fbpx

Conception graphique - Logo

Notre newsletter

Naoussa - Cyclades

Les dieux du mont Olympe: Hestia, Athéna, Arès, Apollon

Views 145

Hestia :

hestia_large

Sœur de Zeus, Hestia est la déesse du foyer : c’est elle qui veillait sur chaque demeure et lui assurait bien-être, calme et douceur de vivre.

Dans chaque demeure, on trouvait le « foyer d’Hestia » (petit autel situé dans la pièce de vie) afin d’honorer la déesse, tout comme dans chaque cité grecque brûlait le feu sacré d’Hestia dans un autel qui lui était dédié (généralement sur la grande place).

Ce feu sacré était censé accompagner les combattants quand ils partaient en guerre. Divinité modeste, Hestia n’en était pas moins la déesse la plus aimée et la plus respectée du mont Olympe.

Arès :

Fils de Zeus et d’Héra, Arès fait partie de la deuxième génération des Dieux Olympiens. Dieu de la guerre, il ne vivait que pour elle ! Il était même réputé pour aimer « détruire » !

Ainsi, ses propres parents le redoutaient et se méfiaient de lui. Arès était souvent accompagnée de sa sœur Eris et de ses fils Deimos et Phobos lors du combat. Malgré cela, il en revenait souvent vaincu voire ridiculisé, ce qui augmentait sa colère !

Statue - Sculpture classique

Athéna :

Déesse de la sagesse, de la guerre, de la justice, des arts et de la littérature, Athéna est considérée comme la divinité la plus célèbre de la Mythologie grecque.

Déjà, elle diffère des autres Dieux par sa naissance originale : Athéna est née en sortant de la tête de Zeus, ce qui a fait d’elle l’enfant favorite du roi des Dieux.

Ce dernier lui permettait de ce fait d’utiliser ses attributs et ses armes, notamment sa foudre.

Vénérée dans toute la Grèce pour ses vertus et les services qu’elle rendait aux hommes, Athéna l’était particulièrement à Athènes, sa cité préférée.

Toute l’Acropole ainsi que de nombreux temples lui étaient consacrés. Pour les remercier, Athéna offrit aux athéniens un olivier, l’arbre nourricier qui possède une durée de vie éternelle.

Apollon :

Zeus - Sculpture

Dieu de la musique et de la poésie, c’est Apollon qui a crée le rythme des saisons et des jours.

Il est également le dieu des prophètes (c’est dans son temple que la Pythie délivrait ses prophéties à Delphes), de la divination, de la médecine et c’est lui qui présidait lors de la fondation des cités, qui conseillait les législateurs et veillait à la bonne croissance des jeunes citoyens.

Apollon accompagnait aussi le soleil à son levé par le son de sa lyre en or puis tout au long de sa journée par le chant naturel de l’harmonie céleste.

On le disait aussi protecteur des bergers tout en étant l’ami des loups.

Fils de Zeus et de Léto, Apollon a une sœur jumelle, Artémis, qui incarne la Nature. Il compte parmi les Dieux les plus importants du mont Olympe.

Séverine Mael © Azurever.com