fbpx

Conception graphique - Logo

Notre newsletter

Naoussa - Cyclades

Amorgos

Views 1.43k

amorgos2_large

L’île la plus lointaine des Cyclades (à l’est), Amorgos offre une impression d’austérité à première vue.

Montagneuse avec un relief acéré et des falaises difficiles d’accès, l’île est aujourd’hui encore très isolée donc peu fréquentée par les touristes.

Toutefois, Amorgos est réputée pour ses magnifiques randonnées que les amateurs de beaux paysages s’empressent de venir parcourir.

Le panorama, parfaitement préservé, est source de calme et de bien-être. Ici, on vient pour se ressourcer et faire le plein de vitalité !

Moyen Âge - Site archéologique

La traversée depuis le port du Pirée jusqu’à Amorgos prend environ huit heures (avec escales à Paros et à Naxos le plus souvent).

L’arrivée se fait à Katapola, le port de l’île. Vous y trouverez hôtels, chambres chez l’habitant et restaurants sans aucune difficulté.

Les environs du port sont assez jolis, avec quelques plages au nord de la baie mais surtout avec Minoa au sud, qui est une ancienne cité grecque habitée du Xème siècle avant JC au IVème siècle après JC.

Les fondations de son temple hellénistique, du gymnase ainsi que les enceintes de la cité sont encore visibles. Un peu plus loin encore, à environ cinq kilomètres de Katapola, se trouve Hora, réputée pour sa citadelle. Celle-ci fut construite en 1290 par les Vénitiens afin de surveiller les rivages de l’île.

Vous trouverez également un musée archéologique dans le village ainsi qu’une vieille cathédrale du XVIIème siècle, toute petite, qui domine les alentours.

Jusqu’à récemment, les touristes qui s’aventuraient sur l’île n’allaient pas plus loin que les environs de Katapola et de Hora à cause du manque d’infrastructures.

Or, depuis le tournage du film « Le Grand Bleu » sur l’île, de nouvelles routes ont été construites, ce qui a permis à l’île de faire un véritable bond en avant dans le domaine du tourisme.

Si vous allez à Amorgos, ne manquez pas la visite du monastère de la Chozoviotissa. C’est le plus beau monastère byzantin des Cyclades. Daté du IXème siècle, il est situé contre une falaise vertigineuse sur un site des plus grandioses !

Par ailleurs, on vous y accueillera avec un grand verre d’eau, un petit verre d’alcool (de la liqueur de Rakomelo, spécialité de l’île) et quelques loukoums pour adoucir le palais !

A voir également : l’acropole de Kastri dans le sud de l’île, le monastère d’Agios Theologos (point de passage de nombreuses randonnées et excursions organisées) et le port d’Aigiali dans le nord de l’île qui possède une plage splendide.

Séverine Mael © Azurever.com