fbpx

Conception graphique - Logo

Notre newsletter

Les 10 bonnes raisons de voyager en Thaïlande cet été

Elle est un peu la « chouchoute asiatique » des voyageurs du monde, qui ne se lassent pas de la visiter, de la re-visiter, voire de la re-re-visiter. A vrai dire, nous aussi chez TRVLR, on ne demande qu’à y retourner ! Et pour cause : la Thaïlande jouit de tellement d’attraits qu’il en devient difficile de les compter sur les doigts des deux mains. Aller, on vous aide : voici les 10 bonnes raisons d’opter pour un voyage en Thaïlande cet été…

1. Des formalités simplifiées, même en période Covid

C’est un peu la condition sine qua non par les temps qui courent : la destination de vos rêves est-elle ouverte au tourisme, et quelles sont les démarches administratives et sanitaires pour avoir droit d’y poser le pied à terre ? Et bien bonne nouvelle : la Thaïlande a rouvert ses frontières aux ressortissants étrangers sous couvert d’une quarantaine de 11 nuits dans votre ville d’arrivée (8 si vous êtes vaccinés de deux doses). S’il s’agit de Bangkok, il s’agira d’une quarantaine dite « ASQ » à Bangkok ; s’il s’agit de Pattaya, Phuket ou Phang Nga, ce sera une quarantaine « ALQ ». Les hôtels affiliés sont nombreux, quelle que soit la catégorie de confort et la gamme de prix que vous recherchez ; vous y serez dorloté en attendant le « véritable » début de votre séjour. Et une fois cette étape franchie, vous pourrez voyager librement partout sur le territoire, sans nécessité de faire de nouveaux tests PCR.

A noter que depuis décembre 2020, vous pouvez voyager en Thaïlande sans visa jusqu’à 45 jours (contre 30 jusque-là), et que le Visa touristique de 60 jours est renouvelable 30 jours : de quoi profiter pleinement de vos vacances !

2. Du soleil comme s’il en pleuvait

Les amoureux de la Thaïlande le savent mais autant l’annoncer immédiatement aux autres : cette perle d’Asie du Sud-Est jouit d’un climat humide tropical, et la période qui s’étend de juin à septembre correspond à la saison des pluies… Pas de panique pour autant ! Jusqu’au mois de septembre, les averses ne sont pas diluviennes et il arrive même qu’il ne pleuve pas pendant plusieurs jours. Voyager en Thaïlande en juillet-août peut donc s’avérer très plaisant : l’ensoleillement atteint tout de même les cinq heures par jour en moyenne, les températures sont plus confortables que les mois précédents (de mars à mai, il n’est pas rare d’atteindre les 40°C !), et les hôtels proposent des réductions régulières.

Pour profiter des plages et de la mer cet été, privilégiez le Golfe de Thaïlande, bien moins sujet aux pluies que la côte d’Andanam.

3. Des paysages diversifiés pour des activités éclectiques

Nous l’avons tous en tête, cette carte postale de la pirogue traditionnelle thaïlandaise alanguie sur une plage de sable fin, devançant une mer azur et des pitons rocheux que l’on croirait égarés. On vous le confirme : elle est bel et bien réelle, en tous cas du côté de la baie de Phang Nga, des célèbres îles de Phuket et de Koh Phi Phi, ainsi que des petites îles alentours telles que Koh Yao, Koh Nakha ou encore Koh Racha ! Et bien sûr, farniente et plongée règnent ici en activités maîtresses ; à moins que vous ne lisiez notre article 100% dédié à une découverte de Phuket autrement !

James Bond Island

Côté opposé, le Golfe de Thaïlande doit notamment sa renommée aux îles de Koh Phangan (théâtre chaque mois de la fameuse Full Moon Party) et de Koh Samui, joyau de nature et de tranquillité pourtant à un jet de pierre. Ici, les pitons rocheux ne sont plus mais les plages de sable blanc, les cocoteraies, et la forêt tropicale dense et montagneuse compensent largement ! Ils confèrent à l’île un visage bien singulier ; ce n’est pas pour rien, nous direz-vous, que les hôtels de luxe et autres spas de standing s’y sont installés !

Koh Samui, Thailand

Mais la Thaïlande ne se résume pas à cela : au nord, la province de Chiang Mai, porte d’entrée vers le Triangle d’Or, offre quant à elle des reliefs bien plus montagneux, des jungles à n’en plus finir et de sublimes paysages de rizières en terrasses. Terre mystérieuse où vivent haut-perchées de nombreuses ethnies, cette région ravira sans l’once d’un doute les amoureux de la nature et de randonnée.

Jungle de la province de Chiang Mai, Thaïlande

4. Un patrimoine culturel d’une rare richesse

Au-delà du Sanctuaires de faune de Thung Yai-Huai Kha Khaeng, et du Complexe forestier de Dong Phayayen-Khao Yai, sites naturels classés respectivement en 1991 et 2005, la Thaïlande compte trois biens culturels inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Les villes historiques de Sukhothaï, Si Satchanalai et Kamphaeng Phet, situées dans la région basse-nord du pays, composent le premier. Capitale politique et administrative du premier royaume du Siam aux XIIIe et XIVe siècles, Sukhothaï s’enorgueillit de remarquables monuments illustrant les débuts de l’architecture thaï ; le « style Sukhothai » inspire d’ailleurs largement encore l’art et l’architecture du pays. La ville de Si Satchanalai quant à elle, s’imposa comme le centre spirituel du royaume et compte encore de nombreux temples et monastères bouddhistes. Enfin établie à la frontière sud de l’ex-royaume, Kamphaeng Phet, assurait des fonctions de protection militaires et protégeait la sécurité du réseau commercial. L’ensemble de cette zone s’étend aujourd’hui sur 11 852 hectares ; de quoi prendre le temps d’un véritable plongeon dans le temps, et d’un bain dans l’Histoire du pays !

Temple Wat Mahathat, Thaïlande

Légèrement plus au sud, à un peu plus d’une heure de route et deux en train depuis Bangkok, la ville historique d’Ayutthaya fut quant à elle la deuxième capitale du royaume de Siam. Fondée en 1350, elle subit les attaques de l’armée birmane en 1767, qui la détruisit intégralement. Aujourd’hui, vous n’en découvrirez donc que les ruines, mais quelles ruines ! Les vestiges d’imposantes tours reliquaires et de monastères bouddhistes aux proportions monumentales laissent sans mal imaginer l’importance passée de la cité, et la splendeur de son architecture.

Temple Wat Maha That, Thailand

Troisième bien culturel classé au patrimoine mondial de l’UNESCO : le site archéologique de Ban Chiang, situé au nord-est de la Thaïlande, à une centaine de kilomètres de Vientiane (frontière laotienne). Découvert en 1966, il a été largement fouillé depuis, et témoigne de l’existence d’activités agricoles, ainsi que de la production et de l’utilisation de métaux en 1495 av. J.-C.. Considéré à ce jour comme le plus important habitat préhistorique découvert en Asie du Sud-Est, le site mérite le détour pour tout féru d’archéologie.

Enfin, la Thaïlande regorge de superbes temples bouddhistes parés d’opulentes dorures et de majestueuses statues, ainsi que d’intéressants musées à l’instar du Musée National et du Musée Siam à Bangkok, ou encore du Centre Culturel et Artistique de Chiang Mai.

5. Une cuisine savoureuse… Un poil épicée quand même !

Pad thaï crevettes

Notre argument pour les fines bouches : la richesse et la diversité de la cuisine thaï ! Du traditionnel Pad Thaï au Khao Phat, en passant par le Som Tam, le Tom Kha, le Panang curry, le Pat Krapao, le Massaman, ou encore par les brochettes grignotées à la volée sur les marchées des quatre coins du pays, les papilles sont toujours en fête ! Dans les zones touristiques, les restaurants proposent souvent des versions peu (voire pas) épicées de leurs plats ; ailleurs, et notamment dans les montagnes du nord, sachez qu’on ne lésine pas sur les épices : ayez donc la langue bien accrochée ! Au pire, on vous proposera peut-être des haricots-verts crus… Méthode testée et (relativement) approuvée pour lutter contre l’inflammation !

Si votre portefeuille vous le permet, notez par ailleurs que la Thaïlande compte vingt-deux restaurants 1-étoile et six restaurants 2-étoiles Michelin. Enfin, si le cœur vous en dit, osez goûter aux insectes grillés régulièrement proposés sur les marchés : pas forcément très ragoûtant, mais ils font aussi partie du paysage culinaire du pays alors…

6. Un accueil inégalé

Tuk-tuk Thaïlande

Inutile de trop s’étendre sur le sujet : allez-y et vous verrez ! Du nord au sud, d’est en ouest, des zones touristiques aux « bleds » un peu perdus, le constat est sans appel : l’accueil des thaïlandais que vous rencontrerez est sans faille. Au-delà des commerçants et des chauffeurs de tuk-tuk que vous croiserez sur votre route, nous vous recommandons chaudement de prendre quelques jours pour vous perdre dans les campagnes, dans les montagnes, là où personne ou presque ne s’aventure car trop loin des itinéraires « classiques » et des musts du pays. Voyager en Thaïlande en partageant quelques jours le quotidien d’une famille thaï est une expérience à ne manquer pour rien au monde. Authenticité absolue !

7. Des festivités animées et colorées

Les mois de juillet-août en Thaïlande sont rythmés par de nombreuses festivités culturelles et religieuses. L’Asanha Puja, qui aura lieu cette année le 24 juillet, célèbre le premier sermon que prononça Bouddha en Inde il y a plus de 2500 ans. C’est depuis de ce sermon que fut établi le « Dharma », doctrine bouddhiste. A cette occasion, les thaïlandais se rendent au temple muni d’offrandes, et vous pourrez admirer dans différentes villes du pays les nombreuses processions aux bougies. Dans la ville d’Ubon Ratchathani, ces processions ont même donné lieux à un festival des bougies. Et le lendemain partout en Thaïlande, place au Khao Phansa, premier jour du carême bouddhiste qui durera trois mois.

Asanha Bucha

Le 12 août, jour férié, la Thaïlande est doublement en fête : le pays célèbre à la fois l’anniversaire de sa Majesté la Reine-mère Sirikit, et la fête des mères. Cérémonies officielles en matinée, festival de des bougies en soirée, tandis que tout au long de la journée, les rues de Thaïlande sont décorées de drapeaux bleus (la couleur du vendredi, jour de naissance de la reine) et de nombreux habitants au revêtent leurs plus beaux vêtements bleus.

Autre événement phare si vous séjournez à Phuket : le festival Por Tor, ou Hungry Ghost, se tiendra cette année du 8 août au 6 septembre.

Si enfin, vous avez la chance de voyager en Thaïlande au mois de mai, le Visakha Puja, qui célèbre la naissance de Bouddha, son éveil et son atteinte du Nirvana, se présente certainement comme la plus importante et la plus belle fête du pays. À cette occasion, les révérends moines de tout le pays donnent des sermons dans les pagodes et le soir venu, place aux processions religieuses menées avec ferveur par la population.

8. Une destination tous publics

En séjour famille dans de beaux resorts, entre amis façon road-trip, ou bien en couple pour des vacances placées sous le signe du romantisme, la Thaïlande jouit d’un panel d’hébergements et d’activités tel, que vous trouverez forcément chaussure à votre pied !

9. Une hôtellerie haut de gamme et un service de qualité

Du B&B chez l’habitant, de plus en plus répandu, au resort 4 ou 5-étoiles, la gamme d’hébergements en Thaïlande est remarquable et le service toujours au rendez-vous. Il faut dire que l’accueil, c’est un peu dans l’ADN des thaïlandais ! Gardez bien sûr à l’esprit que les établissements des zones touristiques offrent forcément plus de services que ceux des zones rurales moins fréquentées, et que le personnel est souvent davantage formé à l’accueil des voyageurs du monde entier dans ces endroits-là (l’anglais notamment, est très largement parlé), mais il n’empêche, la bienveillance et le souci de l’autre vous accompagneront tout au long de votre séjour.

Piscine à débordement

Par ailleurs, si vous êtes soucieux des conditions sanitaires offertes par les lieux que vous fréquenterez, fiez-vous les yeux fermés à tous les établissements certifiés « Amazing Thailand SHA » (Safety and Health Administration). Hébergements, restaurants, magasins d’alimentation, voyagistes, véhicules de transport touristique, attractions touristiques et récréatives, instituts de santé et de beauté, boutiques de souvenirs et autres magasins, grands magasins et centres commerciaux, théâtres, cinémas ou encore sites sportifs pour le tourisme : au total, pas moins de 8 000 entreprises du secteur de tourisme et des loisirs en Thaïlande ont déjà obtenu leur certification après un audit sanitaire poussé. Et comme on est un peu « jusqu’au boutistes » chez TRVLR, voici la liste complète et régulièrement actualisée de toutes les entreprises et attractions affichant la certification !

10. Un portefeuille bien au chaud

Tant d’atouts donc, pour un budget finalement bien réduit : la voilà, la cerise sur le gâteau d’un séjour en Thaïlande ! Alors que l’Europe est en pleines « grandes vacances » scolaires et pratique en majorité des tarifs plus élevés que sur le reste de l’année, la Thaïlande, déjà reconnue pour ses prix doux, offre parfois même des séjours remisés à cette période-ci !
Si vous voyagez « à la local » en dehors des grands itinéraires touristiques, en séjournant en auberges ou chez l’habitant, et en vous déplaçant en train, l’addition sera vraiment légère. Si vous passez par un voyagiste, comptez à partir de 1500 EUR pour un séjour de 10 jours, en séjournant essentiellement dans des hôtels de très bon standing. En toute logique, si vous optez pour un mix entre « voyage routs » et « hôtels conforts », coupez la poire (et la note) en deux ! Côté billets d’avion, Air France propose des aller-retours Paris-Bangkok à partir de 530 EUR par personne avec bagages en soute, même entre mi-juillet et mi-août ! Quatar Airways et Singapour Airlines quant à elles, offrent l’avantage de desservir aussi Phuket, mais les tarifs sont globalement plus élevés. N’hésitez pas à multiplier les simulations sur leurs sites voire sur des comparateurs, et surtout pensez à vous y prendre tôt : c’est là que s’obtiennent les meilleures affaires !

Bref, la Thaïlande : une destination riche et variée, offrant des services et prestations de qualité pour un budget plus que raisonnable ; le luxe abordable en somme ! Pourquoi s’en priver cet été ?


Roxane, billets déjà réservés du 13 juillet au 14 août… Qui m’aime me suive !

Poster un message d'amour <3 / avis / commentaire / complément d'information :