fbpx

Conception graphique - Logo

Notre newsletter

Une touriste conduit son petit ami au magnifique et célèbre mausolée d'Agra, le Taj Mahal.

Visiter le Taj Mahal en Inde, merveille du monde !

Views 79

Namasté, amis TRVLR ! Aujourd’hui, nous vous conduisons dans le vaste pays de Gandhi, pour aller visiter le Taj Mahal, en Inde, qui figure parmi les sept merveilles du monde moderne, au côté du Colisée de Rome. ! Au cœur de l’Uttar Pradesh, le cœur historique et spirituel de l’Inde du Nord, ce somptueux mausolée regorge de légendes pleines de romantisme, mais aussi de drames. Véritable joyau d’architecture, des millions de visiteurs, indiens et étrangers, viennent chaque année le découvrir… à quand votre tour ? Pour vous donner encore plus envie de vous y rendre, et vous préparer à cette découverte unique, on vous donne un petit avant-goût de notre expérience, avec quelques précieux conseils pour réussir votre visite. Direction le gigantesque sous-continent indien ! 

Avant de visiter le Taj Mahal, un peu d’histoire…

Le témoignage d’une passion amoureuse 

En réalité, visiter le Taj Mahal, c’est contempler un symbole d’amour éternel, celui de l’empereur Shah Jahan… et de sa troisième femme ! Nous aimons croire à cette romance légendaire, si poétique (malgré sa fin tragique), qui relate un amour passionnel entre un empereur et une jeune femme issue de la noblesse perse. En effet, c’est cette femme, du nom de Mumtaz Mahal, qui a conquis le cœur de l’empereur moghol, dès leur plus jeune âge.

Lorsque l'on va visiter le Taj Mahal en Inde, on peut voir les tombeaux de l'empereur et de son épouse, Mumtaz Mahal

Les magnifiques tombeaux de l’empereur et de son épouse, Mumtaz Mahal

Néanmoins, Shah Jahan dû attendre le décès de son père pour pouvoir se marier à sa bien-aimée, les mœurs d’antan ne donnant pas une place légitime à cette dernière dans la famille royale. Quatorze enfants naquirent de cet amour passionnel, avant que Mumtaz Mahal décède, en donnant naissance à son petit dernier. Dévasté par la mort de sa femme, Shah Jahan voulut que le monde entier soit témoin de son amour et fit construire un mausolée digne d’un paradis sur Terre, pour rendre hommage à sa chère et tendre défunte : le Taj Mahal !

Un projet colossal 

C’est donc à la mort de Mumtaz Mahal qu’a commencé la construction du monument funéraire, en 1631. La gigantesque construction a mobilisé près de 22 000 travailleurs. D’une valeur de 32 millions de roupies indiennes, le chantier s’est achevée en 1653, après 22 ans de travaux. Si la structure est, elle, construite en brique, c’est du marbre blanc, tout droit extrait d’une carrière, à 200 km de la ville, et transporté jusqu’au chantier par des milliers d’éléphants, qui recouvre l’édifice !

Visiter le Taj Mahal en Inde, c'est pouvoir repartir avec des clichés incroyables comme celui du palais se reflétant dans le bassin et les jardins qui le borde

L’incroyable symétrie du Taj Mahal, jusqu’à celle de son reflet dans le bassin des jardins !

Une légende raconte que l’empereur fît couper les mains de tous les travailleurs, une fois la construction achevée… pour s’assurer qu’aucun monument plus majestueux viendrait à être construit grâce à eux ! Mentionnons que, lorsque l’on va visiter le Taj Mahal, c’est également un très joli parc de jardins et plans d’eaux que l’on peut découvrir. Son architecture, raffinée et parfaitement symétrique, est un vrai bonheur pour les amateurs de photographie !

Un joyau architectural précieux 

Véritable joyau de l’architecture moghole, le Taj Mahal associe harmonieusement les styles indien, iranien, ottoman et islamique, aux caractéristiques bien singulières. Au total, ce sont vint-huit pierres précieuses et semi-précieuses différentes qui ornent les murs en marbre du Rajasthan de l’édifice. On y trouve du jaspe du Penjab, de la turquoise et de la malachite du Tibet, du corail de la mer Rouge, de l’agate de l’Himalaya ou encore du lapis-lazuli du Sri Lanka ! De fait, le monument, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, fût construit avec des matériaux provenant de régions d’Inde, mais aussi d’autres régions d’Asie.

Vue rapprochée du travail détaillé de la pierre dans le marbre du Taj Mahal.

Les murs de marbre du palais sont sertis de pierres précieuses et semi-précieuses !

Peu satisfait du niveau d’expertise des architectes indiens, Shah Jahan engagea un architecte perse, Ustad Ahmad Lahauri, pour mener le projet. Les moyens technologiques n’étaient pas nombreux à l’époque, mais qu’à cela ne tienne, la construction du Taj Mahal respecte aujourd’hui toutes les conditions de résistance contre les séismes qui sévissent dans la région. En effet, la région d’Agra se situe sur une faille qui pourraient déclencher des tremblements de terre. Par ailleurs, lorsque l’on va visiter le Taj Mahal, si l’on observe bien les minarets du mausolée, on remarque bien qu’ils ne sont pas droits, et qu’ils penchent légèrement vers l’extérieur. Une structure bien anticipée par les architectes, pour éviter que les minarets s’écroulent sur le mausolée, en cas de séisme !

Nos conseils pour visiter le Taj Mahal

Quand visiter le Taj Mahal ? 

Les mois de septembre et octobre sont idéaux pour visiter le Taj Mahal, du fait de leur climat sec et chaud. Nous vous recommandons d’éviter les mois de novembre à février, car à cette période, la rivière Yamuna dégage un épais brouillard, qui peut durer une bonne partie de la journée, voire toute la journée ! Dans la semaine, le Taj Mahal est ouvert tous les jours, de 6 h à 19 h, sauf le vendredi (ce jour étant réservé aux musulmans pour la prière). D’autre part, pour éviter la foule au maximum, nous vous conseillons de visiter le Taj Mahal, les lundis, mardis ou jeudi, tôt dans la matinée, voire à l’ouverture du site. De plus, une arrivée matinale vous permettra d’immortaliser l’instant avec de magnifiques clichés du lever de soleil sur l’édifice en marbre blanc !

Quelle entrée choisir pour visiter le Taj Mahal ? 

Le site comporte trois entrées. La porte Ouest ouvre dès le lever du soleil, mais c’est aussi celle qui accueille les cars de tourisme. Il faudra s’armer de patience pour pénétrer le site, si vous optez pour cette porte. La porte Sud, elle, n’ouvre qu’à 8 h. D’après nos dernières recommandations, elle n’est donc pas une bonne option pour arriver tôt et éviter la foule. Enfin, la porte Est offre un parfait compromis ! En effet, ouverte dès le lever du soleil, c’est la moins fréquentée. Un seul bémol : la billetterie pour récupérer votre ticket d’entrée se trouve à un peu plus d’1 km, il vous faudra en conséquence vous y rendre pour 5 h 45 afin d’être sûr d’être devant l’entrée Est à l’ouverture.

des touristes devant la porte Est du Taj Mahal, faite de grès rouge avec des sculptures en marbre blanc.

Entrez par la magnifique porte Est du Taj Mahal !

Combien coûte la visite du Taj Mahal ?

Le niveau de vie en Inde est très bas. Ainsi, les autorités indiennes ont décidé de différencier le prix de l’entrée pour les Indiens, par rapport à celui des touristes étrangers. En effet, si un Indien payera 40 roupies (environ 0.50 €), vous devrez, pour votre part, débourser 1000 roupies (soit environ 13 €). D’autre part, les citoyens des pays de l’Association Sud-Asiatique pour la Coopération Régionale (SAARC) payeront 530 roupies. Enfin, notez que l’entrée pour les enfants de moins de 15 ans est gratuite, indépendamment de leur origine. Mentionnons aussi que le prix du billet inclut des petits chaussons à mettre au-dessus de vos chaussures (pour protéger le sol du monument), ainsi qu’une petite bouteille d’eau, en été.

Quelles précautions prendre avant de visiter le Taj Mahal ?

Une fouille digne des plus grands aéroports précèdera votre entrée dans le bâtiment ! Afin que cette étape se déroule le plus sereinement pour vous, notez l’interdiction de nombreux objets, proscrits lors de votre visite. La liste étant relativement longue, nous vous recommandons de n’avoir en votre possession qu’uniquement le strict minimum : votre billet d’entrée, votre appareil photo, et votre téléphone. N’emportez pas de guide voyage trop volumineux, au risque de devoir faire la queue pour le déposer aux « vestiaires ». La nourriture est interdite, et il est interdit de manger et de fumer à l’intérieur de la structure. Dernière interdiction : vous ne pourrez malheureusement pas prendre de clichés à l’intérieur du mausolée principal, par respect pour les défunts.

Aux portes du Taj Mahal : la ville d’Agra

Le fort d’Agra

Même si visiter le Taj Mahal est incontournable dans la région d’Agra, la ville abrite quelques autres trésors à découvrir ! C’est le cas du fort d’Agra, une magnifique citadelle de gré rouge du XVIIe siècle, qui fut le palais des empereurs moghols. Bien mieux conservé que le Fort Rouge de New Delhi, l’arme indienne occupe encore les trois-quart du bâtiment. Avec son enceinte de 2.5 km, elle est un concentré de beauté, avec sa ville impériale, ses palais féeriques et ses belles mosquées. Nous vous recommandons d’opter pour une visite guidée, pour profiter un maximum des histoires de la citadelle, digne des plus grands films bollywoodiens !

Fort d'Agra - Célèbre structure extérieure de fort historique médiéval avec vue sur le paysage de la ville d'Agra au lever du soleil.

Les détails des balcons du Fort d’Agra, au coucher du soleil…

Le mausolée d’Itimâd-ud-Daulâ

Après avoir visité le Taj Mahal, on reste en famille avec la visite du mausolée d’Itimâd-ud-Daulâ ! En effet, ce remarquable monument abrite la sépulture de Mirza Ghiyas Beg (qui a pris le titre d’Itimâd-ud-Daulâ, signifiant « pilier de l’État ») qui est, tout simplement, le grand-père de Mumtaz Mahal ! Situé dans un jardin, entouré d’une enceinte de 4 m de hauteur, l’édifice se dresse sur une plateforme carrée de 50 m de côté. Un bassin cruciforme, caractéristique de l’architecture persane, symbolise un jardin d’Éden. Les murs de l’édifice sont recouverts de marbre blanc, symbolisant l’âme pure, incrusté de cornaline, lapis-lazuli ou en encore jaspe. Ces décors sont réalisés grâce à la technique de la piedra dura, appelée parchin kari en Inde.

Tombe d'Itimad-ud-Daulah à Agra, Uttar Pradesh, Inde. Cette tombe est souvent considérée comme une ébauche du Taj Mahal.

Le mausolée d’Itimad-ud-Daulah, le Baby Taj Mahal…