fbpx

Conception graphique - Logo

Notre newsletter

Thessalonique - Cathédrale Saint-Paul

La colline de Philopappos et son monument

Views 501

En redescendant de l’Acropole et après être passé devant le restaurant Dionysos, on tombe sur un dédale de petits sentiers qui mènent à la colline de Philopappos. Dans l’Antiquité, cette colline, haute de 147 m, était consacrée aux Muses, d’où son nom de Mouseion : colline des Muses. À l’époque, ce lieu de l’ancienne cité était densément peuplé et de nombreux axes routiers y menaient. Aujourd’hui, on retrouve les vestiges de ces anciennes habitations (troglodytes pour beaucoup) au fur et à mesure de l’escalade de la colline et au milieu des pins qui ont poussé depuis. L’un de ces vestiges est d’ailleurs désigné comme étant le lieu où Socrate finit ses jours avant d’être empoisonné.

Un spectacle saisissant

Il faut une petite dizaine de minutes pour monter la colline, mais mieux vaut prendre le temps de s’arrêter en chemin pour admirer la vue derrière les arbres car c’est grandiose. Arrivé au sommet, celle-ci est carrément incroyable : tout Athènes se dresse au pied de la colline : les habitations, l’Acropole, l’Hymette, le port du Pirée, la plaine de l’Attique et le golfe Saronique au loin. S’il fait beau, on peut même avoir la chance d’admirer les îles avoisinantes. Enfin, vers l’ouest, on peut admirer le théâtre de Philopappos, où ont lieu des spectacles de danses folkloriques en été.

Acropole de la colline Philopappos à Athènes, Grèce

Vue de l’Acropole, de la colline de Philopappos

Le monument de la colline de Philopappos

Tout en haut de la colline des Muses se dresse le monument de Philopappos, monument funéraire érigé en 116 après JC en mémoire de Gaius Iulius Antiochus Epiphanes Philopappus. Il était un sénateur romain, bienfaiteur d’Athènes et petit fils d’Antiochos IV, dernier roi de Commagène. Philopappos a vécu la plus grande partie de sa vie à Athènes. Il y a exercé la fonction de chorège (il produisait des spectacles) et d’agonothète (il était juge des jeux). C’est sa sœur qui fit construire ce monument funéraire à sa mort, vers 118 après JC. Tout en marbre, il a été très bien conservé et on peut encore l’admirer aujourd’hui au lieu où il fut érigé à l’époque. Surtout, c’est à ses pieds que l’on jouit du meilleur panorama possible sur toute l’Acropole.

Vue rapprochée du monument de Philopappos

En arrivant au monument de Philopappos

À savoir

En été, après minuit, la colline devient un véritable lieu d’attraction nocturne ! Beaucoup d’Athéniens se retrouvent ici pour faire la fête et danser. L’ambiance y est à la fois festive et décontractée. Par ailleurs, l’escapade nocturne vaut le coup, à condition de prévoir les chaussures adéquates ! Touristes, vous êtes les bienvenus !