fbpx

Conception graphique - Logo

Notre newsletter

Côte d'or - Surfant

L’immigration en Australie

Views 82

Élément clef de la société australienne

Avec une population de 300.000 aborigènes (exterminés au fur et à mesure de la colonisation) et seulement 1000 colons anglais au moment de sa découverte, on comprend bien que l’Australie a toujours été une terre d’immigration et que le visage que présente l’Australie aujourd’hui soit si diversifié.

Les premières vagues d’immigration

achetez votre ticket jusqu'en Australie ! 3 mois de bateau !

Les premiers migrants arrivèrent à pied sur le sol australien depuis l’Indonésie et la Nouvelle Guinée dès 40.000 avant notre ère.

Avec le réchauffement de la planète, les eaux montèrent et isolèrent les ancêtres des aborigènes sur leur continent de -5000 ans jusqu’en 1788, date de l’arrivée des premiers colons anglais !

L’immigration en Australie restera majoritairement britannique jusqu’ à la première guerre mondiale.

En effet, la 1ère politique d’immigration de la jeune fédération australienne (qui dura tout simplement de 1901 à 1960 !!) était de promouvoir une « Australie blanche » et limiter le plus possible l’immigration asiatique.

Pour ne pas se baser sur des critères raciaux physiques, chaque migrant devait passer un test d’orthographe dans une langue européenne quelle qu’elle soit, mais choisie expressément par l’officier de police australien en fonction de la nationalité et des capacités du candidat !

affiche immigration femmesaffiche immigration enfants

En 1949, 98 % de la population australienne est donc d’origine britannique.

Mais cette situation va changer à partir de la seconde guerre mondiale, qui voit l’arrivée de 2 millions d’immigrants, déportés ou réfugiés de guerre, sur le sol australien.

Allemands, italiens, grecs, yougoslaves, c’est- à-dire les « européens blancs », sont accueillis et intégrés sans problème.

De nombreux programmes d’encouragement à l’immigration des « bons » et « parfaits » candidats sont alors organisés.

Les aborigènes, en contrepartie, ne disposent pas du statut de citoyen australien et n’obtiendront le droit de vote qu’en 1967.

Légende photos : Les jeunes femmes et les jeunes couples avec enfant constituaient les candidats parfaits pour le gouvernement australien. (Musée de l’immigration de Melbourne)

Le Melting pot actuel

campagne de 2006 pour l'immigration en Australie

Avec un nouveau migrant international arrivant sur le sol australien toutes les 4 minutes, on comprend pourquoi on entend parler toutes les langues du monde quand on est en Australie !

La politique d’immigration actuelle est toujours très sélective, et recherche surtout une main d’oeuvre qualifiée, éduquée et saine.

Entre 90.000 et 100.000 visas pour une immigration de long terme sont distribués chaque année.

70 % correspondent aux programmes de sélection sur compétence professionnelle et pour le regroupement familial.

13 000 visas, dont environ 70 % pour le continent africain, sont ensuite accordés chaque année selon le programme humanitaire d’accueil australien (réfugiés, déportés de guerre, situation critique dans le pays d’origine).

festival de l'anniversaire de Bouddha par la communauté bouddhiste  à Brisbane

Lors du dernier recensement, 23 % de la population australienne était née en dehors du continent australien.

En dehors de la Grande-Bretagne et de la Nouvelle-Zélande, les principales nationalités représentées étaient par ordre d’importance :

l’Italie, le Vietnam, la Chine (hors Hong Kong et Taiwan), la Grèce, l’Allemagne, les Philippines et l’Inde.

La communauté « asiatique » en général constitue aujourd’hui le 2e groupe ethnique après les australiens blancs.

Caricature de 2001 sur la situation des demandeurs d'asile (Musée de l'immigration de Melbourne)

Le multiculturalisme et le respect de la diversité culturelle sont les mots-clefs de la politique d’intégration actuelle du gouvernement australien.

Chaque culture et croyance doit être respectée et respecter les autres au sein de la société.

Cependant les émeutes raciales de Sydney en décembre 2005 (contre la population libanaise) et la gestion de la « question aborigène » laissent apercevoir que l’intégration de toutes les communautés ne se fera pas aussi facilement.

Le gouvernement australien a aussi été critiqué en 2001 pour son traitement des « boat-people » en provenance d’Indonésie, et la politique de « Pacific solution », qui prévoit une période de détention par les autorités australiennes pour les éventuels demandeurs d’asile.

Informations pratiques

Bureau australien des statistiques, tous les renseignements sur la population australienne

Quelques données sur la composition de la population australienne

Les émeutes raciales de Sydney

Marjolaine Chaintreau © Azurever.com