fbpx

Conception graphique - Logo

Notre newsletter

Dans les rues d'Ouro Preto

La Route royale du Brésil : du Minas Gerais à Rio de Janeiro

Views 42

D’une longueur de 1 600 km, la Route royale du Brésil relie Belo Horizonte, dans l’État du Minas Gerais, au port de Rio de Janeiro. La Estrada Real, de son vrai nom, était empruntée par la Couronne portugaise pour transporter les diamants et l’or, puisés dans les mines de l’État du Minas Gerais… C’est sur des caravelles que ce précieux butin était alors chargé, à Rio, pour être acheminé vers le Vieux Continent. Au XVIIIe siècle, cette véritable ruée vers l’or a contribué à la fondation de nombreuses villes le long de cette route. Ce sont elles que nous vous proposons de parcourir, sur les traces des chercheurs d’or et de diamant… De Belo Horizonte à Rio de Janeiro, en passant par Ouro Preto, c’est un itinéraire au cœur de magnifiques paysages, et empli d’histoire ! 

Ouro Preto, ou l’histoire d’une pépite baroque…

Même s’il est vrai que vous atterrirez probablement à Belo Horizonte, l’actuelle capitale de l’État du Minais Gerais, c’est de la capitale originelle de l’État que nous souhaitons d’abord vous parler. Et pour cause, c’est là où se passait toute l’action ! En effet, en remontant aux origines de la Route royale du Brésil, c’est à Ouro Preto (traduit par « or noir ») que les mines d’or et de diamants étaient exploitées. D’ailleurs, pour la petite anecdote, la ville est souvent qualifiée de « fromage suisse », tant les galeries et tunnels creusés en dessous d’elle sont nombreux ! Pour orner d’or les églises d’Europe et du Brésil, c’est dans les pires conditions que travaillaient adultes et enfants, au cœur de ces mines…  En découvrant les joyaux de l’art baroque de la ville, classée à l’UNESCO, on garde quand même en tête ce passé sombre, qui pousse à l’admiration et l’humilité.

Vue aérienne de la ville d'Ouro Preto, sur la Route royale du Brésil, dans le Minas Gerais

Routes sinueuses, places, fontaines et bâtiments baroques font tout le charme d’Ouro Preto

D’ailleurs, si vous souhaitez visiter une mine, c’est possible ! Pourquoi ne pas simplement opter pour la plus grande mine visitable au monde ? Dans la Mina del Passagem : une descente de 120 m sous terre vous attend, à bord de petits chariots, pour découvrir d’immenses cavités, et des lacs formés par l’eau. Il est possible de visiter plusieurs autres mines, chacune ayant ses spécificités et une beauté singulière. Ensuite, une fois remonté à la surface (après quelques frissons…), partez arpenter la ville aux allures coloniales. Ces bâtiments et monuments religieux sont des chefs-d’œuvre architecturaux remarquables… Poursuivez par la place Tiradentes pour admirer ses façades colorées, avant de vous rendre à l’église baroque de Saint-Françoise d’Assise. Vous verrez, difficile de retenir un waouh en découvrant la beauté de l’édifice et de ses sculptures…!

Highlights de Belo Horizonte, la « ville-jardin »

Les locaux surnomment affectueusement la capitale du Minas Gerais « Beagá », souvent abrégé par « BH ». En français, son nom signifie « bel horizon », preuve de sa situation particulière, qui offre une vue magnifique sur les montagnes qui l’entourent. À la fois contemporaine et pleine de charme, la troisième plus grande ville du pays recèle de surprises. Commençons par le lac artificiel de Pampulha, qui, dans son écrin de nature, abrite un ensemble architectural classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.  En effet, tout autour du lac, vous pouvez découvrir le musée d’Art moderne, l’église São Francisco de Assis de l’artiste Niemeyer, le parc écologique… Tout un programme ! Dans le même esprit, la ville doit son surnom aux nombreux parcs disséminés en son sein. Par exemple, le parc das Mangabeiras, si rafraichissant avec ses points d’eaux et ses fontaines. Ou encore, Praça da Liberdade, qui contraste parfaitement avec les buildings qui l’entourent !

Liberty Square (Liberdade Square) à Belo Horizonte, sur la Route royale du Brésil

Praça da Liberdade, témoin de l’omniprésence de la nature, à Belo Horizonte…

Ensuite, poursuivez dans la ville, à travers les avenues principales. Au fur et à mesure, vous découvrirez des lieux insolites, des places époustouflantes et surtout beaucoup d’églises : celle de São José, avec sa façade aux couleurs vives, ou encore la Basilique Notre-Dame de Lourdes, l’une des plus belles de la ville. Remarquez la diversité d’architecture à Belo Horizonte : en effet, Art Nouveau, bâtiments coloniaux et immenses tours de verre cohabitent parfaitement dans son paysage. Dans les rues, l’ambiance est animée, ça discute, ça chante, ça danse, et surtout… ça parle foot ! On ressent la ferveur intense des habitants, qui soutiennent les deux équipes de la ville avec force. Enfin, à la nuit tombée, vibrez au rythme de la nightlife de Belo Horizonte, dans le quartier de Savassi !

Tiradentes, la révolutionnaire

À 150 km d’Ouro Preto, parmi les collines verdoyantes du Minais Gerais, se dissimule la petite ville de Tiradentes et sa charmante architecture coloniale. Sous ses apparences calme et paisible, elle cache un grand secret qui lui confère une forte identité. En effet, c’est ici que le héros national brésilien a vu le jour : Joaquim José da Silva Xavier, surnommé Tiradentes (du fait que son premier métier fût… arracheur de dents) ! Le patrimoine de la ville vaut vraiment le coup d’œil, commençons à fouler les pavés de ses ruelles. D’abord, découvrez la remarquable fontaine São José de Botas, encore utilisée par les habitants. Ensuite, direction l’Église de Saint-Antoine, datant du début du XVIIIe siècle. Les dorures baroques de son plafond s’accordent parfaitement avec les motifs rococo de son orgue polychrome ! Puis, faites un tour vers le Musée du Padre Toledo, l’ancienne demeure du vicaire du village.

Point de vue sur la ville de Tiradentes au Brésil, entourée de végétation

Tiradentes, le berceau de la révolution brésilienne !

À une quinzaine de kilomètres de là, la découverte de la ville de São João del Rei se combine très bien avec celle de Tiradentes. D’ailleurs, il est possible de s’y rendre avec la locomotive à vapeur « Maria Fumaça » (datant de 1908), depuis Tiradentes. Une expérience mémorable ! Amateurs de randonnée, sachez que plusieurs sentiers partent de Tiradentes. Ceux du chemin du postier (2 h) ou encore du Mangue (3 h, avec un guide), vous permettrons d’arpenter les monts environnants, vous offrant des paysages magnifiques ! En cours de route, vous pourrez faire un arrêt à la grotte isolée de Casa de Pedra, pour admirer ses peintures rupestres, et rencontrer sa faune : chauves-souris, mygales… Si vous en avez l’occasion, ne manquez pas de tester la gastronomie locale, réputée pour être l’une des meilleures de la région.

La cité impériale de Petrópolis

En poursuivant votre chemin sur la Route royale du Brésil, votre prochaine étape sera Petrópolis. Vous quittez le Minas Gerais, pour entrer dans l’État de Rio de Janeiro… la plage n’est plus très loin ! Petrópolis veut littéralement dire la « ville de Pierre ». En effet, c’est l’empereur Pierre II du Brésil qui lui donna son nom, du temps où le Brésil était encore un empire. D’ailleurs, le musée impérial du Brésil, de style néoclassique, est un incontournable pour les passionnés d’histoire. Ils seront conquis par les peintures illustrant l’histoire de la famille impériale. C’était par ailleurs sa résidence estivale, et l’on pourrait croire que Dom Pedro ainsi que sa famille y séjournent toujours, tant tout semble encore intact !

Les montagnes de la Serra do Mar, au coeur du parc national Serra dos Órgãos

Les montagnes de la Serra do Mar, au cœur du Parc national Serra dos Órgãos

Après un petit tour de ville, partez à la découverte de l’autre joyau brut de la région de Petrópolis, le parc national de Serra dos Órgãos. Doté d’une biodiversité unique et abritant une multitude de monuments historiques, il  fût créé dans l’objectif de protéger les montagnes de la Serra do Mar. Le meilleur moyen pour découvrir une partie des 81 espèces de reptiles, 105 espèces de mammifères et 462 espèces d’oiseaux du parc national reste la randonnée ! Celle du chemin de Trilha Castelinho est un bon compromis, avec son parcours en boucle d’environ 1 h 30, qui passe à travers les forêts épaisses, et offre un panorama exceptionnel sur Rio de Janeiro. En effet, du sommet, on peut apercevoir le Christ Rédempteur et le pain de Sucre de Rio…

Au bout de la Route royale du Brésil : Rio de Janeiro

Ça y est ! La Route royale du Brésil : check ! Vous arrivez à Rio, et, à n’en pas douter, vous vous dites déjà que le voyage en valait la peine ! C’est certain, la première impression lorsqu’on découvre Rio, c’est pratiquement toujours l’ébahissement… Partez vite à la découverte de ses trésors ! Tout d’abord, l’océan, avec les fameuses plages d’Ipanema et de Copacabana. Ne manquez pas d’aller y affronter les vagues, avant de bronzer sur votre serviette, avec une noix de coco fraiche en guise de cocktail. Amateur de foot ? Foncez au légendaire stade Maracanã pour une visite guidée ! Par ailleurs, vous en prendrez plein les yeux au Jardin botanique de Rio, l’un des plus beaux et plus anciens au monde.

À la fin de la Route royale du Brésil, la récompense, avec une vue aérienne de la baie de Rio de nuit

À la fin de la Route royale du Brésil, la récompense, avec une vue aérienne de la baie de Rio by night

Toutes les occasions sont bonnes pour prendre de la hauteur à Rio ! Par exemple, dans le quartier historique de Santa Teresa, ne manquez pas d’emprunter l’escalier Selarón, aux couleurs du pays. Il vous conduira jusqu’au couvent de Santa Teresa, qui accueille encore des nonnes de l’Ordre de Carmel. Ou bien, partez pour l’ascension du Christ Rédempteur ! Le Corcovado, comme on le surnomme, est une icône de la ville, mais également une des sept nouvelles merveilles du monde. Enfin, en soirée, montez dans le téléphérique qui vous emmènera tout en haut du Pain de Sucre. Si vous aviez le vertige, l’option d’une balade le long de la plage, en sirotant une caipirinha, reste possible.


Laurent, apprenti chercheur d’or…