fbpx

Conception graphique - Logo

Notre newsletter

Quand et comment faire le carnaval de Rio au Brésil ?

Mondialement connu, il est la représentation même de la culture populaire brésilienne. Durant près d’une semaine, toute la ville de Rio de Janeiro se transforme en un immense festival à ciel ouvert, sur rythme endiablé de samba, défilés aux mille déguisements et défoulement collectif mêlant chaque Cariocas (les habitants de Rio), de tous horizons et de tous milieux sociaux. Unique en son genre, il est une expérience que vous ne serez pas prêt d’oublier ! Voici nos meilleurs conseils pour profiter et « survivre » au carnaval de Rio, où fête et musique ne s’arrêtent jamais.

Le Carnaval de Rio, un melting-pot culturel

Les festivités du carnaval le plus célèbre au monde s’ouvrent le week-end précédent le jour de Mardi-gras. À l’origine, le Carnaval de Rio provient des fêtes païennes du Moyen-Âge, et a été très rapidement assimilé au Mardi-Gras du calendrier catholique une fois les colonies installées sur le territoire. Situé outre-Atlantique, le Brésil souffrit moins de l’Inquisition portugaises ; ces festivités portées par les locaux ont ainsi pu perdurer à travers les âges.

Ce n’est qu’à partir du XIXe siècle que fut importé de Paris la tradition du défilé au sens où nous l’entendons encore aujourd’hui : déambuler dans les rues, affublés de costumes. C’est donc en 1840 que s’est tenu le tout premier Carnaval de Rio rythmé de danses… La polka et la valse ! Et oui, la samba ne les remplaça qu’en 1917, une fois encore portée par un fort mouvement populaire.

Côté costumes, là encore les influences sont multiples. Bien que l’on retrouve des codes du non moins célèbre Carnaval de Venise, ce sont les esclaves africains qui imprégnèrent le carnaval de Rio de leurs coutumes ancestrales. Ils furent les premiers à utiliser des costumes ornés de plumes, d’os, d’herbe, de pierres, pour glorifier les dieux et chasser les mauvais esprits.

Aujourd’hui, le carnaval de Rio est devenu un pilier de la vie culturelle carioca et un évènement témoin de l’histoire du Brésil.

Quel déguisement pour le Carnaval de Rio ?

Même si toutes les villes du Brésil célèbrent le carnaval, Rio de Janeiro en est l’épicentre. Si vous avez la chance de vous y trouver durant la dernière semaine de février, il vous faudra vous aussi vous imprégner de l’ambiance si particulière afin de vous mêler aux festivités et aux Cariocas. Pour ce faire, n’imaginez pas sortir sans porter au moins un accessoire sur la tête et vous recouvrir plus ou moins partiellement de paillettes. C’est le b.a.-ba du carnaval de Rio : tout le monde est déguisé, partout, tout le temps ! Qu’elle soit complète et travaillée, composée de quelques accessoires ou d’un maquillage très généreusement pailleté, votre tenue donnera le ton de votre séjour et vous plongera immédiatement dans l’ambiance.

Notre conseil : Exit les affaires fragiles car vous serez régulièrement aspergé d’eau et de paillettes colorées durant les défilés. Qu’à cela ne tienne, ne prenez que le nécessaire, gardez-le près de vous et PRO-FI-TEZ ! C’est ça l’âme du carnaval !

Assister aux représentations dans le Sambodrome

C’est bien évidemment la plus connue, mais aussi la plus incontournable des activités à faire durant le carnaval de Rio ! Conçu par l’architecte Oscar Niemeyer, le Samdodrome accueille depuis mars 1984 l’un des spectacles les plus impressionnants et extravagants qu’il vous sera permis de voir. Durant près de 10 heures, vous assisterez chaque soir au défilé officiel des écoles de samba de la ville, qui se battent pour remporter le titre suprême de champion.

Depuis les gradins, vous aurez une vue sur les 12 mètres de piste, enflammée par les danses des soixante-dix écoles de samba que compte la ville de Rio. Chacune se différencie par un code couleur et un drapeau, et toutes ont pour objectif d’améliorer leur classement afin de se trouver dans le Groupo Especial qui rassemble les douze meilleures écoles, ou à minima dans le Groupo A, qui rassemble les quinze suivantes.

Véritable évènement annuel pour ses associations, les écoles préparent sans relâche leur passage, avec l’aide de leurs supporter mais aussi pour les mieux classés, d’un soutien matériel et financier permettant la construction des gigantesques chars motorisés ainsi que la confection des magnifiques costumes.

Afin d’assister à ce spectacle grandiose, vous aurez le choix entre trois catégories d’emplacement. Les places dans les gradins sont les moins chères mais les plus en hauteur ; elles offrent une très belle vue d’ensemble et vous serez mêlés aux locaux, ce qui rendra certainement l’expérience encore plus unique. Les frisas sont les tarifs intermédiaires, plus près de la piste et qui permettront de mieux voir les détails des chars et des costumes. Enfin les camarote sont les emplacements haut de gamme, très confortables et donnant accès à un buffet.

Notre conseil : si vous avez le choix, optez pour l’un des soirs où défilent les écoles de samba du Groupo Especial car vous assisterez à un spectacle de très grande qualité, tant au niveau des décors, des costumes, que des chorégraphies. Le tarif des places étant un peu plus élevé durant ces soirées, pourquoi ne pas en profiter pour se mêler aux cariocas ?

Défiler dans les blocos

Certes, il y a les grands défilés officiels du Sambodrome, mais durant le carnaval de Rio, c’est toute la ville qui se met à danser ! Ainsi, quelle que soit l’heure du jour ou de la nuit, des rassemblements semi-organisés ont lieu un peu partout à travers Rio. L’objectif ? Danser et défiler avec des centaines, voire des milliers de personnes, toutes déguisées, sur une musique entrainante !

Initialement, les blocos rassemblent les habitants d’un quartier ou les membres d’une école de danse sur un thème, souvent les fleurs, ou encore un code couleur, mais tout le monde y est le bienvenu : cariocas, brésiliens et touristes ! Tous se mêlent dans une joyeuse ambiance, arrosée de bière et de caïpirinha.

Votre principal objectif sera donc de trouver les meilleurs blocos de Rio. Pour cela, les contacts locaux de votre agence sauront surement vous renseigner ou mieux encore, si vous connaissez des brésiliens ou des expatriés, les blocos les plus en vogue seront certainement leur principal sujet de conversation. En voici quelques-uns qui pourront vous ravir : la Banda de Ipanema, la Prata Preta qui se déroule dans les rues étroites du centre de Rio, la Simpatia é Quase Amor, la Vem Ca Minha Flor qui a lieu dans le quartier d’affaire sur le thème des fleurs, la Imprensa Québec Eu Gamo, ou le Monobloco, la Banda de Sá Ferreira, Carmelitas, Céu na Terra, Suvaco de Cristo. Mais pour vivre le plus ancien et le plus connu des blocos, cap sur le Cordão do Bola qui peut rassembler plus d’un million de personnes !

Notre conseil : au mois de février, c’est l’été. Pensez donc à vous protéger du soleil et à vous hydrater. On ne lésine pas sur la crème solaire et l’on pense à boire beaucoup d’eau, régulièrement (oui de l’eau, pas de la bière !). Ainsi vous serez toujours en forme pour profiter à fond des merveilles du carnaval de Rio.

Poster un message d'amour <3 / avis / commentaire / complément d'information :