fbpx

Conception graphique - Logo

Notre newsletter

Cuisine thaïlandaise

Les 10 spécialités thaï les plus incontournables

Si la France est connue à travers le monde pour sa gastronomie et ses produits de qualité, il se pourrait bien que d’autres pays, plus exotiques, renversent la tendance ! Alors que les amoureux du voyage ont connu quelques mois de frustration dans le contexte que nous connaissons, que diriez-vous d’un voyage (g)astronomique ? Pour ce faire, au placard le bœuf bourguignon, le coq vin et la charlotte aux fraises ; direction l’Asie du Sud-Est pour notre Top 10 des spécialités thaï les plus incontournables ! Même si, entre nous, rien ne vaudra l’expérience vécue en Thaïlande, un pays haut en couleurs et en saveurs… Les appétits sont ouverts ? Voici donc un menu en trois services pour vous dépayser les papilles !

Mise en bouche : La cuisine thaï, à quoi s’attendre ?

Composée de fruits et légumes en tous genres, de viandes (blanches essentiellement) ou de crevettes, la cuisine thaï est souvent beaucoup moins grasse – en tous cas si l’on fait l’impasse sur la friture –, et surtout moins sucrée que dans l’hexagone. Frit, vapeur, gluant ou sous forme de nouilles, le riz quant à lui, est légion, et est agrémenté de mille et une façons ! Bien plus digeste que les pâtes de blé ou autres céréales, il regorge de bienfaits ! En somme on se régale et on mange sain… Pas de doute, c’est le paradis !

Riz en vrac

Dans le détail, la cuisine thaï se caractérise par des préparations à la fois simples et extrêmement riches en saveurs exotiques, comme la menthe, la citronnelle, la noix de coco ou encore le curry, le basilic et le piment. Oubliez les plats « plan-plan » : la cuisine thaï est vibrante, c’est de la couleur, des parfums et des saveurs à vous en faire tourner la tête !

En Thaïlande, vous dégusterez donc des plats très parfumés et pour certains, très (très !) épicés. Il est donc chaudement recommandé de vous informer sur la teneur en piment avant de commander votre plat ! Pas trop d’inquiétude néanmoins : quel que soit le lieu où vous vous attablerez, du restaurant à la bicoque en bord de route, les thaïlandais sont habitués à la fragilité de notre palais et pourront facilement vous aiguiller. Partez tout de même du principe que « moyen spicy » signifiera « explosion dans votre bouche et brûlure jusque dans l’estomac » … Donc jaugez !

Autre caractéristique phare de la cuisine thaïlandaise : la multiple déclinaison d’un même plat. Par exemple, le célèbre Pad Thaï se décline avec ou sans cacahuète, au poulet, au bœuf, aux crevettes ou même aux fruits de mer. Idem pour le Khao Phad, équivalent du riz cantonnais, ou encore la bien connue soupe appelée « Tom Yam » lorsqu’elle est épicée et « Tom kha » si elle est agrémentée de lait de coco, de crevettes ou encore de poulet, de bœuf ou de porc. Vous aurez donc tout le loisir de multiplier les expériences avec vos plats préférés !

Plat principal : Les 10 spécialités thaï les plus incontournables

1. Le Phat Krapao : le sauté de poulet aux épices

C’est l’un des plats les plus populaires et des plus appréciés, aussi bien des amoureux de la cuisine asiatique que des thaïs eux-mêmes. Datant de la fin de la seconde guerre mondiale, ce plat est inspiré du sauté chinois, relevé par un savant mélange d’épices et de piment. Ça explose un peu en bouche, mais ça ne dure pas longtemps : juste ce qu’il faut pour vous donner envie d’y retourner ! Vous y retrouverez les saveurs de l’ail, du piment rouge et de la sauce soja, adoucie par le basilic. La viande – poulet le plus souvent, ou bien bœuf, porc ou crevettes – est sautée puis servie accompagnée de riz et de légumes exotiques variés.

Phat Kaphrao

2. Le Pad Thaï : le sauté de crevettes et nouilles de riz

Certains pourraient vendre ce qu’ils ont de plus cher pour un Pad Thaï… Et lorsque vous y aurez gouté, vous comprendrez pourquoi ! C’est le plat traditionnel thaï par excellence, devenu carrément emblème de la street-food ! Dans votre assiette : des nouilles de riz sautées, fines ou larges en fonction des préférences, agrémentées d’œufs brouillés, de graines germées, de morceaux de tofu et d’oignons, le tout relevé par la sauce de poisson nuoc-mâm. Le plat est en principe servi avec des crevettes, du poulet ou du porc, sautés eux aussi, mais là encore, c’est vous qui choisissez ! Sans oublier les cacahuètes concassées pour le croquant, et le piment rouge pour booster la préparation…

Pad Thaï

3. Le Panang Curry : le poulet au curry thaï

Pour les fans de curry, c’est sans conteste un plat incontournable. Sortez-vous de la tête le simple plat de poulet saupoudré de curry que vous imaginez ! Le Panang Curry, comme son nom l’indique, est préparé à base de panang, qui n’est autre qu’une pâte de curry rouge thaï au goût prononcé d’arachide, et ayant la particularité d’être à la fois sucrée et salée. Vous retrouverez aussi les saveurs exquises de la citronnelle, de l’ail, du galanga, du cumin, des graines de coriandre et de la pâte de crevettes…. Bref ! Une explosion gustative adoucie par le lait de coco et le basilic thaï, dont vous nous direz des nouvelles.

Thai Panang Chicken Curry

4. Le Laab : la salade thaï au poulet

Originaire du nord-est de la Thaïlande, le Laab est un plat frais, très apprécié en été. Il est composé de viande hachée – la plupart du temps du poulet mais vous pourrez opter à votre guise pour du bœuf, du porc, du canard ou des crevettes – cuite dans un bouillon parfumé aux herbes fraiches, et relevée de galanga. Souvent accompagnée de riz gluant, l’assiette sera composée de crudités comme le concombres et choux blanc, de haricots ainsi que d’herbes aromatiques. Prudence néanmoins, cette salade à tendance à être très pimentée !

Thaï Laab

5. Le Som Tam : la salade de papaye verte pimentée

Même si elle est originaire du nord-est du pays, vous pourrez déguster la papaye un peu partout puisqu’elle est devenue un plat phare pour les touristes. Sur place, vous aurez le loisir de la déguster finement coupée en lamelles et assaisonnée de piment, d’ail et de citron frais. C’est un vrai délice mais attention toutefois à nos estomacs fragiles, peu habitués à des mélanges aussi relevés… L’association piment-papaye-citron est un cocktail détonnant d’acidité ! Les thaïlandais lui confèrent même des vertus énergétiques « anti-gueule de bois »… Vous voilà prévenu ! Pour votre initiation, contentez-vous peut-être de quelques bouchées pour en apprécier toutes les saveurs…

Som Tam - salade papaye

6. Le Tom Kha Gai : la soupe au lait de coco et galanga

Alors là clairement, les soupes de légumes de mamie (et pourtant on les adore !) vont être détrônées. Les soupes en Thaïlande reflètent à elles-seules l’image de la cuisine du pays : une explosion de saveur en bouche, bien loin de l’ennuyeuse soupe patate-poireaux-navets-carottes. Le Tom Kha Gai est réalisé à partir d’un mélange gourmand de lait de coco, de galanga, de feuilles de kaffir, de coriandre, de citron vert et de citronnelle, le tout relevé de piment thaï. La soupe sera ensuite agrémentée de poulet émincé et/ou de champignons frais, ou encore des nombreuses variantes que vous pourrez choisir. C’est bon, c’est réconfortant et l’on en reprendrait bien une tournée !

Soupe Tom Kha Gai

7. Le Tom Yam Kung : la soupe épicée aux crevettes

Vous ne pouvez dignement pas dire que vous connaissez la cuisine thaï si vous n’avez pas goûté au Tom Yam Kung. Avec le Pad Thaï, c’est le plat national de Thaïlande, qui a largement contribué à la réputation de sa cuisine. Cette soupe aigre douce, principalement préparée à base de crevettes et de citronnelle, est un véritable délice. Vous y retrouverez la saveur exotique du galanga, des feuilles de combava et de la sauce de poisson nuoc-mâm, le tout relevé du piment. Ce plat haut en couleurs vous offrira toute une palette de déclinaisons d’accompagnements – crevettes, gambas, fruits de mer ou poulet –, mais aussi d’assaisonnements en ajoutant du lait de coco ou de la coriandre.

Tom Yam Kung

8. Le Ka Nom Krork : les crêpes au lait de coco

Contrairement aux européens que nous sommes, qui raffolons des pâtisseries et sucreries en tous genres, les thaïlandais n’en sont pas vraiment adeptes. Et comme pour le reste de leur cuisine, les quelques desserts thaï sont principalement préparés à base de… riz ! Les crêpes thaï sont issues d’une préparation traditionnelle, dont la recette remonte à l’époque du Royaume de Siam. Ayant très peu évolué au fil des décennies, la pâte est constituée de riz, de lait de coco et de noix de coco râpée, ensuite saisie dans une poêle à frire. Elle peut être garnie de légumes confits ou de fruits, pour varier les goûts et les plaisirs !

Ka Nom Krork

9. Le Khao Niao Ma Muang : le riz gluant, mangue et lait de coco

C’est le dessert typique thaïlandais, que l’on vous proposera aussi bien sur les stands de rue que dans les restaurants gastro ! Sa popularité est telle que la recette a franchi les frontières, si bien qu’on le retrouve désormais le dessert au Cambodge, au Laos ou bien au Vietnam. Il faut dire qu’il n’y a pas plus simple (et pourtant très savoureux !) : du riz gluant servi chaud ou tiède pour éviter qu’il ne durcisse, du lait de coco épais et gourmand, et de la mangue jaune bien mûre coupée en lamelles. Grosso modo, un succulent riz au lait façon thaï, qui vous tiendra bien l’estomac !

Khao Nao Ma Muang

10. Les Rotee : les crêpes fourrées

Il fallait bien que l’on vous parle de cette petite douceur, le plus souvent proposée sur les marchés ou sur des stands de rue. En plus d’une véritable gourmandise, vous assisterez à un vrai show culinaire ! La pâte, réalisée à base de farine, de beurre et d’eau tiède, est d’abord cuite sur une plaque généreusement arrosée de margarine. La crêpe est ensuite fourrée de banane (le plus souvent) et d’un coulis au chocolat ou de lait concentré sucré. Tellement appréciable après de longues heures à marcher, que l’on ne ferme les yeux sur les calories !

Rotee - Crêpes banane thaï

Dessert : Où se restaurer en Thaïlande ?

Quelle que soit la région où vous vous trouverez, dans une grande métropole ou perdu dans une province isolée, vous aurez toujours en Thaïlande la possibilité de manger à toute heure de la journée ! Bien plus qu’un moyen de subsistance, c’est un art de vivre qu’il faut prendre au sérieux. Quelque chose nous dit que ça va vous parler…

Les restaurants gastronomiques

Bien que réputée pour sa cuisine de rue, la Thaïlande n’est pas en reste pour proposer des établissements de grande qualité, tant au niveau du service que pour ce que vous trouverez dans votre assiette.

Ainsi, la Thaïlande s’enorgueillit d’un certain nombre de restaurants étoilés au Michelin. On les retrouve principalement à Bangkok, Chiang Mai ou encore Phuket et Phang-Nga, ce qui vous permettra, quel que soit votre lieu de villégiature, de profiter d’une de ces tables prestigieuses. Au total, près de trois-cent établissements sont référencés dans le célèbre guide gastronomique, dont vingt-deux 1-étoile et six 2-étoiles !

À votre guise, pour pourrez profiter d’une cuisine traditionnelle, ou encore gouter à la cuisine royale. Cette dernière reprend les recettes préparées à la cour du roi au fil des siècles. Ne soyez donc pas étonné de pouvoir déguster des plats occidentaux légèrement twistés avec des ingrédients frais et de qualité, et dont la présentation soignée rappellera la délicatesse du savoir-faire thaï.

Chef Thaï

La cuisine de rue

S’il y a bien une chose à côté de laquelle il ne faut pas passer, c’est le plaisir de gouter à ce que l’on appelle « la cuisine de rue ». Qu’elle soit servie dans un petit restaurant familial ou sur le stand ambulant d’un night market, l’expérience vous plongera au cœur de la culture culinaire thaïlandaise, de sa finesse, de sa diversité et de ses subtiles saveurs ! En tant que frenchie, votre première réaction sera certainement de craindre pour l’hygiène… Rassurez-vous, des astuces existent pour être sûr de vous attabler au bon endroit, et de vous régaler de véritables spécialités locales.

1) Observez les assiettes ou les produits exposés, vous pourrez remarquer en un coup d’œil si les produits sont frais ou non !

2) La salle ou la file d’attente sont bondés de thaïs ? Foncez ! C’est un excellent gage de qualité !

À toute heure de la journée vous pourrez vous régalez de plats typiques, salés ou sucrés, frit ou en sauce. Parfois, le cadre est enchanteur ; parfois, il ne paye pas de mine. Mais la première bouchée saura très certainement vous conforter dans votre choix !

Street food à Bangkok


Jade, tout bonnement amoureuse de la cuisine thaï…

Poster un message d'amour <3 / avis / commentaire / complément d'information :