fbpx

Conception graphique - Logo

Notre newsletter

Point de vue sur les ruines du temple de Poseidon en Grèce avec coucher de soleil

La Grèce antique et les cités grecques

Views 1.87k

En premier lieu, la Grèce antique et ses cités grecques, c’est plus qu’une destination, c’est une expérience émotionnelle ! Un voyage émotionnel dans le monde des Grecs anciens. Vous voyagez dans son histoire, vous libérez votre imagination, vous ressentez ce que les gens ressentaient. L’Acropole, Delphes, Knossos, Mycènes et Olympie – leurs monuments sont un témoignage du passé et ils nous étonnent encore par leur ampleur et leur harmonie. Une expérience inspirante pour comprendre pourquoi la Grèce a toujours été au centre de la culture européenne. 

La Grèce antique 

Mentionnons qu’on appelle « Grèce antique » la période de l’histoire de la Grèce qui couvre près d’un millénaire et qui se décompose en trois principales périodes : l’époque archaïque, l’époque classique et l’époque hellénistique. On appelle les siècles précédents, ceux de la période antique, « siècles obscurs » (jusqu’au VIIIᵉ siècle avant J.-C). Pour de nombreux historiens, cette période a été la base fondatrice de toute la civilisation occidentale.

L'Acropole à Athènes

L’Acropole à Athènes

En effet, l’Empire romain d’abord, ensuite les pays méditerranéen se sont inspirés des modèles grecs d’éducation, de politique, de science ou d’arts pour bâtir leurs sociétés. De surcroît, la langue grecque a influencé de multiples autres langues et plus récemment, la redécouverte du monde grec antique et de ses arts a été à l’origine de la Renaissance en Europe occidentale et des courants néoclassiques des XVIIIᵉ et XIXᵉ siècles en Europe et aux Amériques.

Grèce antique cités grecques : Manuscrit de langue grecque

En somme, la « Grèce antique » comprend tous les pays parlant le grec ancien durant l’Antiquité. Cela comprend donc la Grèce actuelle, mais aussi les lieux de culture hellénique où les Grecs s’installèrent à cette époque. Cela compte Chypre, les îles de la mer Égée, la côté égéenne de l’Anatolie, la Sicile et le sud de l’Italie ainsi que les lieux où les Grecs avaient établis des colonies (sur les côtes d’Illyrie, de Thrace, d’Égypte…)

Plus précisément, l’époque archaïque s’étend du IXᵉ au VIᵉ siècle avant J.-C. L’époque dite classique, s’étend, elle, de la fin du VIᵉ siècle avant J.-C au IVᵉ siècle avant J.-C et l’époque hellénistique, de la fin du IVᵉ siècle avant Jésus-Christ au Ier siècle.

Les cités grecques

C’est-à-dire qu’à l’origine, les cités grecques étaient des monarchies gouvernées par un roi, souvent assisté d’un « Conseil des Anciens ». Ces cités étaient en fait de petits états indépendants, regroupant quelques milliers de « citoyens » et constituées d’une ville, plus ou moins fortifiée, et de sa campagne environnante. Elles étaient fréquemment engagées dans des guerres inter-cités afin d’augmenter leur pouvoir. Ce qui faisait que les monarchies mises en place ne le restaient jamais longtemps ! D’ailleurs, au VIᵉ siècle avant J.-C, plusieurs cités dominent le monde grec : Athènes, Sparte, Corinthe et Thèbes. Ces cités vont petit à petit contrôler les villes avoisinantes et devenir de grandes puissances marchandes et maritimes, surtout Athènes et Corinthe.

Grèce antique cités grecques : Les ruines du temple d'Apollon à Corinthe

Les ruines du temple d’Apollon à Corinthe