fbpx

Conception graphique - Logo

Notre newsletter

El Castillo, Chichen Itza, Mexique

Merveille du monde – Visiter Chichen Itza au Mexique

Views 388

Les ruines centenaires de Chichen Itza sont sans aucun doute l’un des sites archéologiques et des attractions touristiques les plus visités du Mexique. Alors que les foules peuvent être intimidantes en haute saison, les mystérieuses pyramides mayas manquent rarement d’impressionner même les voyageurs les plus expérimentés. Visiter Chichen Itza, un site du patrimoine mondial de l’UNESCO classé parmi les « sept nouvelles merveilles du monde », est une merveille en soit ! Le site abrite des temples imposants, des gouffres sacrés et de curieux terrains de balle mayas. Pour vous aider à battre la foule et à profiter au maximum de votre séjour au Mexique, voici notre guide ultime pour visiter les ruines mayas de Chichen Itza.

La brève histoire de Chichen Itza

S’élevant des jungles denses du Yucatan, Chichen Itza a pris de l’importance à partir du 6ème siècle après J.-C. Au 10ème siècle, Chichen Itza était une ville tentaculaire avec un réseau commercial dense qui s’étendait jusqu’à la côte des Caraïbes. Centre de ferveur religieuse, les temples et les cénotes sacrés de la ville (gouffres naturels remplis d’eau douce) ont attiré des pèlerins de tout le monde maya. Pour autant, Chichen Itza n’a jamais eu le pouvoir ou la richesse d’autres villes mayas telles que Tikal ou Palenque.

Aujourd’hui, il ne reste de cette ville que les temples et les terrains de balle. Chichen Itza tomba en ruine après le renversement de l’élite au XIIe siècle et le début du déclin maya. Au moment où les conquistadors espagnols découvrirent pour la première fois Chichen Itza au XVIe siècle, le site était donc abandonné depuis longtemps, et pour beaucoup avalé par la forêt.

À partir du milieu du XIXe siècle, Chichen Itza a été lentement fouillé et étudié. Au fur et à mesure que les temples émergeaient des sous-bois, les touristes affluaient de plus belle. Grâce à sa proximité avec Cancun et la Riviera Maya, Chichen Itza est finalement devenu l’un des sites touristiques les plus populaires du Mexique.

Quel est le meilleur moment pour visiter Chichen Itza ?

Situé loin de la côte dans les jungles humides du Yucatan, visiter Chichen Itza se fera toujours sous la chaleur, et en sueur ! Pour éviter la pluie et les températures excessives de l’été, préférez une visite pendant la saison sèche, entre novembre et avril.

Cependant, il est préférable d’éviter les mois de pointe de décembre et janvier, même si le temps est plus doux ces mois-ci. C’est en effet à ce moment-là que le Mexique est le plus achalandé, et vous pouvez vous attendre à être rejoint par des milliers d’autres touristes des stations balnéaires de Cancun. Essayez donc de plutôt de frapper les mois intermédiaires, comme novembre, février et mars, pour un bon équilibre entre la foule et le beau temps !

Dernier point majeur : lorsque vous planifiez votre excursion à Chichen Itza, prévoyez d’arriver tôt dans la journée pour éviter la chaleur de midi (et l’affluence).

Merveille du Monde - Visiter Chichen Itza

Panorama d’une partie de Chichen Itza depuis la Grande Pyramide.

Comment se rendre à Chichen Itza ?

Que vous soyez en villégiature ou en road trip au Mexique, Chichen Itza est incontestablement à intégrer à votre voyage ! S’agissant de l’un des plus grands attraits touristiques du pays, s’y rendre est facile. Le site est situé presque exactement au centre de la partie nord de la péninsule du Yucatan. Cela signifie qu’il est à mi-chemin entre les stations touristiques de Cancun (à l’est) et la capitale – par ailleurs plus grande ville du Yucatan – Mérida (à l’ouest). Ces deux destinations bénéficient d’aéroports, mais Cancun a de loin les meilleures liaisons aériennes internationales !

En excursion organisée

Le moyen le plus simple de visiter Chichen Itza est de participer à une excursion organisée. Les circuits partent de tous les hôtels de la Riviera Maya, de Cancun à Tulum. Il y a aussi beaucoup de circuits au départ de Mérida. Voici quelques recommandations :

  • Excursion de Cancun et de la Riviera Maya : visite de Chichen Itza, Valladolid et du cénote
  • Sortie Cancun et PDC : visite en petit groupe de Chichen Itzá, Ik Kil et Coba
  • Excursion de Cancun et de la Riviera Maya : visite de Chichen Itzá, du cénote Hubiku et de Valladolid

En autonomie – voiture

Si vous préférez l’indépendance, mieux vaut louer une voiture de location à Mérida ou Cancun et conduire jusqu’à Chichen Itza. C’est sûr et les routes sont bonnes. Le temps de trajet depuis l’une ou l’autre ville est compris entre deux et trois heures.

En autonomie – bus

De Cancun à Chichen Itza, vous pouvez également prendre un bus ADO (la principale compagnie de bus de la région). Les bus partent de la gare routière centrale plutôt que des zones de villégiature. Il y a aussi des bus ADO réguliers de la gare routière centrale de Mérida à Chichen Itza.

Les bus ADO déposent les visiteurs à l’entrée principale, mais les horaires de départ sont limités (le premier bus de Cancun, par exemple, part généralement vers 8 ou 9h du matin, vous permettant d’arriver assez tard dans la journée). Assurez-vous de réserver vos billets à l’avance pour réserver votre place aller-retour si vous partez en excursion d’une journée.

Une autre option pour se rendre à Chichen Itza de manière indépendante est de prendre un bus public depuis Mérida ou Cancun jusqu’à la ville de Valladolid, de passer une nuit ou deux ici (c’est un endroit charmant !) et d’utiliser les colectivos locaux pour aller de Valladolid à Chichen Itza.

Les colectivos partent toute la journée lorsqu’ils sont pleins, dès 7h du matin. Le trajet ne coûte que quelques pesos et ne prend que 45 minutes. Et véritable avantage : vous pouvez vous rendre aux ruines tôt, bien avant que les bus touristiques ne commencent à arriver de Cancun et de Mérida !

La petite ville de Valladolid constitue une base idéale car elle possède plusieurs musées et un cénote à visiter, et compte d’autres ruines mayas. A l’instar d’Ek Balam, elles sont beaucoup moins visitées et se trouvent à proximité immédiate.

Temple des panneaux sculptés de Chichen Itza, Mexique

Temple des panneaux sculptés Templo de los Retablos.

Combien de temps prévoir pour visiter Chichen Itza ?

Le site archéologique de Chichen Itza s’étend sur près de 5 km2. Il regroupe les temples en plein air à côté d’un petit centre d’accueil doté d’un musée, ainsi que quelques restaurants à l’entrée principale.

La grande majorité des visiteurs considère qu’une excursion d’une journée à Chichen Itza est amplement suffisante pour voir les ruines. En fait, à pied, vous pouvez voir tous les temples du site archéologique en moins de trois heures. Il y a aussi plusieurs cénotes à proximité que vous pouvez intégrer dans la même journée. Certaines sorties organisées s’y arrêteront ; vous pouvez aussi les rejoindre en voiture ou en colectivo.

Dormir à Chichen Itza, est-ce possible ?

Bien que la plupart des voyageurs visitent Chichen Itza lors d’une excursion à la journée, sachez que plusieurs hôtels sont accessibles à pied si vous souhaitez passer plus de temps à explorer les ruines. Dans ce cas, vous serez peut-être aussi la première personne à en franchir les portes le matin !

Ces hôtels sont situés sur la route menant à la zone archéologique, mais ils sont limités en capacité et n’offriront pas un aussi bon rapport qualité-prix que les hôtels de Valladolid à proximité. En termes de commodité cependant, ils ne peuvent pas être battus.

Combien coûte l’entrée à Chichen Itza ?

Le prix des billets semble augmenter chaque année à Chichen Itza, et l’entrée adulte pour la journée s’élève désormais à 481 MEX (contre environ 250 MEX il y a tout juste un an). En comparaison, les ruines de Palenque ne coûtent que 75 MEX pour l’entrée !

Relativisons : 481 MEX ne représentent qu’environ 25 USD. Pour découvrir une merveille du monde antique, cela reste correct. Vous devrez également payer 80 MEX pour accéder au cénote Ik Kil, car celui-ci est une propriété privée et est géré séparément du site archéologique.

Colonnes du Temple des Mille Guerriers, Chichen Itza, Mexique

Colonnes du Temple des Mille Guerriers

Les meilleures choses à faire à Chichen Itza

1. Le Temple de Kukulcan

Le temple de Kukulcan est connu en espagnol sous le nom de « El Castillo » (le château) car cet énorme temple est le spectacle le plus impressionnant à voir à Chichen Itza. Dédié à la divinité serpent maya Kukulcan, le temple était la pièce maîtresse de l’ancienne cité maya.

D’une hauteur de plus de 30 mètres, le temple a été merveilleusement restauré pour retrouver son ancienne gloire, et s’impose comme premier que vous verrez lorsque vous marcherez depuis l’entrée dans la zone archéologique.

2. Le grand terrain de balle

Les Mayas étaient réputés pour leurs grands jeux de balle, un sport à la fois sanglant et sacré. À Chichen Itza, au moins treize terrains de balle différents ont été découverts, et toutes les autres villes ou villages mayas jouissaient également leurs propres arènes.

Le grand terrain de balle de Chichen Itza était l’un des plus importants du monde maya. Aujourd’hui, ses ruines comportent encore des cerceaux et des inscriptions sacrificielles qui donnent une idée du jeu épique qui s’est joué ici.

Reliefs des joueurs sur le grand terrain de jeu de balle, Chichen Itza, Mexique

Reliefs des joueurs sur le grand terrain de jeu de balle

3. La plate-forme du crâne

La plate-forme Skull fait partie des curiosités phares de Chichen Itza. On pense qu’il s’agissait d’une plate-forme rituelle et sacrificielle où les crânes des décapités seraient exposés – peut-être d’ailleurs après avoir joué dans les jeux de balle sacrés…

Les reliefs mayas sculptés sur le côté de la plate-forme représentent les têtes et les crânes des victimes qui ont été exposées ici il y a des siècles.

4. Le Temple des Guerriers

Sans grand suspense, le Temple des Guerriers aurait été dédié à un lieu de culte pour les guerriers mayas. Il s’agit de l’un des plus grands temples du complexe ; il est orné de statues et de reliefs de soldats et de guerriers mayas.

Tout aussi impressionnants sont les centaines de hauts piliers de pierre qui bordent l’entrée et les côtés du temple.

5. L’Observatoire

L’observatoire se classe parmi les ruines les plus fascinantes de Chichen Itza. Au sommet d’un haut monticule de temple se dresse un bâtiment circulaire partiellement effondré qui aurait été un observatoire maya.

Le nom espagnol du temple est El Caracol (ou l’escargot) : une référence soit à la forme de l’observatoire, soit à l’escalier en colimaçon à l’intérieur qui menait à une zone d’observation.

Les Mayas utilisaient le temple pour tenir leurs calendriers à jour, en enregistrant la date avec précision.

Statue du dieu maya Chac Mool à Chichen Itza, Yucatan, Mexique.

Statue du dieu maya Chac Mool.

6. Le cénote sacré

Les cénotes sont des gouffres naturels remplis d’eau implantés dans les paysages uniques du Yucatan. Alors que les touristes visitent aujourd’hui les cénotes pour leur beauté naturelle ou pour une baignade en eau douce, les Mayas les considéraient comme sacrés.

Les villes mayas se trouvent d’ailleurs toujours construites à côté des cénotes. Ils pouvaient à l’époque être utilisés comme sources d’eau importantes. Au fil du temps, ils ont également pris une signification religieuse et le cénote sacré de Chichen Itza est devenu un haut lieu de cérémonies.

Des travaux archéologiques ont même récupéré des restes humains du fond du cénote sacré, suggérant qu’il aurait pu être utilisé à des fins sacrificielles.

7. Le cénote Ik Kil

Après avoir exploré les temples de Chichen Itza, reprenez un colectivo le long de la route principale en direction de Valladolid et sautez à l’entrée du cénote Ik Kil.

Contrairement aux cénotes de la zone archéologique, il s’agit d’un cénote où la baignade est autorisée. Avec de longues vignes suspendues qui descendent jusqu’à l’eau d’Azul, ce n’est pas seulement magnifique à regarder, c’est aussi absolument rafraîchissant dans la chaleur du Yucatan !

Info pratique : vous trouverez des casiers et des vestiaires sur place, ainsi qu’un restaurant où vous pourrez faire le plein de tacos !

Cénote Ik Kil, Tinum, Péninsule du Yucatan

Plongez dans le cénote Ik Kil à Tinum, dans la péninsule du Yucatan

Nos conseils pour visiter Chichen Itza

Voici quelques-uns de nos meilleurs conseils pour vous aider à planifier votre visite des pyramides de Chichen Itza, v

1. Arrivez tôt

Les portes de Chichen Itza ouvrent à 8h du matin. Une file d’attente peut déjà se former à cette heure en haute saison, alors essayez d’arriver plus tôt si vous voulez admirer les ruines avec le moins de monde possible !

Vous l’avez compris, les circuits ne quittent Cancun qu’à 8h du matin. Arriver ici à l’heure d’ouverture vous donne quelques heures sans la foule si vous êtes indépendant !

2. Profitez du nombre limité de billets « Early Access » disponibles

Vous pouvez réserver des billets d’entrée anticipée à Chichen Itza qui vous permettent d’entrer avant l’heure d’ouverture officielle de 8h.

Ils sont parfaits pour les photographes amateurs qui cherchent à capturer les temples au lever du soleil, sans personne d’autre ! Ces billets doivent être réservés à l’avance.

3. Notez-le : il y a très peu d’ombre

Arriver tôt à Chichen Itza ne vous aide pas seulement à vaincre la foule : cela vous aide également à combattre le soleil ! Car le site archéologique est très ouvert, et il n’y a presque pas d’ombre disponible lorsque vous vous promenez (à part l’entrée). N’oubliez pas d’apporter un chapeau, de la crème solaire et de l’eau !

4. N’apportez pas de trépied d’appareil photo

Les trépieds d’appareil photo ne sont pas autorisés dans la zone archéologique. Même les plus petits comme une nacelle de gorille.

Les appareils photo sont chaudement recommandés lorsque vous visitez Chichen Itza, mais les trépieds sont considérés comme un équipement professionnel. Pour cela, vous devez disposer d’un permis préétabli (et coûteux) ; la sécurité agit rapidement à ce sujet. Laissez-le donc à l’hôtel pour éviter toute question.

5. Ne grimpez pas dans les temples !

Lorsqu’il s’agit d’escalader les temples, chaque site archéologique au Mexique dispose de ses propres règles. À Chichen Itza, l’escalade est interdite partout. Soyez un bon voyageur et respectez les règles.

6. Apportez votre équipement de natation !

Enfin, n’oubliez pas d’apporter votre équipement de natation.

Après une matinée de visites, vous aurez envie folle de vous rafraîchir dans les cénotes à proximité !

 

Reflet de la riche histoire maya, Chichen Itza mérite amplement sa place parmi les « sept nouvelles merveilles du monde ». Le premier aperçu de l’imposant temple de Kukulcan vous laissera instantanément bouche bée…


Stan, exporateur matinal