fbpx

Conception graphique - Logo

Notre newsletter

Holi festivalhands en Inde

Quand et comment faire la Holi en Inde ?

Views 500

Célèbre à travers le monde, le festival Holi est une expérience unique, que beaucoup rêvent de vivre. Magnifique par l’intensité des couleurs, enivrant par ses mets délicieux et ses boissons traditionnelles, intense par l’euphorie qui anime tout le pays, et symbolique… C’est aussi avec l’abolition des castes, le temps de quelques jours, qui fait d’Holi un évènement unique en Inde, qui ne manquera pas de vous ravir. Focus sur un festival haut en couleur, où l’amour est mis à l’honneur.

Quand se déroule Holi ?

Le festival Holi tire son origine dans la mythologie hindoue, et c’est un incontournable de votre voyage en Inde. S’il est célébré du Nord ou Sud de l’Inde, ainsi que dans toutes les communautés indiennes à travers le monde, chaque région ne semble pas vouer son culte aux mêmes origines. Mais tous s’accordent sur le fait que Holi permet de fêter l’arrivée du printemps, de pardonner à ses ennemis et d’exprimer son amour à ses proches, dans un profond esprit d’amour universel. Marquant la fin de l’hiver, on célèbre Holi au cours de la pleine lune du mois de Phâlguna, entre février et mars, au moment de l’équinoxe du printemps. C’est également à cette occasion que débute une nouvelle année dans le calendrier hindou. En 2023, ce sont les lundi 6 et mardi 7 mars que se dérouleront les festivités, et que commencera l’an 2079 pour les Hindous !

Prem Mandir, Vrindavan - Nandgaon Rural

Comment s’organise les festivals ?

Si dans certaines villes, les festivités de Holi s’étendent sur plusieurs jours et demandent plusieurs semaines de préparation, la tradition veut que le festival se déroule sur deux jours seulement. Le premier jour se nomme « Holika Dahan ». On allumera de grands feux de joie dans toutes les villes d’Inde lors de cette journée. Ces feux, célébrant la crémation de Holika, démon et sœur du roi Hiranyakashipu, symbolisent la victoire du bien sur le mal. Aussi appelé « Holi fire », c’est l’occasion pour tous les Indiens de se retrouver et de réciter des mantras du Rig-Véda pour éloigner les mauvais esprits. Une fois le feu éteint, les habitants récupèreront les braises pour s’en étaler sur tout le corps et rallumeront de nouveaux feux dans leurs habitations, pour purifier leurs corps et leur environnement.

Holi - Festival

Le second jour, le plus connu, s’appelle « Rangapanchami ». C’est à ce moment que toutes les barrières sociales tombent pour laisser place à des festivités réjouissantes, et surtout à des batailles de couleurs interminables ! La poudre teintée, appelée « gulal » a une signification particulière en fonction de la couleur : le vert représente l’harmonie, l’orange, l’optimisme, le bleu, la vitalité et le rouge, la joie et l’amour. Qu’elles soient directement jetées dans les airs sous forme de poudre, ou mélangées avec de l’eau, vous serez rapidement recouverts de la tête au pied : l’occasion de faire des photos inoubliables ! La musique battra son plein et sera très forte tout au long de la journée ! C’est aussi l’occasion de découvrir des plats et pâtisseries spécialement préparées pour Holi, tout en se rafraichissant de thandaï, un savant mélange de lait d’amande glacé, de cardamome et, dans certains cas, de cannabis !

Où fêter Holi ?

Du nord au sud et d’est en ouest, les festivités de Holi animeront toute l’Inde ! Néanmoins, vous observerez quelques différences en fonction de la ville ou de la région que vous choisirez pour passer le festival. Les touristes apprécient beaucoup Holi dans le nord de l’Inde, particulièrement dans la région du Rajasthan. D’une part parce que la région regorge de lieux à visiter et vous permettra de prolonger votre séjour, mais aussi car c’est ici que se déroulent les plus grands rassemblements, comme à Jaipur et Udaipur, ou encore les plus festifs comme à Pushkar. En effet, Holi prend alors des airs de festivals de musique en plein air et attire donc de nombreux jeunes indiens mais aussi des touristes.

Holi

Pour vivre un Holi plus traditionnel, il sera préférable de prendre la direction de Mathura ou encore de Vrindavan, situées dans l’Uttar Pradesh, berceau historique de plusieurs fêtes religieuses. Ce sont des villes emblématiques au moment du festival car les plus culturelles et authentiques, qui vous offriront un aspect plus traditionnel et cérémonieux du festival. À Vrindavan par exemple, le temple Banke Bihari est un lieu de haute importance pour les pèlerins hindous. Ici, ce sont principalement les goswamis, prêtes hindoux, qui rassemblent et jettent les poudres de couleur sur les fidèles. Bien que plus cérémonieux, vous n’échapperez pas à la musique très forte tout au long de la journée. Du côté de Mathura, même ambiance avec de longues festivités dans le temple Dwarkadheesh. Les fidèles viennent de tout le pays pour passer Holi dans un grand lieu de culte.

Comment célébrer Holi ?

Pour célébrer Holi, deux possibilités s’offrent à vous : en famille ou entre amis, dans un cadre privé, ou vous aventurer dans les rues animées. De façon générale, passer les festivités de Holi en famille vous permettra de vivre le festival de façon traditionnelle. De nombreuses familles indiennes seront enchantées de vous héberger durant cette période où les portes de chaque maison restent ouvertes, afin d’accueillir la famille, les amis, les voisins ou toute personne passant par là ! Vous dégusterez les fameuses pâtisseries indiennes salées et sucrées, ainsi que le fameux lait d’amande parfumé à la cardamome. Le tout sur fond de discussions animées, de rires et de batailles de couleurs entre membres de la famille bien entendu.

Holi

Ce sera aussi l’occasion de découvrir les danses traditionnelles indiennes, sur rythmes de tambours. Vous admirerez la dextérité et la précision des mouvements de bras et de doigts, avant que toute la famille se rejoigne pour une danse commune. En ville, l’ambiance est beaucoup plus animée et même si l’esprit est à la fête et à la fédération, nous vous recommandons de rester sur vos gardes, le mieux étant d’être accompagnés de locaux pour éviter d’être pris pour cible en tant que touriste. Car si généralement, le respect mutuel règne, les jeunes indiens adorent asperger les touristes : on vous a prévenu !

Quelques précautions

Car le Holi, c’est aussi l’occasion pour les jeunes de se lâcher, parfois trop, notamment sous l’effet de l’alcool qui coule à flot, voire de substances. Les hommes se rassemblent et partagent toutes sortes de breuvage. Au fur et à mesure que file la journée, il ne sera donc pas rare d’assister à des débordements ou à des accidents. Sortez en journée, dès le début des festivités pour pleinement profiter et évitez les rues dès que la nuit tombe. Préférez aussi rester en groupe et si vous êtes une femme, n’acceptez jamais que de jeunes hommes vous photographient… vous pourriez vous retrouver encerclée et dans une situation inconfortable. Pour ceux qui préfèrent jouer la carte de la sécurité, de nombreux hôtels ou encore des restaurants organisent des « Holi privées ». Bien moins authentiques, elles peuvent néanmoins être une bonne alternative pour terminer le festival.