fbpx

logo-trvlr-media-voyage

Notre newsletter

Sur la route des Grands Crus de Bourgogne

La Route des Vins de Bourgogne s’impose comme l’un des trésors les plus inestimables du patrimoine viticole français. Ses parcelles de vignes d’ailleurs, appelées ici « Climats », constituent un paysage si singulier qu’ils sont inscrits depuis 2015 au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Reconnu à travers le monde pour le prestige des Grands Crus de son terroir, la région sud de la Côte-d’Or, qui s’étend de Dijon jusqu’à Santenay, offre ainsi une véritable découverte tant au niveau des sites historiques et culturels, que des dégustations de vins classés parmi les meilleurs au monde. Première route touristique viticole de France, créée en 1937 à la suite des premiers congés payés, la Route des Grands Crus de Bourgogne, que l’on surnomme encore « Les Champs Élysées du vin », a ouvert grand les portes à l’œnotourisme. Depuis, elle n’a fait que prospérer, offrant à ses visiteurs la découverte de trente-huit de ses villages les plus pittoresques, et du savoir-faire inégalé de ses vignerons, protecteurs de quelque 1247 parcelles de vignes !

La Route des Grands Crus, 60 kilomètres de bonheur

S’étendant sur près de 60 kilomètres, la Route des Grands Crus de Bourgogne se définit à travers deux territoires viticoles marqués par des caractères uniques, témoins de la richesse du terroir.

La Côte de Nuits regroupe les vignobles du nord de la Route des Grands Crus à savoir, Marsannay-la-Côte, Fixin, Gevrey-Chambertin, Morey-Saint-Denis, Chambolle-Musigny, le Clos Vougeot, Vosne-Romanée et Nuits-saint-Georges pour n’en citer que quelques-uns. Au sud s’étend la Côte de Beaune où l’on retrouve Ladoix-Serrigny, Aloxe-Corton, Savigny-lès-Beaune, Beaune, Pommard, Volnay, Saint-Romain, Meursault, Puligny-Montrachet, Chassagne-Montrachet et enfin Santenay.

Quelle que soit la couleur des vins que vous appréciez, vous ne serez pas déçus par la qualité gustative exceptionnelle des vins rouges mythiques – issus du pinot noir –, dont trente-trois sont classés Grands Crus, mais aussi des vins blancs prestigieux – issus du cépage chardonnay – qui contribuent largement à la renommée mondiale de la Côte-d’Or. Au fait, le saviez-vous ? Contrairement au bordelais ou en Champagne, on ne pratique pas l’assemblage des vins en Bourgogne.

S’engager sur la Route des Grands Crus, c’est aussi se laisser porter par le charme des villages vignerons, entre les maisons de pierres apparentes typiques de la région, et les multiples possibilités de dégustations qui s’offrent à vous. Que vous fassiez halte dans de petites propriétés familiales de renom, ou au sein de structures viticoles de plus grande envergure, vous aurez toujours l’occasion de goûter le fruit du travail et du savoir-faire des vignerons, ainsi que des accords mets et vins en profitant d’autres produits locaux tels que certains fromages ou encore le cassis.

Vignoble bourguignon

Mais la Route des Grands Crus ne serait pas ce qu’elle est sans la richesse du patrimoine historique et culturel environnant, qui vous permettra de varier les activités et de jouir de tous les plaisirs de la région. Il en sera d’ailleurs de même pour votre moyen de locomotion : que vous optiez pour une visite en voiture, en vélo ou à pied, la Route des Grands Crus s’est adaptée à toutes vos envies à travers un chemin pédestre et une véloroute, la Voie des vignes, reliant Dijon à Santenay ! Et l’on peut même visiter le vignoble en trottinette électrique !

Info pratique enfin avant d’entreprendre votre périple : ne manquez pas de télécharger l’appli « Balades en Bourgogne ». Quel que soit votre moyen de transport, elle vous permettra de sillonner la Route des Grands Crus de Bourgogne au fil de nombreuses balades audio guidées, dont une intitulée « Dans l’œil de Cédric Klapisch », qui vous mènera sur les lieux de tournage du film « Ce qui nous lie », tourné en Côte-d’Or.

La Route des Grands Crus de Bourgogne, du nord au sud

La Route des Grands Crus prend son départ à Dijon, la capitale des Ducs de Bourgogne, où vous ne serez pas en reste question visites ! Avec un patrimoine exceptionnellement bien sauvegardé, cette ville d’Art et d’Histoire sera un plaisir pour les amoureux de l’architecture et de lieux emblématiques, retraçant l’époque de gloire du duché de Bourgogne.

Pour débuter la Route des Grands Crus, rendez-vous au port de plaisance du Canal de Bourgogne ! À partir de là, et jusqu’à la fin du voyage à Santenay, la route sera indiquée par des panneaux couleur marron dotés de l’icône « grappe de raisins ». Vous voilà sur le bon itinéraire, restez-y !

Étape 1 : Marsannay-la-Côte

C’est réellement ici que s’ouvre la voie des Grands Crus, mettant en lumière la multitude de Climats du paysage viticole de Bourgogne. À Marsannay-la-Côte, vous serez plongés dans un paysage aux courbes douces, légèrement vallonné et ponctué par les clos, ces parcelles de vignes délimitées par de vieux murs en pierres sèches qui leur confèrent tout leur cachet.

Vignoble bourguignon

À faire : Comme un peu partout en Côte-d’Or, la commune de Marsannay compte elle aussi un château, également domaine viticole. Durant la visite, vous découvrirez ses caves à double voûte et son étonnante conservation, avant d’entamer la dégustation. Vous commencerez on ne peut mieux puisque l’appellation Marsannay a la particularité unique en bourgogne de s’épanouir sous les trois couleurs : le vignoble Marsannay-la-Côte est en effet le seul à produire des vins rouges, blancs et rosés !

Étape 2 : Fixin

Bien que l’on n’y produise pas de Grands Crus, Fixin reste l’un des grands terroirs de Bourgogne, illustrant parfaitement les traits de caractère de la Côte de Nuits. Le paysage viticole, bénéficiant du climat océanique agrémenté d’influences continentales et méridionales, est moins doux que chez sa voisine Marsannay-la-Côte. Bien qu’il demeure vallonné, on observe de nombreuses vallées, créant ainsi les phénomènes de versant et une richesse très particulière des sols.

Fixin

À voir : Vous ne pourrez passer par Fixin sans aller vous promener dans les allées du Parc Noisot. Véritable havre de paix, il est devenu célèbre pour l’hommage rendu à Napoléon à travers une statue de taille réelle. Vous pourrez également profiter de la visite du musée rendant gloire à l’empereur, fondée par l’un de ses soldats.

À faire : Le domaine Joliet figure parmi les incontournables pour comprendre le vignoble de Fixin. Accueilli par le propriétaire, qui se chargera lui-même de la visite, vous découvrirez un domaine unique où vous pourrez observer un pressoir datant du XIIe siècle, utilisé dès cette époque par les moines de Cîteaux. Seul propriétaire de la parcelle du Climat Clos de la Perrière, la visite du domaine Joliet sera l’occasion de déguster les Premiers Crus, des vins prestigieux qui font la fierté de la Côte-d’Or.

Étape 3 : Gevrey-Chambertin

Ce village typique de la Côte-d’Or, avec ses reconnaissables maisons de pierre, a plus d’un tour dans son sac pour vous faire tomber sous son charme. Bien que le petit bourg soit mondialement connu, vous serez surpris par l’ambiance très paisible qui y règne. Il faut dire que Gevrey-Chambertin détient neuf Grands Crus et pas moins de vingt-six Premiers Crus. Question dégustations, vous ne serez donc pas en reste ! Surtout que Gevrey-Chambertin compte de nombreuses haltes gourmandes et raffinées, qui sauront ravir vos papilles. Et pour le plaisir des yeux, le village vous offre un panorama exceptionnel depuis les hautes côtes sur l’ensemble de ses Climats. Un moment magique au milieu du vaste panel de couleurs des vignobles.

Gevrey-Chambertin

À faire : Deux adresses vous permettront de profiter d’une découverte privilégiée des créations de Gevrey-Chambertin. Tout d’abord, le domaine Quivy, situé dans une magnifique bâtisse datant du XVIIe siècle. Outre l’architecture des lieux, vous apprécierez les explications sur les spécificités du pinot noir, ainsi que la dégustation de trois vins d’exception.

Vous pourrez par la suite vous rendre au domaine René Leclerc pour savourer une visite-dégustation très complète. Vous pourrez y comprendre le travail de vigneron et découvrirez la cave du domaine, datant de XVIIe siècle ! Indispensable pour vous initier aux techniques d’élevage des vins en appellation Gevrey-Chambertin, mais aussi pour admirer les vieux fûts, et des bouteilles de plusieurs décennies !

À voir : La Halle Chambertin est un projet mené par la région en partenariat avec des vignerons, et mettant à l’honneur le monde viticole. Si vous êtes novice en la matière, une visite des lieux s’impose ! En vraie « galerie des pépites », vous aurez accès à quelques secrets du patrimoine naturel et viticole de la région, ainsi qu’à une œnothèque. À la fois ludique et indispensable pour apprécier la suite de votre escapade ! Et pour frimer un peu aussi…

Étape 4 : Chambolle-Musigny

Anciennement dépendante de l’abbaye de Cîteaux, le village de Chambolle-Musigny n’a rien à envier à ses voisins. Et pour cause : la richesse et la qualité de son terroir lui a valu en 1936 la toute première Appellation d’Origine Contrôlée en France ! Depuis, l’eau a coulé sous les ponts mais Chambolle-Musigny n’en a rien perdu de sa superbe, qui s’exprime à travers deux Grands Crus. Le Bonnes-Mares, fruit de l’union avec Morey-Saint-Denis, et le Musigny, provenant des terres hautes du Clos de Vougeot. Bien loin de se reposer sur sa renommée, le village compte également un prestigieux Premier Cru parmi les vingt-quatre de son appellation : Les Amoureuses, qui annonce une dégustation fort prometteuse.

Chambolle-Musigny

À faire : Pour vous laisser tenter par une dégustation enrichie par les explications de passionnés, partez à la rencontre de la famille Roumier. Bien que leur histoire remonte à 1924, les parcelles du domaine familial sont aujourd’hui divisées entre trois membres de la famille, ce qui n’enlève rien au prestige de cette maison, bien au contraire ! Au Domaine Georges Roumier, tenu par Christophe Roumier, vous apprécierez tout particulièrement le prestige de la carte, présentant trois Premiers Crus et cinq Grands Crus !

Étape 5 : le Clos de Vougeot

Il rayonne depuis des siècles sur la région, baignant les alentours de son aura de prestige et d’humilité face aux forces de la nature. Devenu au Moyen Âge la propriété de moines cisterciens grâce aux dons de riches seigneurs bourguignons, le Clos de Vougeot impressionne tant pour son architecture que pour son histoire. Car c’est à force d’observation et de travail, que le prestige de cette appellation a traversé les âges. Au départ simple forteresse, par la suite transformée en château Renaissance, s’impose comme un haut lieu de l’histoire bourguignonne et du savoir-faire viticole à travers le monde. Certains vont jusqu’à dire qu’il est « l’image même de la Bourgogne » ! D’un seul tenant sur 50,59 hectares, il ceint des murs qui l’entouraient il y a cinq siècles, et son vin, qui a obtenu l’AOC en 1937, demeure l’une des figures de proue parmi les Grands Crus rouges. Aujourd’hui encore, la Confrérie des Chevaliers du Tastevin y tient ses chapitres ; ouvert à la visite, il se classe sans mal dans le top des plus belles tables d’hôtes de France.

Château Clos du Vougeot

À voir : Bien évidemment, la visite guidée des pièces ouvertes au public fait figure d’incontournable pour comprendre l’empreinte laissée par l’Église cistercienne et les origines des vins de Bourgogne. Par le biais d’expositions dédiées à la production de vins à travers les siècles, et aux évolutions du château, vous serez plongés dans l’histoire passionnante qui a donné toute sa renommée à l’appellation. À noter que le Clos de Vougeot est désormais le siège de la confrérie des Chevaliers du Tastevin, dont la devise raisonne encore dans son enceinte « Jamais en vain, toujours en vin ! ».

Étape 6 : Vosne-Romanée

Même si le petit village de Vosne-Romanée est à la hauteur du charme pittoresque de ses voisins, affichant lui aussi d’anciennes maisons de pierres sèches qui font la fierté de la région, c’est avant tout pour ses 1,8 hectare de vignes que vous devriez y faire un stop. Ne vous laissez pas tromper par sa petite étendue, car vous êtes bel et bien face aux parcelles les plus cotées au monde ! Le domaine Romanée-Conti, c’est un savoir-faire unique et un climat à l’exposition parfaite, dont résulte le vin rouge le plus cher et le plus réputé aujourd’hui encore. Avec des notes de pétales de rose et des arômes d’églantine, vous devrez casser la tirelire (voire le PEL !) pour pouvoir y goûter. Mais la découverte des domaines à elle-seule mérite le détour !

Vosne-Romanée

À voir : Le domaine de la Romanée-Conti, car elle est sans conteste la parcelle de vigne la plus célèbre au monde, symbole de la qualité exceptionnelle des crus de Bourgogne et témoin d’un savoir-faire ancestral des vignerons. S’assoir sur son petit mur de pierres sèches et admirer la beauté des Climats, c’est déjà s’offrir un moment inestimable.

A faire : Le domaine Rion pour une découverte transversale des meilleurs produits du terroir : Armelle et Bernard Rion allient en effet leurs passions pour les Grands Vins de Bourgogne et pour les Truffes de Bourgogne. Alléchante visite en perspective… Dans une autre ambiance, toute aussi délicieuse, le Vosne Tasting Club, au cœur du village, propose des dégustations et des tours privés à Vosne-Romanée, et plus globalement entre Côte de Nuits et Côte de Beaune.

Étape 7 : Nuits-Saint-Georges

Nichée au milieu des parcelles de vignes, Nuits-Saint-Georges, qui donne son nom à la Côte de Nuits, est une étape obligatoire sur la Route des Grands Crus. D’abord, parce qu’elle est le berceau de quelques-uns des plus grands vins rouges au monde – et ce n’est pas rien ! Ensuite, parce que la petite ville vous donnera l’occasion de faire une halte dans vos dégustations, pour découvrir et apprendre quelques secrets sur le monde de la vigne. Cap sur l’Imaginarium, qui constituera une visite à la fois ludique et instructive, pour les petits comme les grands ! Nuits-Saint-Georges met également en lumière une autre star de la Bourgogne : le cassis ! Surnommé l’or noir de la Bourgogne, vous pourrez découvrir ce fruit des merveilles comme vous ne l’avez jamais vu dans le musée interactif du Cassissium.

Vignoble de Bourgogne

À faire : Si vous êtes passionné par les grandes maisons et la transmission des savoirs de générations en générations, vous ne serez pas en reste en découvrant la Maison Moillard. C’est une véritable institution en Côte-d’Or, et pour cause ! Le domaine cultive la vigne depuis la Révolution Française, contribuant ainsi au prestige des vins de Bourgogne depuis plus de 200 ans. Autre visite passionnante : le couvent des ursulines de la Maison Boisset. Véritable prouesse architecturale dotée d’un dôme végétalisé qui repose sur des caves anciennes, le bâtiment en lui-même, écologiquement vertueux et de conception géobiologique, mérite le détour ! Mais nous ne sommes pas là que pour le plaisir des yeux alors… Direction l’intérieur ! Sur réservation, une visite-dégustation de la cuverie, dédiée à l’élaboration de vins « haute-couture », est chaudement recommandée.

Étape 8 : Beaune

Vous êtes arrivé dans la capitale des vins de Bourgogne, un passage obligatoire de la Route des Grands Crus. La ville, dont l’activité principale était déjà à l’époque des ducs tournée vers le négoce du vin, compte aujourd’hui d’innombrables adresses gourmandes. Se positionnant comme l’une des places fortes de la région Côte-d’Or, vous y découvrirez les meilleurs accords mets et vins de la région, ainsi que de nombreuses et non moins délicieuses spécialités régionales. Imprégnée par son histoire et sa culture forte, Beaune sera aussi l’occasion de vous promener dans ses petites ruelles pour vous plonger dans quelques-uns des moments épiques de la Bourgogne.

Beaune

À faire : C’est sans surprise que vous trouverez à Beaune des domaines au noms prestigieux pour continuer votre épopée sur la Route des Grands Crus. Parmi eux, l’incontournable domaine Patriarche pour ses 240 ans d’histoire et d’excellence, ou encore le domaine Bouchard – évidemment –, plus ancien encore puisqu’il fut fondé en 1731 ! Propriété de la famille depuis 1820, le Château de Beaune recèle des caves enfouies jusqu’à 10 mètres de profondeur offrant des conditions de conservation optimale ; la plus ancienne référence qui y repose est un Meursault Charmes 1846 !

Jouissant d’une renommée tout aussi prestigieuse, la maison Bouchard Ainée et Fils, créée au XVIIIe siècle, se découvre elle aussi avec plaisir. Outre la magnifique bâtisse de L’hôtel du Conseiller du Roy, qui abrite aujourd’hui les caves du domaine, la maison propose une visite interactive et sensorielle, ainsi qu’une dégustation en accord vins et chocolat : belle aubaine pour les plus gourmands !

Envie d’un cours d’œnologie ? Direction Sensations Vins, où des initiations sont proposées à partir de 50 EUR ! Et dès 2022, nous l’attendons avec impatience, la Cité des Vins ouvrira ses portes pour approfondir encore davantage vos connaissances !

Étape 9 : Pommard

Son nom résonne à travers le monde entier, il est d’ailleurs aujourd’hui encore le symbole du savoir-faire français et du pinot noir, qui règne en maître sur le vignoble iconique de Pommard. Si vous aimez les longues balades en nature, c’est le moment d’enfourcher votre vélo et de sillonner les nombreuses petites routes à travers les vignobles, passant d’un village à un autre. Avec son paysage vallonné typique de la Côte-d’Or, Pommard sera l’occasion de faire une pause dans la frénésie des dégustations… Mais pas pour longtemps ! Doté de l’un des plus beaux châteaux des environs, ne manquez pas non plus d’admirer ses somptueux jardins à la française, ainsi que sa galerie d’art présentant des œuvres de Picasso, Miro ou encore Dali.

Pommard

À faire : Sans nul doute le Château de Pommard, puisqu’en plus d’être un lieu historique presque magique, il de classe parmi les domaines les plus iconiques de la région. On y produit des vins d’une qualité exceptionnelle, dont certains, célèbres à travers le monde entier, profitent de l’appellation Grands Crus. Le domaine, tourné vers l’agriculture biologique, vous offrira durant sa visite l’occasion d’admirer sa cave voutée datant du XVIIIe siècle, et de goûter des nectars de différentes appellations.

Étape 10 : Puligny-Montrachet & Chassagne-Montrachet

En arrivant aux abords de Puligny et Chassagne, vous serez marqué par le changement de décor. Devant vous, la colline rocailleuse du Mont Pelé ne paie pas de mine mais s’avère pourtant être un terroir d’une richesse infinie. C’est dans ce paysage contrasté que les villages de Puligny et Chassagne se partagent le privilège de produire le plus grand vin blanc sec au monde, sous l’appellation Montrachet. Selon la légende, c’est la relation à la fois complice et rivale des deux villages qui aurait permis d’atteindre un tel niveau d’excellence. Quoiqu’il en soit, il vous faut goûter ça en personne !

Chassagne-Montrachet

À faire : Partez à la découverte du château de Chassagne-Montrachet, où la famille Picard vous mènera en immersion dans un voyage viticole à travers les âges. Partiellement détruit durant la Révolution Française puis reconstruit, le château est le témoin de siècles de savoir-faire, conservé précieusement dans ses caves historiques des XIe et XIVe siècles. Une visite délicieuse où se mêleront dégustations et hauts faits de l’histoire de la Bourgogne.

Étape 11 : Santenay

Vous voilà au bout de la Route des Grands Crus, et découvrez avec plaisir l’agitation et le dynamisme de la ville de Santenay. Reconnue comme ville de loisirs et de sports, vous profiterez d’un vaste choix d’activités pour terminer en beauté votre séjour sur la route la plus célèbre de Côte-d’Or ! Que vous soyez adeptes de sensations fortes pour vous élancer en parapente depuis le Mont de Sène, ou misant sur la prudence en vous baladant sur la place du jet d’Eau, Santenay saura vous régaler avec ses adresses gourmandes et raffinées. Un incontournable du village ? Le charmant Moulin Sorine, datant de XIXe siècle : il est l’unique moulin à vent de la région encore en activité !

Santenay

À faire : Pour terminer en beauté la Route des Grands Crus de Bourgogne, faites une halte dans le magnifique hôtel particulier du domaine Prosper Maufoux. Datant du XIXe siècle, ses caves voûtées offrent la particularité d’être construites sur deux niveaux. Au menu, six grandes appellations parmi les Grands Crus de Bourgogne et les appellations en Côte de Beaune, juste pour que le plaisir dure encore…


Jade, votre Sam dévouée… Le temps de votre lecture en tous cas !

Poster un message d'amour <3 / avis / commentaire / complément d'information :