fbpx

Conception graphique - Logo

Notre newsletter

Sainte Cilana, paradis perdu

Destination la plus insolite – Connaissez-vous Sainte-Cilana ?

Views 288

.La planète est vaste, très vaste ; elle regorge de territoires perdus et de pépites secrètes. Parmi elles, connaissez-vous Sainte-Cilana ? Située au large de l’Ile de la Réunion et de l’Ile Maurice, Sainte-Cilana est une petite île qui fut isolée jusqu’à la fin du XVIIIe siècle des autres cultures. Pourtant, cet écosystème à part a de nombreuses beautés à révéler à ses voyageurs ; l’île présente une diversité de paysages unique, qui permettra de combler les envies de chaque voyageur. Que voir et que faire à Sainte-Cilana, la destination la plus insolite ? On vous dit tout !

Que voir à Sainte-Cilana ?

Cilana, une capitale dépaysante à souhait !

Sa capitale, Cilana, est une ville très développée qui s’est construite en bord de mer. Son esplanade a été récemment refaite en 2002, et elle est particulièrement agréable pour se promener et observer des oiseaux se baladant sur l’eau au coucher de soleil. A son extrémité ouest, vous pourrez y admirer l’immense statue de Bouddha datant du XIe siècle, haute de 6 mètres et recouverte d’or, venant témoigner de l’importante richesse culturelle et religieuse que les Cilanais possèdent et de l’importance du bouddhisme au sein de ce pays.

Touhava, le plus ancien quartier de la capitale

Cette grande statue marque également l’entrée du quartier le plus ancien de Cilana : le quartier de Touhava. Tissé autour du bord d’eau, les anciens bâtiments de ce quartier historique, fabriqués en bois et en argile, viennent témoigner de l’ancienneté de la ville. Les boutiques en rez-de-chaussée sont désormais très prisées par les jeunes artistes et designers, qui viennent y vendre leurs nouvelles collections et montrer l’effervescence de la créativité de la jeunesse Cilanaise. Un peu plus loin, vous tomberez sur le port de Cilana, qui protège les nombreux bateaux plus ou moins traditionnels servant à la pêche, qui est encore aujourd’hui l’activité principale du pays.

Au nord de Touhava, sur les hauteurs, se trouve l’immense Palais Royal. Sa construction s’est achevée en 1857, un an après le couronnement de Luticha Kimsa Cilana, le premier roi de la monarchie absolue du pays à revenir sur le trône suite au départ des colons. Il s’agit d’une reproduction du palais originel, qui avait été détruit par les colons lors de leur prise de pouvoir en 1778. N’hésitez pas à visiter ce sublime palais à l’architecture détonnante et unique. Les murs colorés en orange, rouge, jaune ou bleu, les sols en faïence et les poutres en bois vous transporteront dans un monde parallèle, où seuls la beauté et le calme règnent en maître, bien loin du tumulte de la ville de Cilana.

Eng Mepifi, le quartier marchand

Faites un tour à Eng Mepifi qui reste, année après année, le centre marchand de la ville. Il est situé de façon centrale entre le quartier de production et d’artisanat de Salapot et le centre historique de Touhava : cela permettait aux habitants et producteurs de se rendre rapidement aux marchés et d’éviter de longs déplacements avec les marchandises. Promenez-vous au sein des immenses marchés et observer les pêches du jour, les fruits et légumes exotiques qu’il est possible de déguster sur cette île ou acheter des épices pour les ramener en souvenir.

Marché central

Comme un air du marché central de Port Louis, à Maurice…

Salapot, le quartier artisanal

Vous pouvez aussi faire un tour à Salapot, le quartier artisanal de la ville. Vous y découvrirez la production et l’artisanat minutieux du pays. Les habitants de Sainte-Cilana possèdent d’immenses talents et un grand savoir-faire dans la production et la transformation des matières premières : conception du cuir, de tissus colorés, production de fil de soie ou de coton, leurs talents sont inouïs. Vous pourrez aussi admirer le travail minutieux des femmes tisseuses et couturières, produisant de sublimes et uniques robes colorées pour les grands événements de l’île. Cilana est une ville riche et bouillonnante, avec une circulation incessante et dangereuse et des bâtiments colorés, qui vous déboussolera.

Le reste de Cilana

Les alentours du centre historique présentent peu d’intérêt pour le visiteur. On retrouve à l’ouest de la ville le centre économique, avec des tours élevées où siègent les principales industries du pays (exportation de la pêche, production de la canne à sucre, gestion des ressources du pays). A l’est, se trouvent les quartiers résidentiels de Sainte-Cilana : de nombreuses maisons colorées en bois s’alignent et viennent loger la population locale, plus ou moins hautes sur pilotis pour se protéger notamment des serpents, mais également pour représenter la richesse personnelle de l’habitant : plus une maison est haute, plus l’habitant est aisé et pouvait acheter de la matière première pour construire son habitat et se protéger de la faune.

Le sud et l’est de Sainte-Cilana

Au sud et à l’est de Cilana et de l’île, des régions sont particulièrement intéressantes pour les visiteurs : ce sont les plages de Sainte-Cilana. Vous y trouverez une succession de plages plus paradisiaques les unes que les autres, avec une eau bleu turquoise limpide, parfaite pour faire de la plongée, observer les poissons exotiques de la région et apercevoir quelques tortues. Certaines plages se révèlent être le paradis des surfeurs, notamment celle de Ageni et Commcy.

La station balnéaire de Wilwi

La petite ville balnéaire de Wilwi, située au Sud-Est de l’île est, quant à elle, très réputée pour être le paradis des fêtards : bars de plages et sound systems diffusant du reggae sur la plage se succèdent, pour faire la fête jusqu’au bout de la nuit. Le spot est particulièrement prisé lors des pleines lunes, pour la full moon party, concept adopté et ramené par un des habitants locaux d’un voyage en Thaïlande qu’il avait adoré. La consommation d’alcool ce jour-là est interdite sur le reste de l’île du fait de la religion bouddhiste, mais Wilwi fait figure d’exception.

Plage paradisiaque

Plage paradisiaque du sud-est de l’île

Rendez-vous avec les baleineaux !

Enfin, ne ratez pas l’Est de l’île sur la période de mai à octobre : vous pourrez y apercevoir les baleines qui effectuent leurs ballets. Après avoir parcouru des milliers de kilomètres depuis la zone polaire du globe, elles viennent se réchauffer dans les eaux de l’Océan Indien. C’est là qu’elles se reproduisent et donnent naissance à leurs petits baleineaux, de 500 kg ! C’est également la pleine saison du vent pour les amateurs de kite. Vous trouverez tout le long des plages des petites cabanes de location de matériel. N’hésitez pas à prendre en photo votre matériel avant utilisation, pour éviter les arnaques sur la caution lors du rendu.

Le Nord de Saint Cilana

Le Nord de l’île et son centre se révèlent plus sauvages, structurellement moins développés donc plus difficiles d’accès et avec une météo moins clémente. Pourtant, ces endroits cachent bien des richesses.

Le Nord de l’île propose de sublimes et étroites plages de sable noir entourées de hautes falaises rocheuses et recouvertes de fougères et de végétation, avec pour certaines plages des cascades tombant sur la plage. Ces paysages uniques et époustouflants peuvent être admirés en y accédant par bateau. Vous trouverez des expéditions pour vous y rendre auprès de l’office de tourisme de Cilana. Vous pouvez également louer de petits zodiacs au bord de l’esplanade si vous possédez le permis bateau.

Plage de sable noir

L’une des rares plages de sable noir du nord de l’île accessible à pied

Le centre de Sainte-Cilana

Le centre de l’île possède un écosystème luxuriant et unique à découvrir. En logeant dans les petits villages situés dans le centre de l’île, vous pourrez rencontrer des hôtes vous proposant de vous accompagner et de réaliser une randonnée pour découvrir la végétation, observer la faune et admirer les sublimes cascades et torrents serpentant à travers la jungle. N’hésitez pas : les locaux connaissent cet endroit comme leur poche et vous montreront leurs plus beaux spots secrets, et cela généralement pour un tout petit prix.

Les reliefs escarpés du centre de l’île

Souvent brumeux, plein de relief, le centre de l’île est bien mystérieux et de nombreux mythes et légendes entourent cet endroit difficile d’accès. Son plus haut sommet, le Mont Pottouwi, est haut de 1145 mètres. Un Bouddha de 8 mètres de haut y a été érigé, et son ascension représente l’un des grands rêves communs des Cilanais. Y accéder est un pèlerinage important et procurerait paix et amour à chaque personne qui aurait fait son ascension. Tout autour de cette région sont disséminés de sublimes palaces et villes organisées autour de la religion bouddhiste, laissant penser que cette région était auparavant le centre religieux et politique de l’île. Cette région, malgré la difficulté d’accès, a probablement été choisie en raison de l’ambiance particulière et mystique qui s’en dégage.

L’immanquable réserve naturelle de Romasastan

Enfin, ne ratez pas l’incroyable réserve naturelle de Romasastan, située au centre de l’île. Au pied du Mont Pottouwi, la terre s’aplanit et une curieuse plaine apparaît, surprenante succession à la jungle humide. Entre plaine et marécage, vous pourrez y admirer de nombreuses espèces d’animaux et d’oiseaux. Ne loupez pas un coucher de soleil au sein de cet écosystème unique au monde : c’est une expérience unique à vivre. Pour les plus aventuriers, vivez l’expérience du glamping au sein de l’éco-lodge Kimilu, qui vous propose de vous endormir bercé par le son des animaux sauvages, au milieu de cette sublime réserve naturelle, grâce à leurs tentes en dur.

Paysages brumeux

Les paysages brumeux du centre de l’île.

Idées d’itinéraires

Séjours de 7 jours, 10 jours ou 2 semaines : découvrez les trésors de Sainte-Cilana, la destination la plus insolite !

  • 2 jours : Après avoir atterri à l’aéroport international de Cilana, restez-y deux jours pour vous remettre de vos émotions et vous imprégner de la culture Cilanaise dans cette ville bouillonnante. Découvrez le quartier historique de Touhava avant d’admirer la délicatesse de l’artisanat Cilanais au sein du quartier de Salapot, pour finir . Vous pourrez également admirer la beauté du palais de Cilana, dont certaines parties peuvent se visiter, ainsi que les jardins.`
  • 2 jours : Trouvez une excursion ou louez un zodiac sur l’esplanade de Cilana et partez en excursion dans le Nord de l’île pour profiter de la beauté des plages sauvages du Nord, difficiles d’accès et peu fréquentées.
  • 3 jours à 4 jours : Partez ensuite sur les plages du Sud pour vous prélasser sur ces sublimes étendues de sable blanc bordées de cocotiers pour surfer, vous détendre, et admirer de superbes couchers de soleil colorés.
  • 1 à 2 jours : Partez faire une excursion d’une demi-journée pour aller observer les baleines, ou allez faire de la plongée sous-marine pour observer les poissons multicolores et vous sensibiliser à la fragilité de l’écosystème marin. Rencontrez d’autres voyageurs pour aller faire la fête à Wilwi !
  • 2 jours : Partez en direction du parc national de Romasastan, pour découvrir la vie sauvage. Séjournez au sein de l’éco-lodge Kimilu et faites-vous bercer par les sons de la nature et des animaux pour vous endormir. Partez en safari pour espérer observer un crocodile, un léopard, des girafes ou des éléphants, des buffles et antilopes ou un des nombreux oiseaux voler !
  • 3 jours : Partez dans le nord de l’île pour explorer la jungle et observer les nombreux singes qui vivent dans cette région. Observez-les le temps d’une balade, ou partez en randonnée sur plusieurs jours avec un local pour aller découvrir les cascades et les temples cachés de cette région.
Falaises et cascade

L’une cascades du nord de l’île qui nous a laissé sans voix…

Quand visiter Sainte-Cilana l’insolite ?

Encore très peu touristique, Sainte-Cilana se visite toute l’année. Vous pourrez ainsi bénéficier de sa beauté sans jamais de surcharge touristique. La saison sèche reste la plus fréquentée, tout comme la deuxième quinzaine de juillet et août. Si vous souhaitez partir sur cette période de l’année, réservez vos billets d’avion au plus tôt !

Les températures sont plus basses dans les Hautes-Terres, mais agréables toute l’année sur les côtes. La mer est plus capricieuse à cette période de l’année sur la côte Est, mais vous pourrez aussi voir à cette période de l’année les baleines qui viennent se reproduire et donner naissance à leurs baleineaux. C’est également la bonne saison pour venir faire du kite surf sur la côte Est.

La période de mi-septembre à fin-novembre, ainsi que les fêtes de fin d’année, constituent l’autre pôle de la saison touristique. C’est une clientèle différente. Le temps est superbe, il fait chaud, la pluie est moins abondante, la température de l’eau est divine, et de nombreuses espèces marines sont présentes et observables depuis la côte Est, comme les baleines et les requins-baleines.

De janvier à mars, c’est la saison humide. Beaucoup d’acteurs du tourisme profitent du mois de janvier pour réviser leur matériel, certains hôteliers ferment, restructurent leur personnel ou restaurent leur établissement. Mais le sud de l’île reste globalement touristique même pendant cette période.

Comment se rendre à Sainte-Cilana ?

Depuis Paris, la compagnie Cilanan Airlines propose des vols directs pour Cilana. Départ de Paris Orly, vol de 11h, deux départs par semaine : le mardi et le vendredi, à 17h45. Selon la saison et le délai de réservation, le prix du billet aller-retour varie entre 450 et 700 EUR.

Plage sauvage du sud de l'île

Encore une belle plage sauvage du sud de l’île.

Y loger

Aujourd’hui, les complexes hôteliers sont en plein développement pour faciliter l’ouverture de l’île au tourisme international. Les hôtels sont relativement bien développés à Cilana, mais sont encore peu présents sur le reste de l’île. A Cilana, privilégiez les hôtels situés dans le quartier historique de Touhava, pour être au cœur de l’action et proche de tous les points d’intérêts de la ville.

Dans le reste du pays, nous vous conseillons de privilégier les guest-houses : elles sont nombreuses à être présentes sur Booking. Les Cilanais sont adorables et accueillants, ils se feront une joie de vous inviter dans leur quotidien, de vous faire goûter à la cuisine locale et de vous proposer des excursions pour vous faire découvrir les merveilles locales. De nombreuses zones sont encore peu touristiques et des sites peu accessibles. Ils se révéleront les meilleurs guides pour vous faire découvrir leur patrimoine et leur pays et vous révéler les trésors secrets de l’île !


Sarah, la chanceuse qui a testé pour vous cette destination fantastique !