logo-trvlr-media-voyage

Notre newsletter

Quand et comment visiter la Corée du Nord ?

Nombreux sont ceux qui se demandent comment un pays peut encore vivre en ermite en 2020, à l’avènement de la mondialisation et pour certains même, de l’unification. Encore plus nombreux sont ceux qui vous regarderont de travers lorsque vous annoncerez votre souhait de partir à la découverte de la Corée du Nord, un pays qui suscite fascination et crainte, principalement dus aux secrets et aux évènements médiatiques qu’il alimente bon gré mal gré. Aujourd’hui, il est donc possible de visiter le pays enclavé entre la Chine, la Russie et la Corée du Sud et pouvoir observer de ses propres yeux l’un des derniers régimes communistes de la planète. Quand et comment visiter la Corée du Nord ? On vous dit tout.


A savoir avant votre voyage en Corée du Nord

Si l’on estime à 400 le nombre de Français intrigués qui découvrent la Corée du Nord chaque année, il est tout de même nécessaire de souligner que le Quai d’Orsay déconseille fortement tous déplacements non essentiels, principalement à cause des tensions fréquentes entre la Corée du Nord et la Corée du Sud. De plus, la France n’a pas de relations diplomatiques avec la Corée du Nord. En cas de besoin, c’est alors l’ambassade de Chine qui pourra vous porter assistance. Dans ce contexte, nous recommandons fortement de souscrire une assurance pour expatrié incluant une assurance santé internationale et une assistance rapatriement.

Organiser son séjour en Corée du Nord

Première particularité, il est impossible de voyager seul en Corée du Nord. Et par seul nous entendons de partir à l’aventure, au gré de vos envies et à la rencontre des populations locales. Exit cette belle idée de liberté, le principe même n’existant pas en Corée du Nord. Pour organiser votre séjour, vous devrez donc impérativement passer par une agence de voyages agréée et reconnue par l’État. C’est de cette seule façon que vous pourrez obtenir un visa pour séjourner sur le territoire.

Au moment de la réservation, vous aurez le choix pour un cursus en groupe, plus ou moins important, ou privatisé, pour une durée allant de 2 à 40 jours. Vous devrez ensuite choisir l’ensemble des activités et des sites que vous souhaiterez faire et visiter car là encore aucune place à la liberté et à la spontanéité. L’agence de voyage s’occupe absolument de tout, ce qui inclus l’établissement d’un programme très précis qui sera suivi à la lettre une fois sur place. Très appréciable pour ceux qui aiment savoir à l’avance où ils vont dormir, ce qu’ils vont voir et dans quels restaurants ils dîneront ; quelque peu étouffant pour les adeptes du « qui vivra verra », mais cela fait partie de la culture nord-coréenne et vous vous devrez de la respecter. Tout étant payé avant le départ et mis à part quelques achats effectués dans des magasins d’État (oui, oui !), vous n’aurez aucune dépense supplémentaire et pour la première fois certainement, un budget respecté !

Comment se passe le voyage sur place ?

Une fois arrivé à Pyongyang, la capitale et lieu de résidence principal des touristes étrangers, vous serez en permanence accompagné de deux guides locaux désigné par l’État et surement d’un chauffeur. Les guides veilleront au bon déroulé du séjour, au respect du programme et sauront vous rappeler gentiment à l’ordre si vous tentez de vous éloigner un peu trop ou même d’entrer en contact avec des locaux. Pourquoi deux guides ? Pour qu’ils puissent se surveiller l’un et l’autre…

Il y a de grande chance pour que vous ayez aussi le privilège d’être accompagné par un chauffeur qui se chargera de l’ensemble de vos transferts. Un privilège quelque peu obligatoire puisque les transports publics sont interdits aux étrangers, mis à part le métro avec une autorisation et l’accompagnement d’un guide. Vous n’aurez pas non plus l’occasion d’arpenter les avenues de Pyongyang ou les routes sinueuses vers « les montagnes de Diamant » car les touristes ne sont pas autorisés à conduire. De toute façon, il est quasiment impossible de s’orienter dans la capitale, le code de la route, la nomination des rues et la numérotation des bâtiments étant très complexe. Profitez alors de vous faire conduire pour ne rien manquer des alentours.

 

Concernant l’hébergement, vous serez logés dans les quelques hôtels autorisés par le régime à recevoir des clients étrangers. Ce sont des édifices en général très propres où il vous faudra néanmoins régler un supplément pour disposer d’une chambre individuelle. Et pour ceux qui aurez encore de l’espoir, il n’y a pas de possibilité de loger chez l’habitant et même les auberges de jeunesse sont inexistantes.

Comment se rendre en Corée du Nord ?

Deux moyens de transport vous permettront de rejoindre la capitale nord-coréenne, uniquement au départ de la Chine ou de la Russie. L’accès demeure impossible depuis la Corée du Sud.

Si vous optez pour un voyage en avion, vous aurez le choix d’un départ de Pékin en Chine, ou de Russie via Moscou et Vladivostok qui propose des vols réguliers de la compagnie nord-coréenne Air Koryo pour Pyongyang. Généralement, les agences de voyage optent pour un vol depuis Pékin mais vous pourrez toujours demander une modification au moment de la réservation. Il n’existe aucun vol direct entre la France et la Corée du Nord donc gardez toujours à l’esprit que les prix indiqués par les agences ne comprennent pas le préacheminent jusqu’au point de départ du voyage organisé. Pensez également à vous renseigner sur les visas nécessaires pour entrer dans le pays de transition de votre choix.

L’autre moyen d’entrer en Corée du Nord est le train et il faut dire qu’il offre une expérience beaucoup plus rocambolesque. Au départ de Pékin, vous voyagerez d’abord dans un train relativement moderne pour atteindre Dandong à la frontière. Vous monterez alors à bord d’un train nord-coréen au look soviétique des année 50 pour un périple à travers les paysages montagneux et peu connus de la Corée du Nord. À noter toutefois que le voyage dure près de 24 heures !

Quand visiter la Corée du Nord ?

La Corée du Nord profite d’un climat continental et donc de quatre saisons distinctes. L’été est rythmé par la saison des pluies, ce qui peut déranger les européens que nous sommes, peu habitués à connaitre des semaines de pluie incessante. En septembre le pays est secoué par la saison des typhons, ce qui n’est pas de très bon augure non plus ! L’hiver est rude, surtout dans les montagnes situées au nord du pays. Il n’est pas rare de trouver de la neige durant cette période et des vents glaciales qui entacheront le plaisir de vos visites. La meilleure période pour visiter la Corée du Nord reste donc le printemps ou l’automne pour profiter d’un temps sec et de températures clémentes

Poster un message d'amour <3 / avis / commentaire / complément d'information :