fbpx

Conception graphique - Logo

Notre newsletter

Panoramique de l'Acropole d'Athènes

Les Dieux de l’Olympe: Aphrodite, Artémis, Héphaïstos

Views 307

À près de 3000 m, le mont Olympe culmine au-dessus de la Grèce et constitue le plus haut sommet du pays. C’est ici que les origines des dieux de l’Olympe sont nées, dans cet endroit d’où ils contemplaient négligemment les hommes en festoyant. Ils régnaient, tel un conseil qui avait la suprématie sur le destin de vie ou de morts des petits mortels, torturés avec l’aide de divinités de second rang envoyé sur Terre pour faire le travail à leur place. On décrit ce lieu comme un jardin interdit, méconnu et protégé de tous au sommet du Mont-Olympe, à l’abri sous les nuages… Nous vous avons déjà présentés les origines des dieux, avec Zeus, Poséidon, Héra et Hadès dans l’épisode précédent. Voici la suite de la saga des Dieux de l’Olympe avec Aphrodite, Artémis et Héphaïstos. 

Les dieux de l’Olympe, en détails 

Aphrodite

Fille de Zeus, Aphrodite est la déesse de l’amour, du désir et de la beauté. Belle et sensuelle, elle était une source naturelle d’inspiration à la tendresse pour les hommes comme pour les Dieux. Par ailleurs, mariée à Héphaïstos, Aphrodite était à la fois celle qui protégeait l’union conjugale et le bonheur dans le couple et celle qui invitait à l’érotisme en séduisant et en réfutant les valeurs défendues par le mariage. Amoureuse d’Adonis, Aphrodite quitta l’Olympe pour rejoindre son amant dont elle eut deux fils, Eros et Énée. Aphrodite avait pour symbole le myrte et la colombe (car c’est le seul animal dont les deux sexes s’unissent dès la naissance et s’aiment jusqu’à la mort). Toujours accompagnée des trois Grâces et de son fils, Eros (armé de son arc et de ses flèches), Aphrodite distribuait de l’amour partout où elle passait.

Statue du buste d'Aphrodite

Statue du buste d’Aphrodite

Artémis

Déesse de la chasteté et de la virginité, Artémis est aussi une farouche amatrice de chasse, ce qu’on la représentait toujours armée d’un arc et quelquefois de flèches. Sœur jumelle d’Apollon, donc fille de Zeus et de Léto, elle alla trouver son père afin de lui demander de rester vierge toute sa vie durant. Certains considéraient aussi Artémis comme la déesse du clair de lune. Identifiée à cette dernière, c’est elle qui montrait leur route aux voyageurs perdus et aidait les rois à trouver l’emplacement adéquat pour fonder une nouvelle cité.

Statue d'Artémis avec son arc

Statue d’Artémis, la chasseuse

Héphaïstos

C’est le Dieu du feu et des volcans. Plusieurs traditions se partagent le mythe de sa naissance : selon les premières, il serait le fils de Zeus et d’Héra, mais selon d’autres, Héra l’aurait engendré seule (pour se venger de Zeus qui aurait donné seule naissance à Athéna). Toutefois, toutes les légendes s’accordent sur la suite : Héra, en découvrant qu’elle venait de donner naissance à un enfant difforme et boiteux (alors que tous les Dieux de l’Olympe étaient réputés pour leur grande beauté), l’empoigna par le pied et le jeta au loin par-dessus le mont Olympe. Mais Héphaïstos fut recueilli par Thétis et Eurynomé (deux divinités de la mer) qui l’élevèrent sur l’île de Lesbos.

Le temple d'Héphaïstos, à Athènes

Le temple d’Héphaïstos, à Athènes