requinquer après quelque douze heures de vol, non ? Pour ce faire, nous vous recommandons d’appliquer la bonne vieille méthode de l’observation… Regardez tout autour de vous et posez vos yeux sur le restaurant qui rassemblera le plus de thaïlandais : c’est ici que vous aurez les meilleures chances de profiter de l’expérience culinaire la plus véritable !

Dans l’assiette, si le menu n’est pas traduit (en anglais), il intégrera bien souvent les photos des plats proposés. Là-encore, fiez-vous donc à vos impressions primaires et optez pour celui qui vous semble le plus alléchant – en prenant la peine de vérifier le nombre de pictos « piment » !

Pad Thai, Thaïlande

Parmi toutes les spécialités thaïlandaises (Pad Thaï, Khao Phat, Som Tam, Tom Kha, Panang curry, Pat Krapao, Massaman, ou encore brochettes grignotées à table ou à la volée sur les marchés), c’est certainement vers le Pad Thaï que penche notre cœur. Ce sauté de nouilles de riz, agrémenté de multiples légumes et de saveurs voyageuses, est un véritable must, consommé au quotidien par toutes les familles thaïlandaises, et offrant par ailleurs l’avantage d’être facile d’accès pour nos palais d’européens. Chez TRVLR, on est aussi fans du Tom Kha Gai (soupe de poulet au galanga et lait de coco), mais attention aux épices… !

2. Une petite négo avec un chauffeur de tuk-tuk avant d’embarquer pour une virée

Il est une institution en d’Asie, et la Thaïlande ne fait pas exception ! Le tuk-tuk, véhicule à trois roues façon « scooter à remorque » pour le transport de passagers, s’impose comme moyen de locomotion le plus adapté, le plus ludique, et aussi le plus authentique pour arpenter les villes. Car loin d’être une pure attraction touristique, il est employé quotidiennement par les thaïlandais.

Tuk Tuk thaïlandais

Avant d’embarquer, prenez la peine de vous accorder avec votre chauffeur sur la tarification de la course : certains facturent au mètre quand d’autres facturent au trajet, plus ou moins à la tête du client… Incontournable donc, la phase de négociation, même légère, fait partie du rituel ! Veillez tout de même à ne pas être trop sévère sur le prix ; insistez plutôt sur votre volonté d’un trajet « sans escale » si vous souhaitez éviter les haltes dans telle ou telle boutique pratiquant le commissionnement…

Notre recommandation pour votre découverte de la ville, quelle qu’elle soit : intégrez au minimum un temple et un marché flottant (floating market), assez nombreux sur le territoire !

3. Une visite de temple bouddhiste (voire des dizaines parce qu’on ne s’en lasse jamais !)

Aux quatre coins du pays, ils sont une pure merveille ! La Thaïlande regorge en effet de superbes temples bouddhistes parés d’opulentes dorures et de majestueuses statues. Les visiteurs y sont toujours bienvenus, à condition d’être déchaussés et d’observer quelques règles élémentaires de bonne tenue : recouvrez vos épaules, genoux et nombril ; restez discret et silencieux ; oubliez les gestes d’affection et les embrassades ; et n’orientez pas vos orteils vers les représentations de Bouddha.

Temple Bouddhiste, Thaïlande

La visite d’un temple bouddhiste, c’est un peu un voyage au sein d’un voyage : au-delà de la beauté des lieux, il y règne chaque fois une atmosphère toute singulière, une dimension non palpable qui mérite amplement que l’on s’y attarde.

4. Un voyage en train-couchette

Pour les plus « routs » d’entre vous ! Encore que les conditions de voyage sont finalement plus confortables que ce qu’il n’y parait… À privilégier notamment si vous souhaitez rejoindre Chiang Mai et le Triangle d’Or depuis la capitale, le voyage en train de nuit est souvent l’occasion de faire de belles rencontres, d’apprécier en matinée les paysages des provinces traversées, et de garder en mémoire (et en photos) de beaux souvenirs d’expédition ! Un petit creux à l’heure du petit-déj ? Osez goûter aux spécialités plus ou moins étonnantes vendues en wagon…

Train Thaïlande

5. Une plongée (forcément de rêve… )

Bonne nouvelle pour les amoureux de la bouteille (d’air comprimé !) : avec ses eaux chaudes et translucides, la Thaïlande est une destination plongée à l’année ! Jouissant de deux vastes ouvertures, l’une sur le Golfe de Thaïlande et l’autre sur la Mer d’Andaman, les opportunités sont multiples.

Plongée Thaïlande

Dans le Golfe de Thaïlande, deux îles aux visages bien différents sont à retenir pour une découverte des fonds marins dans les meilleures conditions : Koh Samui, véritable joyau avec ses plages idylliques et ses belles infrastructures hôtelières, ou Koh Tao, plus discrète et plus décontractée, mais non moins remarquable. Au large de chacune, le Parc marin Mou Koh Ang Thong et son chapelet d’îles exotiques s’impose en tous cas comme paradis pour les randonneurs palmés ! Une zone à privilégier si vous voyagez de mai à octobre.

Si vous visitez la Thaïlande entre novembre et mars, optez plutôt pour une plongée côté Mer d’Andanam. Phuket (prisée certes, mais à juste titre !) et les somptueuses îles environnantes de Koh Phi Phi et de Koh Lanta notamment, offrent des conditions d’observation absolument magiques.

6. Un trek de plusieurs jours dans les montagnes du nord

Si l’aspect balnéaire de la destination est connu et reconnu à travers le monde, il tend parfois à faire oublier les incroyables atouts terrestres de la Thaïlande. Et pourtant ! Le nord du pays recèle de sublimes paysages montagneux, où le vert s’étend sur une infinie palette de nuances, entre jungle luxuriante et rizières en terrasses. En somme, le terrain de jeu idéal pour les amoureux de la nature, la vraie !

Montagnes du nord, Thaïlande

Et comment mieux profiter de ces espaces qu’en s’y invitant à pied ? Prendre le temps d’aborder ses reliefs escarpés, ses dénivelés parfois ardus et ses sentiers sinueux, faire une pause revigorante sur les bords d’un ruisseau et en profiter se baigner, faire halte dans les villages reculés pour y faire quelques authentiques emplettes souvenirs ; bref, la Thaïlande offre aussi ce genre d’opportunités, et il serait fort dommage de s’en priver !

7. Un combat de boxe thaï (en tant que supporter !)

Après un bain d’eau de mer, puis de nature, direction l’un des nombreux stades du pays pour plonger dans l’ambiance survoltée d’un combat de boxe thaï ! Très largement pratiqué en Thaïlande, par des sportives et sportifs parfois très jeunes, « l’art des huit membres » comme il est parfois surnommé en référence aux huit parties utilisées des bras et jambes, est devenu un marché fort lucratif dans le pays, générant autour de lui une économie non négligeable.

Muay Thai, Thaïlande

Assister à un combat de ce sport populaire et se fondre parmi les supporters fait donc naturellement partie des incontournables lors d’un séjour en Thaïlande !

8. Une rencontre avec les éléphants, emblème du pays

Nous insistons sur le terme « rencontre » plutôt que « balade ». En effet, alors que les polémiques vont bon train, trop souvent à juste titre d’ailleurs, sur les conditions de vie des pachydermes éduqués pour les promenades touristiques – même si, ne l’oublions pas, ces dernières font vivre tout un pan de la population –, nous préférons mettre l’accent sur l’observation des éléphants dans des sanctuaires dédiés à leur protection.

Baignade d'éléphants, Thaïlande

Pour ce faire, direction la province de Chiang Mai, où l’éléphant est particulièrement vénéré. Plusieurs refuges tels que l’Elephant Nature Park, le Kerchor Elephant Eco Park, le Happy Elephant Home, le Chiang Mai Elephant Land ou encore le Chiang Mai Elephant Jungle Sanctuary, proposent des rencontres à la demi-journée, à la journée ou même sur plusieurs jours, permettant un contact privilégié et respectueux avec leurs résidents. La sensibilisation fait toujours partie du programme, certains incluent aussi nourrissage et baignade, et vous verrez qu’il n’y a finalement nul besoin de leur monter dessus pour partager un moment unique avec eux !

9. Un authentique massage pour vous remettre de votre périple

Vous rêvez plus que tout, après ces intenses découvertes, d’un moment de décontraction totale entre les mains d’un professionnel du massage ? Autant vous le dire tout de suite si vous n’y avez jamais goûté : le véritable massage thaï, le vrai, l’unique, n’est pas toujours une partie de plaisir ! En tous cas pas sur le moment. Mais rassurez-vous, douleurs dorsales, problèmes de circulation, maux de tête, insomnies, angoisses, fatigue généralisée et autre stress : ses bienfaits sont véritablement au rendez-vous !

Massage thaï

Les prérogatives d’abord : vous vêtir de vêtements amples et confortables, et vous installer sur le matelas au sol qui vous tend les bras. De son côté, votre masseur débutera certainement la séance par quelques minutes de concentration voire de prière afin d’être entièrement à l’écoute de vos besoins, puis il adaptera les postures, le rythme et l’intensité des manœuvres pour rééquilibrer les tridosha, c’est-à-dire les trois énergies « Vata », « Pitta » et « Kapha ».

Considéré comme faisant partie de l’art, de la science et de la culture des soins thaïlandais traditionnels, le massage thaïlandais est inscrit sur la liste représentative du Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité depuis fin 2019.

10. Une fish pedicure… Si vous n’êtes pas chatouilleux !

Vous ne connaissiez pas le concept ? Explications : la fish pedicure, comme son nom l’indique, est un soin des pieds et des orteils… par nos amis les petits poissons ! De plus en plus répandue en Europe, cette pratique est monnaie courante dans les zones touristiques de Thaïlande, si bien que vous croiserez régulièrement, entre deux cafés et un stand de souvenirs, des aquariums posés au sol avec pignon-sur-rue, invitant Madame et Monsieur les voyageurs à plonger leurs pieds et s’y faire grignoter les peaux mortes. Pas très ragoûtant sur le papier, et pourtant ! Il semble que le soin, absolument inoffensif pour les poissons – qui ne demandent qu’à se régaler – se classe parmi les plus efficaces pour retrouver une peau de bébé jusqu’au bout des ongles.

Fish pedicure

Nous l’avons testé pour vous ; enfin, plus justement, nous avons tenté de le tester… Mais l’on a été trop chatouilleux pour aller au bout de l’expérience !


Roxane, plus chatouilleuse on meurt…

Poster un message d'amour <3 / avis / commentaire / complément d'information :