fbpx

Conception graphique - Logo

Notre newsletter

Barcelone - Photographie de stock

Ripoll

Views 26

Au sein de la petite ville de Ripoll, qui compte à peine 30.000 habitants, se trouve un très joli monastère particulièrement bien conservé.

Fondé par Wilfred le Poilu, qui est à l’origine du drapeau catalan (selon la légende catalane, blessé au cours d’un combat, il aurait griffé de ses quatre doigts ensanglantés son écusson doré).

La pièce maîtresse du lieu est le portail, relativement bien conservé et qui date du 13ème siècle. Le lieu est un véritable calendrier puisque le cloître quant à lui date du 12ème siècle, alors que la galerie supérieure date du 16ème seulement.

Le portail de Ripoll

Détails du portail

Le portail reflète particulièrement bien les préoccupations de l’époque puisqu’il s’agit tout simplement d’un guide d’un bon chrétien :

en effet il retrace le chemin du chrétien vers la vie éternelle.

Prêtez-y donc bien attention, vous y trouverez peut-être la clef du salut.

Avec un désavantage notable par rapport à nos prédécesseurs :

les couleurs très franches qui recouvraient à l’époque le portail ont disparu et la plupart des formes sont érodées.

Entre un lion de la grosseur d’un chat et le calendrier agricole où le blé devient maïs, il vous faudra à la fois imagination et capacité de discernement pour vous y retrouver.

Le chemin vers le paradis

Saint Pierre garde l'entrée de l'Eglise romane reconstruite fin 18èmeAcceptez alors les quelques indications de votre serviteur pour éviter les embûches et vous positionner directement sur l’autoroute du paradis.

7 franges découpent le portail et facilitent la lecture.

Les trois premières représentent le bien, ce qu’il faut faire donc, les 3 suivantes retracent l’histoire de l’homme sur la terre en plaçant à gauche la façon dont il faut agir selon Dieu et à droite celle dont il faut faire face aux difficultés en particulier la lutte pour défendre sa religion.

Descendez un peu les yeux et tout ce que vous ne devez surtout pas faire est représenté à travers les sept péchés capitaux.

Heureusement les arcades abordent des thèmes moins terribles et vous vous retrouverez sous l’œil bienveillant de Saint Pol et de Saint Pierre, accessoirement gardiens des Eglises, à observer la vie paysanne catalane.

Achevez votre redescente dans le cloître au doux son de l’eau, la route reste longue.

Petite ville sympathique

Une place à Ripoll

Ripoll est une autre ville sympathique de la région dans laquelle vous aurez plaisir à flâner après cette belle visite.

Elle pourra également être le départ pour de jolies balades dans les forêts avoisinantes.

>>> Lire les autres reportages sur Barcelone et la Catalogne

Arthur LAURENT © Azurever.com